31/08/2010

Tambourine… LE consensus !?!

HEG.JPG

 

Une vraie « télé novelas », une histoire sans fin et sans fond.

Qui détient la vérité, qui manipule qui.

Des promesses non tenues et des habitants qui commencent à en avoir ras la patate.

A notre demande, le PDC a déposé, devant le Grand conseil, une interpellation urgente écrite le 26 mai 2010 (IUE 968).

La réponse (IUE 968-A) vient de nous parvenir et franchement il faut avoir lu Kant dans le texte pour arriver à comprendre le fond de la pensée du Conseil d’Etat.

Il est admis que la révision du PLQ n° 28566 adopté en 1994 a bien été entamée en 2006 et est toujours en cours.

Que deux projets sont proposés et qu’il faut en discuter.

Allons de l’avant mais pas trop vite. Il ne faut pas pousser mémé dans les orties.

Mais au sujet du bâtiment de la discorde (Haute école de gestion), circulez, il n’y a rien à voir.

Citons dans le texte (sic) : « C’est dans ce contexte et pour permettre la recherche d’une solution consensuelle pour l’aménagement de ce quartier, tout en préservant la capacité des HES et de l’Université à se développer sur le site, que l’autorisation de construire relative à ce bâtiment a été délivrée au mois de mai 2009 (DD 101 605) et que le PL 10516-A relatif au crédit de construction dudit bâtiment a d’ores et déjà été présenté au Grand Conseil. »

Rappelons, juste pour mémoire, la demande des habitants, relayée par une motion signée par l’ensemble de la commission de l’aménagement était de déplacer ce bâtiment sur une autre parcelle et de débuter, enfin, des travaux d’aménagement du quartier (place publique, plan de circulation, commerces…).

Le 21 septembre 2006, le Conseil d’Etat annonçait qu’il allait procéder à une révision du PLQ, à une réactualisation du programme de l’Université et des HES et qu’il allait proposer un projet de déclassement de la parcelle propriété de l’Université (le long du chemin vert soit à 100 mètre à vol d’oiseau de la Tambourine).

Et puis, plouf, plus rien.

Alors la solution consensuelle, nous fait bien rire.

On passe en force, en parlant de consensus.

Vive la démocratie…

10:54 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (4) | La griffe orange

Commentaires

et oui

c est plus facile de faire le beau face a des pseudo intellos plutôt que de suivre les idées consensuels des habitants de la tambourine

pour une fois merci au pdc carouge qui essaye de nous aider (ou sont les autres partis ??? je crois qu'ils ne savent même pas ou se trouve la tambourine....... ils viendront en février pour les élections. )
pour la commune les gens ne votent pas forcement pour un parti mais pour des personnes qui sont la pour eux,,, et les gens du pdc sont présents.

Écrit par : pascal | 31/08/2010

Seule solution : surseoir au vote sur le crédit de construction du nouveau bâtiment HEG agendé pour ce jeudi 2 septembre au Grand Conseil et reprendre d'urgence la révision du Plan localisé du quartier impliquant ainsi tous les partenaires: Direction de l'aménagement, Commune de Carouge et habitants du quartier.
AM - président de l'AQT - Association des habitants du quartier de la Tambourine

Écrit par : Armin Murmann | 31/08/2010

Cet objet ne sera pas traité jeudi 2 septembre.

Écrit par : Bertrand BUCHS | 31/08/2010

Contrairement à ce qu'annonce ci-dessus l'imminent député et bon Dr. Buchs, le Grand Conseil a traité hier jeudi la problématique du PLQ Tambourine. Il a été renvoyé en commission.
Les Verts nous étions plutôt pour la non en entrée en matière. L'important étant de surseoir nous nous sommes ralliés à la proposition de renvoi en commission.
Quant au PDC, sur ce coup, je me permets pudiquement de vous laisser le soin de discuter entre vous.
p.losio
député

Écrit par : pierre losio | 03/09/2010

Les commentaires sont fermés.