22/07/2010

Jour gris...

Poste.jpg

 

 

Alors profitons pour poursuivre notre promenade dans Carouge.

Aujourd’hui rue de la Débridée.

A la place de faire couler en surface la Drize (qui se rappelle de l’ancien canal ?), cette artère a fait couler beaucoup d’encre et a énervé plus d’un Conseiller municipal.

Oh, elle n’est pas bien âgée, à peine 35 ans, âge de raison.

Mais déjà un lifting.

Et oui de plus en plus jeune chez l’urbaniste, mais c’est la mode semble-t-il !

L’idée, enfin on ne sait plus, mais on pensait faire revivre le canal.

A l’arrivée, et bien point de Drize, des petits cailloux, un éclairage nocturne des arbres, une zone 30 sans passage clouté sur le chemin de l’école et un carrefour « tourniquet » qui a déjà été refait.

Bon assez polémiqué, revenons à nos moutons, plutôt à nos chevaux.

La débridée est une remise, une écurie où on enlève les brides des canassons.  

Et dans le temps jadis, il existait  dans cette région de multiples auberges et  autres relais de poste, dont pas loin, au 18 rue Jacques-Dalphin (encore lui ce radical anti-papiste) l’auberge « Aux Trois Rois » dont il reste le portail et la cour.

Une petite promenade s’impose, non , profitez il fait frais aujourd’hui.

11:47 | Lien permanent | Commentaires (2) | La griffe orange

Commentaires

excellant

Écrit par : jaquemoux | 22/07/2010

excellant

Écrit par : jaquemoux | 22/07/2010

Les commentaires sont fermés.