31/01/2011

Circulez...

agent-circulation.jpg

 

 

Nous avions déposé une interpellation urgente écrite sur le bureau du Grand conseil.

Nous demandions qu’une solution soit trouvée par les TPG pour que la boucle du Rondeau ne soit pas utilisée durant les travaux du CEVA.

Ce qui aurait permis de débuter, rapidement, un réaménagement de ce carrefour.

Et bien, rien n’est possible.

Trop compliqué.

Logistique trop lourde.

Bref, circulez, il n’y a rien à voir.

Durée de l’utilisation : 4 ans.

Ce qui nous fait, en comptant large, jusqu’en 2017.

Et seulement après, on pourra peut-être imaginer de transformer le Rondeau.

Et bien habitant de Veyrier, Troinex et Carouge, vous avez intérêt à vous mettre à la marche à pied ou au vélo.

Parce que votre voiture ne va probablement plus vous servir à grand-chose durant les travaux du CEVA.

Passer par le Bachet : n’y rêvez pas.

Passer par le Val d’Arve, vous voulez rire.

Alors tout le monde par le Rondeau.

Une solution, partir à 5 heures du matin et revenir à 21 heures.

09:48 | Lien permanent | Commentaires (7) | La griffe orange

27/01/2011

Les carottes n'étaient pas encore cuites...

carottes.jpg

 

 

Blog potager ou culinaire ?

Comment connaître la bonne cuisson des carottes.

Il suffit de les écouter et vous pourrez entendre le cri de la carotte cuite.

Et bien dans le cas de la Tambourine, notre manque d’expérience nous a fait arrêter la cuisson trop tôt.

Nous pensions qu’elles étaient al dente, que nenni.

Il fallait voter la construction du bâtiment de la haute école de gestion en urgence.

Ce dossier avait déjà trop attendu.

Un retour en commission, il ne fallait pas y penser, même si les commissaires avaient reçu de fausses informations.

Et brusquement, tout s’arrête. Le Conseil d’Eta retire son projet de loi de l’ordre du jour.

Pas de vote avant quelques mois.

Un grand merci à tous les conseillers municipaux qui se sont battus pour faire avance ce dossier.

Un grand merci aux députés qui ont fait pression sur leur parti.

Un grand merci au bureau du Grand conseil qui a compris l’importance du problème.

Les carottes étaient en fin de compte pourries.

 

PS : nous attendons depuis 2006 un nouveau plan localisé de quartier. Franchement, ce ne sont pas les habitants et les élus carougeois qui font traîner le dossier. Il y a un « big » problème au DCTI.

08:52 | Lien permanent | Commentaires (8) | La griffe orange

26/01/2011

L'Entente...

entente_cordiale.jpg

 

 

Mettons les points sur les I.

Le PDC est un parti de l’Entente.

Mais il n’est pas les godillots du PLR.

Il réclame sa liberté de parole et de pensée.

Le PDC se réclame de la Droite, d’une Droite sociale, d’une Droite plurielle.

Durant 4 ans, nous avons défendu la responsabilité individuelle, un allégement de l’administration, la libre entreprise, le droit à la sécurité.

Mais nous nous sommes également battus pour les minorités, les sans papiers.

Nous avons, aussi, essayé d’alléger les charges des familles et leur qualité de vie.

Les 200francs par enfants (que nous attendons avec irritation et impatience), les nouveaux tarifs de la piscine, le souhait d’une baisse de la taxe professionnelle, l’aide aux commerçants victimes des travaux, les caméras de surveillance, les apprentis sans papiers, le soutien à la famille Selimi, le refus d’augmenter le ménage communal (croissance de l’administration), un soutien sans faille aux habitants du quartier de la Tambourine, un aménagement des rues de Carouge adapté aux handicapés, un combat de tous les instants pour un aménagement sans délai du Rondeau, la demande de la mise en place d’un « proxibus » pour nos ainés (refusé), l’arrêt de certaines dépenses inutiles (Grange-Collomb, le scandale de cette législature, et la construction d’une nouvelle salle du Conseil municipal, probablement le scandale de la prochaine législature), la mise en place d’une vrai politique culturelle avec un programme (actuellement, on saupoudre, on arrose, on fait du jardinage).

Notre but, votre but, c’est que nous ayons la majorité dans le prochain CM.

PDC et PLR, ensemble…

10:04 | Lien permanent | Commentaires (10) | La griffe orange

25/01/2011

Les pigeons...

pigeon.jpg

 

 

Ce qui ne semblait pas être un problème, jeudi dernier au Conseil municipal, devient une affaire d’importance.

Le PDC a posé une question sur la disparation des pigeons carougeois.

Les habitants des Tours avaient remarqué la présence de dizaines de cadavres de pigeons.

Un risque potentiel pouvait exister pour la population.

Empoissonnement, maladie…

Le Conseiller administratif Aebi a immédiatement réagi en demandant un examen toxicologique des oiseaux.

La Tribune de ce jour tire la sonnette d’alarme.

Faites gaffe à vos chiens et chats et surveiller vos enfants pour qu’ils ne mettent pas à la bouche des graines qu’ils auraient pu trouver par terre.

Franchement, il n’y a quasiment plus de pigeons à Carouge.

Et dire que nous allions construire un pigeonnier communal.

Quel est le petit malin qui joue le « Serial Killer » des volatiles.

Franchement débile.

Vous nous direz qu’il reste encore le PDC, et comme pigeons nous sommes bien là.

 

PS : nous avons retiré le blog qui était illustré par une photo de la Musique Municipale de Carouge à la demande de son président. Cette vaillante phalange étant complètement apolitique, un voisinage avec le PDC risquait de donner de l’urticaire à certain.

Toutes nos excuses.

10:11 | Lien permanent | Commentaires (0) | La griffe orange

24/01/2011

Tambourine : suite et, malheureusement fin...

tambourine 2.jpg

 

 

Puisque la Julie n’en parle pas, nous allons vous mettre au parfum.

Jeudi dernier, la séance du Conseil municipal fut sportive.

Nous avions appris, dans la journée, que la commission des travaux du Grand conseil avait décidé à l’unanimité, moins une abstention, d’accepter le crédit de 52 millions pour construire le Haute Ecole de Gestion sur le site de la  Tambourine.

En lisant le rapport, nous nous sommes rendu compte que le représentant de la commune, auditionné à la demande du PDC, monsieur le Conseiller administratif  NOBS avait simplement déclaré que tout allait bien dans le meilleure des mondes possibles.

Rien sur l’opposition des habitants, rien sur la position du CM qui demandait à l’unanimité de d’abord mettre en place un niveau Plan Localisé de Quartier, avant de voter le crédit.

Cette proposition avait déjà été faite en 2006 par cette même commission du Grand conseil, et le parti Ecologiste avait demandé le renvoi en commission pour en discuter.

De bonne foi, les commissaires ont voté le crédit, puisque tout était réglé et comme disait le curé Alex, tout roulait.

Imaginez la réaction des conseillers municipaux.

Furax, fâchés, dégoûtés, sidérés en se rendant compte que les carottes étaient cuites.

La réponse de monsieur NOBS a été un peu filandreuse.

Il semble que son avis n’a pas été retranscrit correctement, mais comme ce n’est pas la première fois que le CM est désavoué (retrait du recours contre le CEVA, sans en référer au CM), nous nous permettons humblement d’en douter.

Nous voilà donc  «  gros Jean comme devant ».

Le crédit va être voté sans débat vendredi, puisqu’il est inscrit aux extraits.

A la demande du PDC, le bureau du CM s’est réuni en urgence à la fin de la séance de jeudi et a écrit une lettre au Président du Grand conseil.

Cela suffira-t-il ?

Les partis vont-ils revenir en arrière ?

Nous en doutons.

Vivement les élections…

09:12 | Lien permanent | Commentaires (12) | La griffe orange

19/01/2011

Val d'Arve !

piscine.jpg

 

 

Demain, Conseil municipal de rentrée.

Peu de chose, les élections approchant, les sujets « chauds » sont renvoyés à d’autres majorités.

Reste le développement futur du Val d’Arve, en prenant en compte les terrains de la fourrière et du bureau des autos qui devraient théoriquement revenir à la ville de Carouge.

La promesse a été faite, il faut maintenant que le Grand conseil s’en saisisse et surtout que nous trouvions une gentille commune qui soit d’accord d’accueillir ces structures.

Il semble que le nombre de candidats soit proche du zéro absolu.

Vu la politique ou plutôt l’absence de politique de monsieur le Conseiller d’Etat Müller, nous sommes en droit de nous faire du souci.

Bref soyons optimiste.

Alors que faire et c’est là que le CM et Le CA se divisent.

Une zone de détente.

Des terrains de foot.

Une piscine couverte en vraie ou une piscine couverte en faux (une structure qui se ferme en hiver sur la piscine actuelle).

Une prise en compte de tout le périmètre avec un plan localisé.

Ou un développement étape par étape.

Le PDC a soutenu les propositions qui avaient été faites, il y a quelques années, et qui avaient été le résultat d’une discussion élargie à toute la société civile.

Nous avons demandé, avec la gauche, que le même groupe d’architecte reprenne le dossier en intégrant les terrains du SAN. Le CM avait accepté cette proposition.

Le CA nous propose jeudi une autre variante avec l’intervention d’un nouveau bureau.

Il nous semble que cette façon de faire va compliquer la donne et empêchent un projet cohérant de qualité.

08:55 | Lien permanent | Commentaires (6) | La griffe orange

18/01/2011

Insécurité et vandalisme à Carouge.

feu.jpg

 

 

Enième épisode de vandalisme samedi matin à Carouge. (http://www.tdg.ch/geneve/actu-geneve/scooters-voitures-feu-carouge-2011-01-15)

Que faut-il faire?

 

1) Certains vont diront que c'est une chimère, nous sommes des privilégiés, chez nous il n'y a pas de vandalisme ni d'insécurité. Dont acte, tout va bien.

 

2) D'autres parleront de sujets purements électoralistes, circulez il n'y a rien à voir, ce sont des fantasmes de politiques cherchant désespérément des voix pour les prochaines élections.

 

3) Ou alors tout cela est normal, la faute au système capitaliste qui opprime une minorité qui n'a d'autres recours que de se livrer à des actes barbares.

 

4) Dernière variante: encore un coup des "autres", pourquoi avons-nous ouvert les frontières?

 

Ce n'est pas notre vision.

Nous avons proposé, mis en place et défendons encore et toujours nos idées pour améliorer la sécurité des Carougeois/es.

 

Pas de grand discours, pas de stigmatisation, nous n'allons pas changer le monde.

 

Juste des mesures simples, concrètes, rapides à mettre en place et un message fort à l'égard des malfaiteurs: notre commune n'est pas un parc d'attraction pour vandales.

 

Pose de caméra de vidéosurveillance.

Police municipale présente 24h sur 24.

 

Ces mesures entourées d'une bonne publicité ne résoudront pas tout nous l'admettons.

 

Mais dire que cela ne sert à rien, que cela nous prive de liberté ou qu'il vaut mieux engager des travailleurs sociaux c'est mieux?

06:24 | Lien permanent | Commentaires (11) | La griffe orange

17/01/2011

Fin de législature.

buffet.jpg

 

 

Vendredi dernier, apéritif communal.

Flonflons et discours.

Ruée sur les petits fours.

Poignées de main.

Sourires de circonstance.

Mise en place de stratégies géniales et discussions jusqu’à point d’heure dans les bistrots carougeois.

Tiens en parlant de discours.

Un peu général, un manque de vision d’avenir et de propositions concrètes.

Rien sur la mobilité.

Et pourtant on annonce de milliers d’habitants en plus.

Rien sur les macarons.

On les attend depuis plus de 4 ans.

Les voitures ventouses se multiplient et les habitants ne trouvent pas de place de parcs.

Des excuses pour la lenteur des travaux.

Bien, mais un peu court.

Rien sur la sécurité.

Etrange…

Peu de chose sur le CEVA et la PAV.

Des généralités, alors que nous n’avons aucune assurance de pouvoir maitriser et orienter ces deux dossiers.

Rien sur les familles.

Les 200 francs, le silence des profondeurs abyssales.

Une simple question pour terminer : l’équipe en place a-telle une vision pour Carouge ?

Votre réponse sera dans votre vote.

09:02 | Lien permanent | Commentaires (4) | La griffe orange

13/01/2011

Gardes à vous !

obéir.jpg

 

 

Lorsque nous avons reçu le courrier du Conseil Administratif (cf : épisodes précédents), nous enjoignant d’enlever le logo de la ville de Carouge qui nous avions mis sous notre propre logo, nous avons eu les chocottes.

Nous rasions les murs, Nous changions de domiciles toutes les nuits. Certains sont partis très loin. Nous faisions des réserves d’oranges et nous avions mis pris contact avec Rappaz pour organiser une vraie fausse grève de le faim.

Bref la totale.

Puis nous avons rendu les armes.

Altesses et Grâces, Grandeurs des cimes enneigées, Créateurs géniaux de cartes de vœux, nous avons enlevé la phrase : le « bon côté de la ville ».

Acceptez nos excuses et notre honte.

Nous avons mis à la place notre nouvelle devise : « Le bon côté de la politique ».

La différence est abyssale, vous en conviendrez.

Alors pas touche.

C’est à nous et on ne prête pas.

08:49 | Lien permanent | Commentaires (14) | La griffe orange

12/01/2011

Coucou, nous sommes de retour...

sable.jpg

 

 

Pas de chance, vous allez, encore, devoir nous supporter.

Alors petits canaillous, il suffit que nous nous prélassions au soleil avec les doigts de pieds en éventail, pour qu’il s’en passe des belles à Carouge.

Pas de trêve durant les fêtes.

Dallas, Chicago sur Arve.

Nous allons plus oser faire nos courses à la « Migros » de la rue du Marché.

Rappelez-vous, avant de voter en mars, quels sont les partis qui ont dit que la violence à Carouge n’existait pas et que nos arguments, pour la mise en place de caméras de surveillance, étaient purement électoralistes.

Il faut aller le répéter aux employés qui se sont fait agresser l’autre jour.

Nous n’osons pas imaginer leur trouille.

A la hache, cela dépasse l’entendement.

Face à cela le reste n’est que broutille.

La polémique sur la carte de vœux des autorités !

Faut-il en faire un fromage ?

Ce n’est, en tous les cas, pas très malin, ou pas très politique, 2 mois avant les élections.

Mais l’électeur sera futé cette année.

08:47 | Lien permanent | Commentaires (3) | La griffe orange