09/04/2010

Rénovation ou destruction...

Théâtre de Carouge.jpg

 

 

Le théâtre et la salle des fêtes ont besoin d’un important coup de neuf.

Il faut donc imaginer, compter, prévoir une sacrée dépense.

Faire le minimum, en sachant que souvent le peu appelle le plus.

Couper la poire en deux, rénover sans révolution, en gardant un œil sur le budget.

Se lancer dans un nouveau projet, détruire et reconstruire.

Et là un sacré challenge, mais une douloureuse qui peut mettre à mal les finances communales.

Un premier rapport va être, bientôt, déposé sur la table du Conseil communal.

Une évaluation qui garde les structures actuelles.

Nous verrons…

Le PDC demande, avant de se lancer dans des travaux, de définir plus clairement la politique culturelle de Carouge.

Que voulons- nous ?

Garder un théâtre de renommée européenne ?

Continuer à promouvoir des créations ?

Ou recentrer nos besoins sur des spectacles invités ?

Une sacrée question.

Mais il faudra y répondre avant de décider.

Disons le une fois pour toute, Carouge ne peut pas se lancer seule dans un projet d’envergure.

Il faut que la Canton, les communes et, pourquoi pas le France voisine, participe.

Dès le début, nous devons les associer au projet.

A Neuchâtel, le Théâtre du Passage a été un projet pluri-communal.

Et c’est une réussite.

Pas de vote, pas de crédit avant que ces questions soient débattues.

12:19 | Lien permanent | Commentaires (1) | La griffe orange

Commentaires

Peut-être qu'une solution se trouvera dans le rapport de la CELAC qui devrait sortir fin avril.
p.l.

Écrit par : pierre losio | 12/04/2010

Les commentaires sont fermés.