20/05/2010

La famille Selimi : Expulsion !?!

expulsion.JPG

 

Il faut que vous lisiez de toute urgence le « Matin » de ce jour.

Sur 2 pages, monsieur Alard du Bois-Reymond, patron de l’Office des migrations, parle de cette affaire.

Conclusion : ils doivent partir. Impossible de considérer leur situation comme un cas de rigueur.

A la porte et bon voyage.

Que la commune de Carouge, la République et canton de Genève et des conseillers nationaux les soutiennent, inutile.

Le règlement c’est le règlement.

Circulez, il n’y a rien à voir.

Le malheur de la famille Selimi, c’est de venir d’un mauvais pays. Enfin de compte d’un pays qui n’existait même pas, le Kosovo.

Et ils ne sont pas les seuls.

Des milliers de personnes vivent « au noir » à Genève, en travaillant et en payant leurs charges sociales, leurs impôts, leurs assurances maladies.

Pour la plus grande majorité, ils viennent d’Amérique Latine.

Pérou, Colombie, Brésil. Pays semble-t-il bizarre, probablement zone de non droit pour notre magnifique administration fédérale.

Ils sont en dehors du cercle des pays amis, alliés, ils ne sont pas comme nous.

Question à cent francs : pourquoi les personnes qui ont un travail ne peuvent-elles pas obtenir un permis ?

La famille Selimi ne sera certainement pas expulsée, simplement parce que c’est le canton qui exécute cette décision et qu’il ne le fera probablement pas.

Réponse de ce bon monsieur du Bois-Reymond à la question « Et si le canton de Genève refusait de vous écouter. » : Il y aurait une famille de clandestins de plus, et il y en a déjà pas mal.

Après moi le déluge.

A nos politiciens de régler cette situation inique ?

En fin de compte, ce sont eux qui commandent l’administration, non…

08:53 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (13) | La griffe orange

Commentaires

Votre blog est vraiment sympa, comme je vous l'ai déjà dit je ne suis pas de votre côté (quoi que) si j'étais votre parti central je ferais tout pour adhérer à votre blog

sur le sujet de ce jour vous êtes tout juste et une fois de plus quant il faut faire de l'humanitaire, du vrai c'est toujours le pdc qui si colle

j' aimerais que ma gauche se bouge

Écrit par : marco,leab | 20/05/2010

marco

tu n'arrête pas de dire que tu es de gauche mais que la gauche est nulle...????

mais oui c'est possible d être de droite et d'être humain

Écrit par : fab | 20/05/2010

Ce Monsieur séjourne depuis plus 20 ans en toute illégalité en Suisse. Qui plus est il a eu l'audace et la témérité d'associer sa famille à sa pratique délictueuse continues.

C'est dire qu'il n'est pas l'honnête homme qu'il prétend être.

Combien d'année de violation de la loi, de délinquance, puisque cette transgression est un délit, faut-il accumuler pour avoir le droit de rester en Suisse ?

Quel sort réserver à ses innombrables complices qui ont permis sont séjour illégal en Suisse ?

Écrit par : CEDH | 20/05/2010

C'est un peu facile de pleurer sur le sort de cette famille et d'esquiver la question des sans papier le reste de l'année. C'est pourtant ce que fait le PDC et la droite "molle".

Écrit par : Riro | 20/05/2010

@Riro : Je vois que nous n'avez pas lu notre texte qui parle trsè clairement des autres sans papiers.
Je vous rappelle que c'est le PDC qui se bat à Genève pour que les jeunes sans papier puisse faire un apprentissage.
Ce cas nous oblige à réfléchir sur la condition des autres sans papier.
@CEDH : Monsieur Salimi et tous les autres vivent en clandestins car ils ne peuvent pas demander de papier. C'est l'expulsion immédiate.
^S'ils pouvaient le faire leurs situations seraient immédiatement réglées.
L'hypocrisie est où.
Qui s'occupent de nos personnes âgées ? Des colombiennes, des brésiliennes.
Elles le font avec leur coeur et très bien dans des conditions très difficiles.
Où sont les hypocrites ?

Écrit par : Bertrand BUCHS | 20/05/2010

désolé mais je vais être direct , c'est ceux de champ-dollon qu'il faut expulser et non pas une famille intégrée et qui travaille honnêtement depuis plus de 20 ans à Genève.

Écrit par : stephane barthassat | 20/05/2010

Où sont les hypocrites ? Peut-être dans les familles qui emploient ces personnes sans statua afin de les utiliser et jeter quand cela leur chante tout en les payants au lance pierre. Si ces familles appréciaient vraiment les qualités de coeur de ces clandestines, elles se battraient auprès des autorités afin qu'elles aient un statut. Mais faut pas rêver, perdre une main d'oeuvre malléable et corvéable à merci ? Tsss

Quand à celles qui ont des papiers en règle, c'est parce qu'elles n'ont pas assez de coeur qu'elles ne trouvent personne disposées à les employer pour un salaire correcte ?

Le temps du "les suisses refusent de faire ces boulots il faut donc aller chercher des gens d'ailleurs" est fini.

Écrit par : cotcot | 20/05/2010

Régularisation de tous les sans papiers... L'Espagne qui l'a fait est en train de leur donner des indemnités pour repartir dans leur pays d'origine. Les personnes comme les roumains, et pays de l'Est sont déjà partis et c'est le tour de sud-américains avec un contrat en bon et dûe forme leur stipulant de ne pas revenir d'ici 5 ans. Quand aux délinquants étrangers de Champ-Dollon multirécidivistes ni le pouvoir législatif, judiciaire, administratif ou politique (hautes instances à Berne) ne sont arrivés à trouver une solution définitive. C'est le marasme total.On construit toujours plus de places de prison à des coûts excessifs sur le dos des taxe payeurs sans trouver d'autres solutions.

Écrit par : sirène | 21/05/2010

Je m'interroge sur l'avenir de notre société, quand les décisions des citoyens et notre propre droit sont systématiquement remis en question par un nombre limité d'individus qui veulent faire des exceptions une généralité. Et encore plus quand ces mêmes personnes confondent leur aspirations personnelles avec celle de l'État (cf. votre phrase "si le canton de Genève refusait de vous écouter"), soit de faire croire que leur opinion est celle, unique, de tout un État. Non, vraiment, je m'interroge sur l'avenir de l'État démocratique et sur l'Etat de droit quand je lis de tels propos...

Écrit par : Bob | 21/05/2010

Docteur Buchs,

Mais bien sûr les clandestins sont des délinquants au terme de la loi fédérale sur les étrangers, laquelle a démocratiquement été adoptée et voulue par le peuple. En vous opposant à l'application de cette loi vous bafouez la démocratie.

Ce Monsieur Salimi n'a rien à faire en suisse. Je rappelle que ce Monsieur est resté illégalement en Suisse pendant 15 ans avant de demander un permis de séjour (B), qui lui a été naturellement refusé. En effet, seuls peuvent être délivrés des permis B pour des gens hautement qualifiés, ce qui n'est pas le cas de ce Monsieur, et des cas de rigueur, ce qui n'est pas le cas de celui qui a pour seul argument d'avoir triché des années durant. Devant ce refus ce Monsieur a multiplié procédures et recours (2 fois le Tribunal administratif fédéral) et fait venir sa famille pour exercer des pressions.

Que dis-je des pressions ! Un chantage humanitaire ! Il n'est pas tout beau votre protégé.

Vous parlez du personnel brésilien des EMS. Mais ce Monsieur Selimi a toujours travaillé dans un bistrot. Ce Monsieur a pendant 20 ans fait partie de ceux qui ont déséquilibré le marché de l'emploi dans les bistrots en favorisant le dumping salarial et la péjoration des conditions de travail. Sans autre effet que de faciliter la prolifération de bistrots en surnombre et d'augmenter le nombre de working poor à la charge de la société, que cela soit au travers de diverses subventions financière et en nature ou par le fait du paiement d'un impôt dérisoire.

Merci pour les contribuables effectifs.

Il est piquant de constater que ce genre de dumping ne vous gêne pas tant qu'il ne vous concerne pas directement. Lorsqu'il vous touche parce que l'on s'apprête à permettre le libre établissement effectif de médecins européens, vous hurlez au loup face à des "envahisseurs étrangers formés en 2 ans sur le tas", dites-vous. En fait la pression sur vos gains vous fait peur. A Annemasse la consultation plafonne à 22/23 euro.

Enfin, je vous rappelle que de soutenir trop concrètement un délinquant de ce type est un délit.

Bonne fin de semaine.


P.S.: Il est évident que les employeurs de ce Monsieur devraient être pendu haut et court.

Écrit par : CEDH | 21/05/2010

@CEDH.Nous avons un cas de chantage flagrant avec le valaisan Bernard Rappaz condamné qui fait la grève de la faim pour pouvoir échapper à sa peine de prison. La loi d'exception semble devenir la norme désormais : chantage, médiatisation, soutien politique ou syndicale, associatif.... Ce qui m'étonne, c'est que pendant 20 ans personne ne lui a demandé des comptes, il a pu avoir une voiture, contracter des assurances, sa femme a pu accoucher à la maternité et ses enfants aller à l'école et même peut-être il a payé ses impôts donc il y a quelque chose qui ne fonctionne pas dans ce Canton qui a une administration pléthorique mais ne peu contrôler ce genre de situation. M. Selimi est l'un d'eux mais des milliers de candidats sont comme lui. Alors pourquoi lui ?

Écrit par : sirène | 22/05/2010

Une chose est sur ! C est que le problème est loin d etre réglé.
Le monde rétrécis , nous voyageons autres 4 coins du monde, toujours moin chère, toujours plus loin. tous contends de retrouver son petits cocon , dans notre petit pays qui a souvent que des petits soucis ......Comparé aus autres bien sur? On critique ces gens dont on a besoin , dans nos EMS , comme homme ou femme de ménage, sur nos chantier , ou dans notre agriculture.......Et aussi dans nos bistrots cher CEDH.....Vous etes surement de ceux qui rouspette a chaque fois que son petit noir augmente? Et vous qui etes vous d ou venez vous et surtout ou allez vous ? Il est vrais que nous avons aussi nos chomeurs , nos bas salaires, Nos handicapé, nos malades ,et nos vieux ,( j en suis bientot Un !). Mais nous avons aussi nos délinquant , nos profiteurs , nos raleurs..........Nous devrions tous les pendrent haut et court? je vous pose la question a vous et a toute la clique, des jamais moi et toujours les autres ? Le procécus est en marche , que nous le voulions ou non ? Ce que nous avons batis est souvent un espoir pour les autres ....tous ceux qui cherchent a s en sortir , et aussi ...Malheureusement tous les autres, souvent moins bien honnete.Comment empècher le flot de tous ceux qui aspireraient a une vie meilleure ????? En votant MCG ou UDC....En batissant des murs , pour nous protéger de l autre, de l envahisseur.....Ou en essayant d augmenter l aide au tiers monde , pour qu ils puissent enfin a se metrent a rever aussi, pour leur avenir et chez eux, L uDc si oppose et le MCG ne se prononce jamais , il est vrais que les frontaliers ce n est pas encore le tiers monde !
Nous devons prendre en compte , un meilleur partage des richesses , de l aide essayer d etre un peux moins mesquin et égoiste, nous y sommes condamnés ? C est cela ou se sera le cahot? Il est vrais que nous ne devons pas etre naif et aussi mettreent en avant nos interets et les protéger................Alors quel sera le changement Si les SELIMIS restent ici , un chomeur de plus Suisse? Vous savez bien que non ! Monsieur selini Paye ses impots paye ses taxes n a jamais eu affaire a la justice, il a la chance d etre en bonne santé d etre pésent a son travail d etre engagé dans différentes sociétés , de se sentir presque Suisse et aussi d avoir 2 magnifiques enfants , qui un jour payerons aussi notre Avs . Si la famille SELIMI n est pas un cas de rigueur, alors expliquez moi ce que c est ? Je suis un homme, qui a toujours essayé dans mon engagement politique, d avoir en point de mire , le bien commun . Etre politicien c est essayer de gerer l égoisme des uns et des autres et souvent aussi le sien ! Il est vrais que c est a nous de prendre nos responsabilités, je le ferai avec bon sens et pragmatisme, contre le non sens des lois Blocher que j ai toujours combattus .....Elles sont totalement iresponsable au point de vus humain et ridicules aus niveau du résultat et en plus elles nous coutent toujours plus cheres, aux niveau des multiples recours en justice et en tous genre. L avenir de notre canton , de notre pays ce son les poussins , les jean charles riels , les alains morisots , C est aussi vous tous , qui soutenez cette famille............L avenir de notre pays c est aussi peut etre, tous les Selimis de ce pays. Et si il le fond avec envie, sérieux, sincérité et avec l amour de leur prochain et bien moi, je serai avec eux . Une petite pensée aussi chere Madame Selimi, pour vous pour votre courage et aussi pour le sourir de vos enfants. Bonne pentecote a tous.
Barthassat Luc.

Écrit par : barthassat luc | 23/05/2010

Ho lala je viens de me relire...Désolé pour toute les fautes de frappe et d orthographe..............Ben oui j avais un peux les boulles . A bientot a tous et encore bravo aux PDC carougeois pour leur blog. Luc B

Écrit par : barthassat luc | 23/05/2010

Les commentaires sont fermés.