07/09/2010

Tambourine, suite pas encore fin !

tambourine.jpg

 

 

Jeudi 2 septembre, c’était la noce à Thomas, pardon à Müller, au Grand conseil.

Dossiers mal préparés, mal défendus, contredit par ses propres troupes, bref la cata.

Et lorsque les députés ont commencé à parler de la Tambourine, ils ont du se rendre à l’évidence.

Ce dossier est « pourri ».

La volonté populaire, pas respectée, les promesses, pas tenues, des pressions peu démocratiques.

Le rapporteur de la majorité n’a eu comme solution, pour sauver les meubles, que de demander un renvoi en commission.

Accepté à une forte majorité.

 

Notre avis :

La construction de la HEG ne se fera plus dans le périmètre de la Tambourine.

Il faut maintenant se concentrer sur les aménagements extérieurs promis depuis 2006.

Il faut en toute urgence déclasser le terrain du chemin Vert, appartenant à l’université, pour permettre la construction du bâtiment tant décrié.

Mais sachant que l’Uni ne parle par aux Hautes écoles, il va falloir que l’Etat trouve un compromis.

Cela fait maintenant plus de 50 ans que ce terrain est vide. Aucun projet, à part des bâtiments pour des réfugiés, solution rejetée par la population.

Allez, monsieur Müller, un petit effort d’imagination.

11:15 | Lien permanent | Commentaires (3) | La griffe orange

Commentaires

merci pour l effort vraiment le pdc se bouge pour nous

Écrit par : pascal | 07/09/2010

parfaitement d'accord avec vous. une habitante de la Tambourine!

Écrit par : esther mamarbachi | 07/09/2010

Ou est il le temps des bâtisseurs comme Emile DUPONT,Christian GROBET,hèlas pour Genève,il est loin.

Écrit par : Albert Chauffat | 08/09/2010

Les commentaires sont fermés.