31/05/2010

LUP

lup.JPG

 

Vous connaissez cet acronyme : Logement d’Utilité Publique.

Il faut en construire, tout le monde est d’accord.

Où ? Partout sauf chez moi.

Comment ?

Alors là, problème …

Pour pouvoir respecter le plan financier et pouvoir fournir des loyers bas, les constructions sont à bas coûts. Pas de balcon, des parkings extérieurs, des plafonds à 2 mètres 40.

Pas terrible.

Il faut donc permettre une mixité de loyers et dans un même projet construire tous types de logements.

A ce moment les LUP sont utiles et nécessaires.

La qualité de logement est meilleure et le risque de « ghettoïsation » est écarté.

Alors pourquoi le projet de la Fondation Emma Kammacher, sur la parcelle de Familia, ne respecte pas ce simple bon sens.

300 logements LUP, entre 900 et 1000 personnes, de multiples problèmes sociaux, pas de mixité.

Il est vrai que la fondation a fait un effort architectural. Mais est-ce suffisant, surtout lorsque nous apprenons que pour des problèmes financiers (la construction d’un parking souterrain) la Fondation désire construire un étage supplémentaire et dédier un immeuble pour en faire un D2 (ce qui lui permet de le sortir du plan financier).

Ce projet n’est pas sain.

Il faut donc le revoir en intégrant d’autres types de financement et permettre un mélange de la population.

La loi sur les LUP le permet. Alors…appliquons-la au mieux.

09:31 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (0) | La griffe orange

Les commentaires sont fermés.