25/07/2010

D'une pierre, deux coups...

Vous connaissez le rue de Plaisance. Allez avouez, franchement vous n’en avez aucune idée.

On parie…

Il faut vous déplacer dans le quartier de la Praille. Elle est parallèle à la route de Saint-Julien et part de la rue de la Marbrerie.

Un lieu de plaisir à Carouge, bigre…

Qu’allez-vous imaginer !

Nous vous aidons : si nous parlons de Giuseppe-Battista Piacenza dit Joseph Plaisance, vous captez…

Un des architectes de Carouge, le deuxième auteur des plans de la Ville en 1777 et le premier bâtisseur de l’Eglise Sainte-Croix.

Sainte-Croix.jpg

Et voilà, comme nous sommes dimanche et que le PDC est un nid de bigots (hum…), nous faisons d’une pierre deux coups.

Ils ont eu de la peine à la construire cette église, à cause du sol et une grande partie de l’argent disparu dans les fondations.  Elle devait être beaucoup plus grande en s’étendant sur la place de Sardaigne avec une entrée de ce côté.

Pour la route, ou pour l’apéro, lorsque les cathos se sont vu interdire l’église (entre 1873 et 1921), ils ont construits une chapelle, dite de la Persécution (charmant) pour y dire la messe.

Et cette chapelle est devenue par la suite un théâtre. François Simon et sa troupe ont débuté dans ce lieu.

De l’intolérance religieuse au plaisir.

Mais que fait le Pape !

12:45 | Lien permanent | Commentaires (1) | La griffe orange

Commentaires

marrant, j aime bien vous lire

Écrit par : poupou | 26/07/2010

Les commentaires sont fermés.