15/09/2010

Caméras de surveillance : Ce soir, venez tous à la salle communale

Caméra4.JPG

 

Grand débat public sur les caméras de surveillance, à la veille du vote du Conseil municipal.

Chaque parti pourra, en 5 minutes (nous l’espérons, mais avec certaines conseillères qui ont tendance à parler comme Fidel dans ces meilleures années, cela craint), donner son point de vue.

Certains partis risquent de danser le tango.

Surtout les socialistes qui sont divisés de chez divisés.

J’aimerais bien, mais je peux point.

J’ai envie, mais mon cerveau primitif me l’empêche.

Les caméras sont une atteinte à nos libertés (chœur écolo avec trémolos).

Il faut un règlement d’application tellement strict que les caméras ne serviront à rien (alliance de gauche et écolo, main dans la main).

Ok mais 6 à la place de 12 (socialistes qui veulent sauver la face et garder leurs électeurs).

Le PDC va simplement rappeler pourquoi il a déposé sa motion.

Les caméras sont une des facettes de la politique communale de sécurité.

Il faut prévenir, mais cela ne sert à rien si on ne peut pas punir.

Accepter, expliquer, excuser, un peu court.

A un moment, il faut être sévère.

La même chose que dans une famille.

Quant à l’atteinte aux libertés, alors là nous rigolons.

Vous entrez dans un grand magasin, vous êtes filmés, vous retirez de l’argent, vous êtes filmés, vous prenez les transports publics, vous êtes filmés, vous vous déplacez en voiture, vous êtes filmés, vous possédez un téléphone portable, vous êtes géolocalisés, votre ordi est espionné…

Les caméras de surveillance ne permettent pas de voir en temps réel les citoyens. Leurs visages sont floutés. C’est seulement à la demande d’un juge d’instruction que les images pourront être utilisées.

Et cela marche.

Demander aux partis de gauche et aux syndicats qui gèrent la maison des associations. Depuis qu’ils ont installés des caméras (sans règlement d’application), on ne pique plus leurs ordinateurs.

Alors…

08:46 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (3) | La griffe orange

Commentaires

apres knie on aura les CM de carouge..

Écrit par : marco,leab | 15/09/2010

A la différence que nous sommes meilleures que Knie.

Écrit par : Bertrand BUCHS | 15/09/2010

" Chaque parti pourra, en 5 minutes (nous l’espérons, mais avec certaines conseillères qui ont tendance à parler comme Fidel dans ces meilleures années, cela craint), donner son point de vue. "

Certaines conseillères ? Des femmes donc. Celles-ci seraient-elles bavardes ? Vous me surprenez ...

Cela étant et pour en revenir à l'objet de votre billet, si les actes de vandalismes et la violence sur les lieux publics n'existaient pas, on ne parlerait pas de caméras de surveillances.
A Bernex, il est aussi question d'installer des caméras de surveillance sur les lieux publics. C'est le bulletin municipal qui nous l'annonce. C'est aussi par ce biais qu'on apprend ce que coûte les actes de vandalisme (dégradation de façades, destruction d'abribus, etc.) à la commune. Bon an mal an, cela représente 100'000.- CHF environ, selon le Maire de la commune.

Il est bien évident qu'il est nécessaire d'établir un règlement d'application, mais tergiverser sur les moyens de combattre les actes de vandalisme est tout simplement irresponsable !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 15/09/2010

Les commentaires sont fermés.