02/07/2010

La politique entre parenthèse…

vacances.JPG

 

Dès ce soir, la politique communale se met en habits de plage et tongs.

Un dernier cortège des promotions, flonflons et saucisses, manèges et autos-tamponneuses et puis tout va être oublié jusqu’en septembre.

Chaleur, lenteur, hébétude, sieste.

Bruit du vent.

Période bénie ou enfin la réflexion peut se faire.

Les mauvaises langues diront que de toute façon la réflexion est toujours aux abonnés absents.

Possible.

Probable pour les autres partis, impossible pour le PDC.

Espérons que nos trois Grâces ne profiteront pas de ce grand et long silence pour prendre quelques décisions, en catimini.

L’abandon, en plein été, de l’opposition communale au CEVA nous est resté en travers de la gorge.

La torpeur et la canicule n’avait pas réveillé les ardeurs des Conseillers municipaux.

Tout passe, silence, on ne peut pas entendre les cigales.

09:09 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (0) | La griffe orange

Les commentaires sont fermés.