16/07/2010

Politique : Un déficit de confiance…

politique2.JPG

 

« Tous des vendus, des pourris, des moins que rien.

On se demande bien pourquoi ils se font élire.

Moi, je pense autrement.

Je sais…

Alors présentez- vous aux élections ?

Vous n’y pensez pas, je ne crois plus au système démocratique et de toutes façons, je n’ai pas le temps. »

 

Sacré déficit de confiance.

Les politiques s’en rendent bien compte et ont tendance un peu à paniquer.

Au lieu de démontrer que les règles démocratiques fonctionnent et qu’elles sont faciles à utiliser, ils inventent une autre relation avec leurs électeurs.

 Ils se mettent en marge du système et donne un pouvoir direct, en dehors de tout contrôle, aux citoyens.

Les contrats de quartiers, les conseils de quartiers, idée dangereuse, lorsque la liberté sans contrainte rejoint le totalitarisme.

La seule façon de restaurer la confiance s’est d’être transparent.

Un programme clair, une ligne de conduite logique, et surtout montrer que les idées exprimées sont mises en pratique par des propositions.

Le fait de vous parler régulièrement par l’intermédiaire de ce blog est une des pistes à suivre pour restaurer cette confiance.

Voilà ce que nous faisons.

Voilà ce que nous proposons.

Nos succès, nos échecs.

Simple…non ?

08:34 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (2) | La griffe orange

Commentaires

Une ou deux choses sont certaines: la Démocratie serait un système absolument merveilleux, si'il n'y avait pas tout le temps ces enfoirés de citoyens. Et la politique est bien trop précieuse et délicate pour être confiée à des politiciens

Écrit par : J.C. Simonin | 18/07/2010

Le système politique, notre démocratie, devrait être mieux expliqué. Souvent, les politiciens se contentent de vendre leurs idées (s'ils en ont) ou leur image au peuple.

Le travail fait en législatif, toute la mécanique démocratique des parlements, les décision prises à l'exécutif de tous les niveau (communal, cantonal, national et international) devraient être clairement expliqués, analysés et médiatisés intelligemment.

Lors des session télévisée du parlement cantonal ou de la ville de Genève, ont s'aperçoit que certains n'ont pas le même discourt, ni la même attitude qu'en campagne. La télévision permet de montrer le coeur de notre démocratie, mais reste tout de même manipulable par certains (ex. MCG ultras présent lors des retransmission). Je pense que ce travail est à faire par l'Etat et la press, non pas par les hommes politiques. Il faut promouvoir une démocratie visible et accessible, pour que les gens puisse la comprendre et adhérer.

Écrit par : Riro | 19/07/2010

Les commentaires sont fermés.