15/04/2010

Expulsion

Sorite.JPG

Bizarre quand même de vouloir toujours appliquer le règlement à la lettre.

Un petit exemple.

Peut-on vivre depuis 20 ans à Genève, avoir un travail, payer ses impôts, être père et mère d’enfants complètement intégré, avoir le soutien unanime des partis politiques d’une commune, avoir le préavis favorable du canton et recevoir un avis d’expulsion.

Depuis 2008, la famille Selimi se bat pour pouvoir poursuivre son parcours de vie à Carouge.

Mais voilà, ils ne sont pas du bon pays, du bon cercle. C’est comme cela que Berne définit les bons et mauvais pays.

Le fait de travailler et ne dépendre de personne ne suffit pas.

Il faut que tous les papiers soient « alignés pico bello », que le formulaire 5671 soit annexé au 4321, en triple exemplaire.

Les soutiens, l’avis des politiques, bizarre, un fonctionnaire fédéral ne peut  pas fonctionner sous pression.

Résultat, les Selimi doivent faire leurs valises et bien le bonjour chez vous.

Le PDC n’est pas d’accord et soutient les démarches entreprises.

Aujourd’hui se tiendra une conférence de presse à 12 heures à la Brasserie des Tours à Carouge.

Un comité de soutien va se créer.

Le conseil municipal va probablement être saisi.

Les Selimi doivent pouvoir  rester. Un point c’est tout.

Et tant pis pour les grognons.

10:15 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (2) | La griffe orange

Commentaires

Bravo ! Je ne peux que saluer la décision du PDC carougeois. Effectivement, l'emploi, le paiement des redevances fiscales, le nombre d'années dans un canton, l'intégration des enfants qui n'ont, pour la plupart, pas connu d'autre pays que la Suisse, sont autant de facteurs qui devraient permettre une régularisation quasi automatique. C'est ça l'intégration, n'en déplaise aux partis plus populistes et extrémistes. J'espère que le parti démocrate, la ville de Carouge et ses habitants, aidés par d'autres citoyennes et citoyens de Genève s'opposeront à une telle décision d'expulsion, qui est juste un non sens, et que ce combat permettra à cette famille de vivre ici.

Écrit par : Thierry Piguet | 15/04/2010

C'est effectivement ecoeurant d'expulser une famille honnête et bien integrée quand a coté on a des crapules multirecidivistes soi disant inexpulsables pour cause de non accord de re-admission et qu'on retourne simplement a la rue poursuivre leurs activités criminelles.

Mais je me demande aussi comment c'est possible d'être en sejours illegal pendant 20 ans, en étant connu des autorité puisque on paye ses impots etc...

En fait il me semble que le principal problème est notre bureaucratie d'état completement incompetente et decadente !

Écrit par : Eastwood | 15/04/2010

Les commentaires sont fermés.