04/06/2010

Contrat de quartier !

contrat.JPG

Peut-on être contre cette nouvelle forme de démocratie ?

La population parle, agit et est écoutée.

Idéal, parfait mais…

Bonne vraie fausse idée ?

Concept creux ou avancée décisive et novatrice ?

Mais pourquoi en arriver là.

Existe-t-il un déficit démocratique, une absence de dialogue ?

Les structures existantes sont-elles insuffisantes ?

Les contrats de quartier sont utiles dans de grandes villes où les relations avec la base sont distendues ou difficiles.

Souvent les habitants ont du prendre en main leur avenir, les municipalités les ayant complètement mis de côté et oubliés.

C’est à partir de ces structures que le dialogue a pu renaître.

Carouge est-elle comme Porto Allegre ?

Nous en doutons.

Ce qui existe est suffisant.

7 partis sont représentés au Conseil municipal. Probablement 9 listes vont être déposées pour les prochaines élections (MCG et Verts libéraux en plus). La porte est ouverte pour tous les candidats intéressés.

Le droit de pétition existe et il est très souvent utilisé. Simple et efficace.

Les associations de quartier se réunissent et en leur sein figurent de nombreux conseillers municipaux.

Où donc se situe le déficit démocratique.

Une association de quartier peut en tout temps proposer une activité, un projet.

Il serait plus judicieux de négocier des contrats de prestations que de compliquer encore un peu plus le fonctionnement communal.

11:43 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (9) | La griffe orange

Commentaires

LE CONTRATS DE QUARTIER C'EST SIMPLEMENT UNE MUNICIPALISATION DES GENS..

A CAROUGE ON A DEJA COMMENCE DE MUNICIPALISER LA PETITE ENFANCE, ON Y VA TOUT DROIT POUR LES VIEUX... IL MANQUAIT LES RESTE... VOILA ON Y A

ENCORE UNE IDEE DE LA GAUCHE CAVIAR.... PERSO JE N' AI PAS DE NOSTALIE POUR LENINE ET SA BANDE

LA GAUCHE CAVIAR CAR LES SOS ET LER VERTS DE CAROUGE. PAS UN JE DIS BIEN PAS UN GAGNE MOINS DE CHF 150'000 PAR AN

ET TOUS PAYER PAR L'ETAT

AU MOIN VOUS LE PDC VOUS M'AVEZ PAS DE FONCTIONNAIRES PAYE A RIEN FOUTRE

Écrit par : fred | 04/06/2010

A Vernier il existe plusieurs contrats de quartiers (Lignon, Avanchets, bientot Châtelaine,...). Je trouve que le résultat est très en dessous des attentes. Les vrais problèmes que sont le logement, les crèches, la sécurité ou encore les transports ne sont pas concernés par ces contrats. C'est de la petite démocratie limitée, le but étant de faire croire qu'on donne la possiblité aux habitants de participer et trouver des solutions. La gauche s'en sert pour faire du clientèlisme. C'est de l'illusionisme démocratique!

Écrit par : Riro | 04/06/2010

Assez d'accord avec Riro sur la relation entre la gauche et les qdq: on a déjà des lois qui règle quasiment tout, alors mon sentiment est que le contrat de quartier est uniquement destiné aux inadaptés ou non-intégrés, ceux qu'on a pas le courage de mettre devant leurs responsabilités quitte a les expulser.

Écrit par : Eastwood | 04/06/2010

Bonjour,

Cette vision négative des Contrats de Quartier, qui sont un outil de participation démocratique unique en Suisse, est assez surprenante. Elle dénote en tous cas une ignorance du formidable potentiel de ces instances qui rapproche durablement et efficacement les citoyen-ne-s du pouvoir politique.

Même dans une commune de taille moyenne, la proximité des politiques avec les habitant-e-s ne remplace jamais le fait que ces dernier-e-s sont les expert-e-s de leur quotidien qui vivent tous les jours dans leur quartier. C’est leur faire confiance que de leur donner voix au chapitre et leur permettre, par le bas, de proposer des projets d’utilité collective.

Jusqu’ici, à Vernier, le succès est total et les louanges sont nombreuses, tant de la part des politiques (qui votent les crédits) que des habitant-e-s (qui proposent chaque année des dizaines de projets divers).

Bien sûr, les Contrats de Quartier ne règlent pas tous les problèmes, mais ils permettent à celles et ceux qui le veulent d’améliorer efficacement et durablement la qualité de vie de leur quartier. Ce qui n’est déjà pas si mal dans les communes, dont on connaît les faibles prérogatives dans bon nombre de domaines importants (aménagement, sécurité, transports).

Je me tiens volontiers à disposition de la section PDC de Carouge pour venir leur présenter cet outil et les magnifiques projets qui ont pu voir le jour grâce à cela.

Marko Bandler, Responsable du Service de l’action sociale et des solidarités de la Ville de Vernier (et accessoirement répondant des Contrats de Quartier).

Écrit par : Marko Bandler | 04/06/2010

MARKO

ET VOILA

LE SEUL POUR EST UN FONCTIONNAIRE PUBLIC QUI GAGNE AVEC LES CONTRATS DE QUARTIER

JE VOUS LE DISAIS , ON MUNICIPALISE TOUT,,, COMME STALINE IL YA 70 ANS

Écrit par : fred | 04/06/2010

Ce qui est intéressant dans ce concept, c'est que ceux qui travaillent vraiment ne sont pas payés!

Et ceux qui sont payés ne font que de la figuration!

Écrit par : dominiquedegoumois | 04/06/2010

pour vous faire une idée par vous-même:
http://www.cq-aire-lignon.ch/

Pour ma part, je suis pas surpris de l'étonnement de M. Bandler! C'est son gagne pain, je comprends...

Écrit par : Riro | 04/06/2010

Le cdq à Carouge une idée novatrice ?
Si elle a un rôle à jouer dans la commune de Vernier, ce n'est pas forcement le cas à Carouge.
Les idées sont à mettre en contexte et non être de simples reproductions...

On ne peut comparer ces deux communes, Vernier ce sont des quartiers bien séparés. Les besoins entre ces quartiers sont liés au différents types d'habitat.


Carouge c'est une force au niveau des associations, qui ont un rôle fort via le cartel, les Carougeois se mobilisent. Que ce soit à la Tambourine ou au Val d'Arve, les associations sont présentent et c'est là qu'il faut renforcer leurs actions déjà existantent et ne pas rajouter une structure de plus. Carouge a la chance de vivre encore dans l'échange et la proximité avec ses élus. Ne rajoutons pas des processus qui compliqueraient ces échanges mais au contraire reconnaissons mieux le travail des volontaires qui font vivre Carouge et ses associations en leur facilitant la vie.
Alors les cdq à

Carouge : NON

Écrit par : anne de K rouge | 06/06/2010

l idée peut paraitre alléchante mais ,pour moi Riro résume assez bien la situation.
Meilleures salutations a tous ....Sans oublier Marc et Claude ....Bien sur!

Écrit par : barthassat luc | 07/06/2010

Les commentaires sont fermés.