14/09/2010

La centième.

centieme.jpg

 

 

Et oui, déjà, la centième chronique.

Les artistes ont tenu le coup.

Ils espèrent ne s’être pas trop répétés, contredits, ridiculisés.

J’aimerais ici remercier les écrivaillons du PDC carougeois.

On nous a reproché notre anonymat.

Pas de signature.

Nous vous l’avions pourtant annoncé ; c’est un travail d’équipe.

Alors par ordre d’entrée en scène :

Séverine FRIES-WALZER, conseillère municipale, le bons sens pratique, les nouveaux tarifs de la piscine et bien c’est elle.

Stéphane BARTHASSAT, conseiller municipal, une force de conviction, une fougue, une mordache, la politique inscrite dans son génome. Ne venez pas le chercher sur les problèmes de sécurité, danger…

Dominique BARBUZZI, président de l’association PDC de Carouge, le gardien du temple, une énergie peu commune, l’empêcheur de tourner en rond.

Jean-Philippe TERRIER, constituant, la modération bien utile dans cette équipe d’allumé.

Et votre serviteur, Bertrand BUCHS, qui a insisté, râlé, tempêté pour créer ce blog.  

Et voilà, pour cette pub gratuite, absolument pas objective, mais cela fait tellement plaisir de se lancer des fleurs.

Franchement, entre nous, allez dites le, OSEZ : vous êtes d’accord : NOUS  SOMMES LES MEILLEURS.

09:13 | Lien permanent | Commentaires (2) | La griffe orange

Commentaires

non vous êtes pas les meilleurs mais mes moins mauvais........

j ai rencontré une fois stephane barthassat à la place du marché (s'en souvient il ?) et il m'a montré que le pdc sait se positionner et trancher. il m'avait aussi très bien vendu les cm pdc et votre président qui selon lui si barbuzzi et buchs n'etaient pas la le pdc carouge aurait mechament du plomb dans l'aile

j aime bien votre blog, court et pertiement

Écrit par : rital | 14/09/2010

Bravo les PDC Carougeois,du courage ,du coeur....Et l envie de changer les choses.
Carouge bouge ce n est plus un slogant , c est une réalité.
Vive le PDC . A bientot et meilleures salutations a vous et a vos familles .............. Sans oublier un petit bonjour a Marc et a Claude.
Vous etes tellement bon ! que mes bras m en tombe .
Luc Barthassat.

Écrit par : luc. Barthassat. | 14/09/2010

Les commentaires sont fermés.