25/05/2010

Fête des voisins : Au centre l’humain

fête voisins.JPG

 

Ce soir c’est la fête des voisins mais pas que ça.

C’est aussi la fête des copains, celle des locataires et celle des propriétaires.

Bref….c’est la fête et tant mieux.

Dans le contexte actuel (marée noire, crise en Grèce, etc…) cela ne fait pas de mal de s’en jeter un petit derrière le gosier.

Et puis surtout c’est l’occasion de croiser ceux qui n’ont pas les mêmes horaires que vous.

De découvrir un peu de l’autre, de ses passions et de ses activités favorites.

C’est aussi faire connaissance, partager et donner un côté humain à notre vie parfois très solitaire.

Les temps changent.

Avant c’était les rencontres à la messe, maintenant c’est la fête des voisins.

Et bien tant mieux et pourvu que cela dure.

Alors n’oubliez pas d’aller fêter avec vos voisins !!!

10:51 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (3) | La griffe orange

Commentaires

bonjour,cela me donne envie de vous raconter une blague.

de sortie :quand dans la rue une voie me demande:"tu baises ?

.non,désolé,j'peux pas j'suis frigide.
.tu acceptera quand meme de boire un verre ?
.oui,si tu veux.
les verres arrivent,les minutes passent,quand soudain!
.putain,chais pas s'qui m'arrive,je me sens devenir chaude comme la braise,toute dégoulinante,on baise ?
.oui si tu veux.slt.
lire le livre ma putain tres interressant pour developper plusieurs théories.

Écrit par : gotard henri | 25/05/2010

le PDC paie un verre ????????

Bertrand Buchs vous nous invitez à boire un pot chez vous !!!!!!

vous gagnerez les élections avec ou sans verre. Le verre d'orange risque d'être vide, le verre vert plein.

Vous êtes drôle les pieds nicklés.

Aller sans rancune et bonne soirée les gens

Écrit par : Jules | 25/05/2010

@Jules je ne vous paie pas de verre ce soir car je suis en séance jusqu'à 23 heures, mais quand vous voulez.
Merci pour les pieds nicklés, j'aime bien.
Pas de soucis, nous allons gagner les élections les doigts dans le nez.
C'est écrit dans les étoiles.

Écrit par : Bertrand BUCHS | 25/05/2010

Les commentaires sont fermés.