09/09/2010

Ce n'est pas parce que l'on a congé, qu'il faut déprimer...

Selimi.jpg

 

 

Pour une fois, l’action politique peut faire bouger les choses.

L’impossible ne doit pas exister.

Il faut se battre avec ses principes et ses idées et surtout ne jamais transiger.

Les lois existent pour être, démocratiquement, modifiées.

Carouge est fière d’avoir gagné.

Carouge a fait front.

Un immense merci à Henriette Stebler, qui ne lâche jamais et qui sait « remuer » les cœurs et les esprits.

La famille Selimi devait rester.

Elle peut rester.

Le PDC n’en a jamais douté et a accepté de jouer les relais au niveau cantonal et fédéral.

Chacun a fait ce qu’il avait à faire.

Simplement.

La solidarité est un mot magnifique.

Merci à toutes et à tous.

Vraiment un magnifique message pour ce jour de jeûne genevois.

11:52 | Lien permanent | Commentaires (19) | La griffe orange

Commentaires

Monsieur Selimi se fout de la loi qui, rappelons-le, érige en délit passible de l'emprisonnement ce qui a été son comportement pendant plusieurs décennies. L'octroi d'un permis pour le futur ne changea rien au passé de ce Monsieur.

L'épouse de Monsieur Selimi se fout de la loi.

L'employeur de Monsieur Selimi se fout de la loi.

Le Procureur général se fout de la loi.

Morisot. Buchs. Duchosal. Barthasat et d'autres encore se foutent des lois et soutiennent un délinquant.

Le PDC se fout de la loi et soutient un délinquant.

La loi en question a été voulue par le peuple qui l'a acceptée en votation populaire.

Selimi, sa femme, le PG, Morisot, Buchs, Duchosal se foutent du peuple et le PDC se fout du peuple.

Le politique a montré son mépris du peuple.

Pourrait-on établir une liste des délits que l'on est autorisé à commettre ?

Écrit par : CEDH | 09/09/2010

@CEDH : Vous pouvez m'envoyer la police. Les lois existent et ont été respectées. L'aurorisation a été donnée par la confédération.
Il existe des cas où le coeur doit parler.
Sinon la vie est bien triste.
Ne soyez pas si hargneux.
Faites confiance.

Écrit par : Bertrand BUCHS | 09/09/2010

@ BUCHS

Les faits sont têtus.

Monsieur Selimi a, cette semaine, reçu un permis de séjour (permis B) valable dès cette semaine et pour une année. N'ayant pas une connaissance fine du dossier, je n'en contesterai pas le bien fondé. Force est cependant de relever que Monsieur Selimi semble avoir bénéficié d'un sérieux coup de main politique du PS, de l'ADG et du PDC.

Il est vrai que l'on peut soutenir que la magouille politicienne est une forme d'intégration ... aux yeux des politiciens.

S'agissant des 20 ans passés en Suisse par Monsieur Selimi, ils l'ont été illégalement et son employeur l'a employé illégalement. L'un risque une année de prison et l'autre 3 ans, le permis ne guérissant pas les 20 ans passés. Il n'a aucun effet rétroactif. Et comme Monsieur Selimi est un homme public comme le démontre ses photos de famille volontaires paraissant dans les journaux, il est loisible de le souligner que nous avons bel et bien affaire à deux délinquants. Madame Selimi a aussi quelques années de délinquance.

Articles 115 & 117 de la loi sur les étrangers, acceptés par le peuple :

http://www.admin.ch/ch/f/rs/142_20/a115.html

http://www.admin.ch/ch/f/rs/142_20/a117.html

Ces délinquants vous les avez soutenus. Par là, votre parti, le PDC, a bien montré qu'il faisait fi de la volonté populaire.

Les lecteurs doivent aussi savoir que vous fonctionnez souvent comme expert médical, procédant à des expertises pouvant déboucher sur l'attribution d'une rente AI et du cortège de prestations qui vont avec. Un homme soutenant pareillement un délinquant a-t'il les qualités morales pour procéder à pareilles expertises ? Peut-on penser que vous êtes impartial ? Ne peut-on pas penser que vous tordez les critères en faveur de l'expertisé, votre protégé ?

Maintenant faisons les choses en ordre, que le Madame ROCHAT veille à ce que la police fasse son boulot et diligente une enquête à l'encontre de Monsieur Selimi à moins que Monsieur UNGER, votre collègue de parti, en charge de la lutte contre le travail illégal, le fasse ou que le Procureur génral, radical de son état, le fasse.

Je rappelle que la Constitution genevoise mentionne qu'en cas de flagrant délit tout citoyen est en droit de se saisir d'un délinquant et de le conduire auprès d'une personne compétente pour délivrer un mandat d'amener (donc pas n'importe quel gendarme). Puisque UNGER et ROCHAT laissent pourrir la situation ...

http://www.ge.ch/legislation/rsg/f/rsg_a2_00.html

"Chapitre III Flagrant délit

Art. 21 Définition
1 Est réputée flagrant délit l’infraction qui est en train de se commettre ou vient de se commettre.

Art. 22 Droit d’appréhender
1 Dans les cas de flagrant délit, les organes de la police judiciaire ont le droit d’appréhender les participants présumés. Toute personne présente a le même droit.
2 Dans ces cas, la personne appréhendée doit être immédiatement remise à l’un des magistrats ou fonctionnaires ayant le pouvoir de décerner un mandat d’amener."


"Faite confiance". Non Monsieur BUCHS je ne vous fait pas confiance. Par contre, je vais moi aussi prendre des libertés. Je peux vous garantir que je vais commencer par réduire ma facture fiscale de 80 % et, peut-être, vais-je adhérer à votre beau parti. Pour magouiller et ouvrir le parachute c'est pas mal comme parti, non ?

Un dernier mot : je n'ai aucune hargne contre Monsieur Selimi, qui n'a fait que défendre son bout de gras. Mais vous et votre parti vous êtres grillés.

Écrit par : CEDH | 09/09/2010

@CEDH : Je suis fier d'être PDC. Et tant pis si vous ne nous aimez pas. Il faut de tout dans notre monde.

Écrit par : Bertrand BUCHS | 09/09/2010

Voilà l'exemple-type d'une réponse glaciale d'un vague juriste n'hésitant pas d'usurper l'acronyme de la Convention européenne des droits de l'homme comme pseudonyme.
Ce "juriste" sent le bouc zurichois à plein nez.
On se cache comme on peut n'est-ce pas CEDH ?

Écrit par : Benoît Marquis | 09/09/2010

Si vous placé ce Chevrolet dans vos liste, vous êtes foutus !
J'en connais des tonnes sur ce triste clown !

Écrit par : Corto | 10/09/2010

cedh

si je vous suis bien , il semblerait que les élus UDC se foutent aussi de la loi, vu que c'est une élue udc qui a délivré l'autorisation..

soyons sérieux . ce n'est pas ce genre d'étrangers que nous devons renvoyer mais les vrais délinquants que les fameuses lois blocher nous empêchent de faire

corto
a ce jour tout le monde sait tout sur tout le monde, tout le monde sait tout sur certains conseillers d'état de gauche et de droite si vous voyez ce que je veux dire,,,, la vérité est que tout monde se fout de ce genre de détails

je pense que M Chevrolet serait très capable comme CA

Écrit par : stephane barthassat | 10/09/2010

Monsieur le politicien,

Madame Widmer-Schlumpf n'est pas UDC. De toute manière, je n'ai pas remis en question l'octroi pour le futur et pour une année d'un permis de séjour. Je n'ai fait que relever que Monsieur Selimi avait, tout comme son ou ses employeurs, 20 ans de délinquance derrière lui.

Délinquant parce que la loi stipule qu'il s'agit d'un délit. Une loi qui est claire, n'est pas obsolète et a été acceptée par le peuple.

Pour vous, il ne s'agit pas d'un "vrai délit". Il y a donc les vrais délits et les autres, que j'appellerai par commodité les faux délits. Auriez-vous l'obligeance de me fournir la liste des vrais délits et celle des faux délits, c'est-à-dire des délits que l'on est libre de perpétrer.

Quant au non renvoi de délinquants et criminels de tout poil, c'est bien le PDC qui, en tant que parti gouvernemental en est co-responsable.

Écrit par : CEDH | 10/09/2010

cedh

restons calme ..... j'ai dit élue UDC et non pas UDC, car elle a bien été élue sous la bannière UDC (et oui personne n'est parfait)

je vois que vous avez des problèmes de compréhension

salutations

Écrit par : stephane barthassat | 10/09/2010

cedh

on m'a dit (big brother) que vous avez traverse la route en dehors du passage piétons,,, un délit donc vous êtes un délinquant,,, on m'a dit aussi que vous avez roulé a 130km sur l'autoroute.... délit,,, donc délinquant.

svp restons sérieux ..

Écrit par : stephane barthassat | 10/09/2010

@ stephane barthassat

Traverser en dehors des passage piétons, alors que celà est obligatoire, ou rouler sur l'autoroute à 130 km/h sont des contraventions réprimées par des amendes d'ordre. Pas des délits. Par contre résider sans droit en Suisse comme l'a fait pendant 20 ans votre protégé est un délit. Et 20 ans c'est une carrière de délinquant. C'est bien un délinquant que vous avez soutenu.

Pourquoi le soutenez-vous ? Parce qu'il n'a pas commis à vos yeux un "vrai" délit. Vouz avez l'incommensurable prétention de vous substituer à la loi sur les étrangers voulue par le peuple. Vous jugez le peuple. Vous êtes indigne d'être un élu. On ne peut vous faire confiance pour appliquer les lois voulues par le peuple.

A toutes fins utiles je vous signale que je respecte les limitations de vitesse et traverse dans les clous. Quant aux feux rouges, je les respecte sans m'en vanter. Enfin, cela était le cas jusqu'à hier. Dès aujourd'hui je ne respecte que celle des lois qui me conviennent, les autres je les contourne. Merci de la leçon que vous m'avez donné, à moi et à beaucoup d'autre : les lois ont s'en fout ! Pour mon adhésion à un parti politique, les magouilles du PDC c'est bien, mais je me demande si un parti en voie de disparition c'est vraiment une bonne idée.

Pensez-vous que dans une annnée le permis de Monsieur Selimi sera renouvelé ?

J'attends toujours une liste des vrais et des faux délits, merci. Peut-être existe-t'il une publication du PDC à ce sujet ? Merci de me renseigner.

Écrit par : CEDH | 10/09/2010

Outre que d'être un délinquant de longue date pour s'être installé en Suisse sans autorisation, votre protégé, Monsieur Selimi, est un menteur.

Rappelons que lorsqu'en 2004 Monsieur Selimi a déposé à Genève une demande de permis de séjour pour cas de rigueur (cas humanitaire diriez-vous) il avait une femme et deux jeunes enfants qui vivaient au Kosovo avec lesquels il entretenait des liens étroits. C'est dire qu'il entretenait avec son pays d’origine des liens très étroits. Il ne pouvait donc qu'être renvoyé au Kosovo parmi les siens.

Conscient de ce qui précède, Selimi le délinquant menteur se présente aux autorités comme un homme sans famille vivant et travaillant en Suisse depuis les années 1990.

Puis, en 2005, il fait venir clandestinement à Genève sa femme et ses enfants.

Le Tribunal administratif fédéral rend alors la décision qui s’impose : Selimi, qui est un menteur, ne relève manifestement pas du cas de rigueur.

Menteur, quelle preuve d'intégration aux yeux du monde politique !

Écrit par : CEDH | 10/09/2010

la vie étant bien compliquée a lire tous les juriste de notre république.
Heureusement que parfois la logique l emporte ! au dessus des lois il y aura toujours l homme... Aime ton prochain comme toi meme ? Ce n est pas de la politique , c est juste un chemin de vie . les selimis nous en avons besoin,dans beaucoup de secteurs de notre économie, dans nos vie de tous les jours. Je ne vais pas me lancer dans un discour pompeux, je n aime pas cela et je n en ai pas le temps. Ce jour là ! j aurai passé une bonne journée! une de ces journée qui vous donne des ailles , pour continuer ....juste continuer a tracer un petit bout de chemin ....en direction de l autre , et contre la haine de l autre. Bonne fin de journée a tous et tout le bonheur du monde a tous ....Car il est vaste .
Luc Barthassat . C.N

Écrit par : luc. Barthassat. | 13/09/2010

Monsieur Luc Barthassat

votre message est excellent et remet le vrai debat au centre si je puis dire (moi qui suis radical)

ENCORE BRAVO POUR TOUT CE QUE VOUS FAITES ET SVP CONTINUEZ , je suis aussi ce que fais votre fils au CM a carouge et j'espere qu'il est de la même trempe

meilleires salutations

Écrit par : rene blanc | 13/09/2010

Monsieur Blanc, ce n'est pas son fils, mais son frère.
Sourire...

Écrit par : Bertrand BUCHS | 13/09/2010

Un Barthassat, luc de son prénom et pour notre plus grand malheur Conseiller national, aurait écrit :

"au dessus des lois il y aura toujours l'homme..."

Ce politicien a donc l'incroyable prétention d'être l'homme au dessus des lois démocratiquement adoptées. Il est des Grands Hommes qui décide au dessus des lois voulues par les petits, il soutient le délinquant, le menteur.

Ce Barthassat là, qui n'a de temps que pour soutenir le délinquant menteur aurait pour blog :

http://lbarthassat.blog.tdg.ch/


Quant à l'argument économique mis en avant, il ne tient pas la route. Des employés aptes à occuper l'emploi de Monsieur Musa Selimi il s'en presse au portillon et ils ne sont ni délinquants ni menteurs. C'est vrai qu'avec des papiers en règle ils sont moins facilement corvéables, moins à la merci de patrons proches du PDC.

Écrit par : CEDH | 13/09/2010

@CEDH : Vous êtes vraiment un râleur de première...

Écrit par : Bertrand BUCHS | 13/09/2010

Un petit détail technique.

Celui qui est soumis à l'impôt anticipé et a deux enfants à charge paie zéro francs d'impôt jusqu'à 5'050 francs de salaire mensuel.

http://ge.ch/impots/article/afc/classement/publicationsformulaires/particulierimposessource/baremes/2010/Barem_IS_2010&cr=/publicationsformulaires/particulierimposessource/baremes

Écrit par : CEDH | 14/09/2010

Votez pour CEDH ? Bonne nuit a tous ....il paraitrait qu elle porte conseil ?
Pourvus que cela marche aussi avec lui ?
A demain pour d autre élucubrations .

Écrit par : luc. Barthassat. | 14/09/2010

Les commentaires sont fermés.