25/05/2011

La fin d'une longue histoire...

saga.jpg

 

 

Demain, le Grand conseil va voter en urgence un crédit de 52 millions pour la construction de la Haute Ecole de Gestion sur le site de la Tambourine.

Longue bataille.

Promesses non tenues.

En 2005, un nouveau PLQ avait été promis, avant la construction de ce bâtiment.

Nous l’attendons.

Le Conseil municipal s’est opposé, à l’unanimité, à cette construction dans l’attente de ce PLQ.

Rien en 6 ans.

Et demain…

A Carouge, nous avons l’habitude des paroles en l’air de la part de l’Etat.

CEVA : Le déménagement du bureau des autos, silence…Le passage en tunnel sous le bâtiment de la voirie, malgré un arbitrage en faveur de Carouge, néant.

PAV : une convention promise pour couvrir les investissements de la commune, circulez, il n’y a rien à voir.

Vous conviendrez que cela fait beaucoup.

 

Le PDC carougeois se bat depuis plusieurs années pour que le développement de la commune ne soit pas une anarchie totale.

Sans s’opposer bêtement aux différents projets mais en proposant des alternatives et des solutions plus adéquates.

Nous connaissons notre commune…..

08:57 | Lien permanent | Commentaires (11) | La griffe orange

Commentaires

c' est toujors comme cela et le pire dans cette histoire c'est que les gens de la tambourine ne sont pas contre mais veulent simplement déplacer celle-ci de 23 metres

merci pour votre aide

Écrit par : carlo | 25/05/2011

un vrai casse tête chinois

Écrit par : rene blanc | 25/05/2011

vous connaissez votre commune ? a bon mais les communiers ne vous connaissent pas

Écrit par : lappal | 25/05/2011

Pour connaître les communiers, il faudrait que certain se présentent à visage découvert.
N'est-ce pas lappal !

Écrit par : Bertrand BUCHS | 25/05/2011

il ne faudrait pas tomber dans le piège de certains qui font des commentaires pour monter les uns contre les autres

attention

Écrit par : gosts | 25/05/2011

Si de nombreux projets n'avancent pas, c'est peut-être que nos élus à Carouge ne font pas tous leur travail de relais. Car c'est aussi le rôle des élus locaux que de servir de passerelle auprès de leurs formations afin de transmettre les préoccupations des carougeoises et carougeois.

En ce qui concerne la Tambourine, il est très crucial que les différents représentants de tous les partis politiques carougeois arrivent à convaincre leurs députés de refuser ou renvoyer en commission le crédit (Tambourine).

J'en appelle donc à mes collègues de tous les partis. Faites pression sur vos députés afin qu'ils soutiennent la position de la ville de Carouge (AHT et Conseil municipal)!

Merci

Écrit par : nicolas walder | 25/05/2011

Sous forme d'un long commentaire : la Lettre ouverte de l'AQT au Conseiller d'État M. Mark Muller

Concerne : Révision du PLQ Battelle/Tambourine à Carouge

Monsieur le Président du Conseil d’État,

Vous n'êtes pas sans savoir que la thématique du scandale urbanistique que constitue le quartier de la Tambourine a été soulignée à de multiples reprises, tant par les milieux professionnels que par le monde politique.

Pour mémoire, depuis 2000, trois pétitions se sont succédées, dénonçant les incohérences et malfaçons que subissent quotidiennement les usagers du quartier, habitants comme étudiants. A tel point qu'en 2005, pour faire suite à une motion du Grand Conseil, le Conseil d’État a pris la décision de réviser le plan localisé de quartier (PLQ).

Dans ce contexte, à deux reprises déjà le Grand Conseil a décidé de surseoir au vote d'un crédit de construction de 52 millions en faveur d'un nouveau bâtiment pour la HEG, édifice devant parachever le bétonnage du quartier. Les raisons qui ont motivé le choix des députés étaient strictement les mêmes en septembre 2010 puis en janvier 2011 : avant de procéder à de nouvelles constructions dans ce quartier déjà très densifié, il fallait disposer du PLQ révisé tant attendu, aboutissement d’une négociation entre les partenaires concernés dont la commune de Carouge et les habitants du quartier de la Tambourine.

Comme pour faire droit aux attentes des députés, vous écriviez dans une lettre adressée le 16 novembre de l’année passée à la Commune et à notre association : "J’ai demandé à mes services de mettre sur pied un groupe de travail, comprenant des représentants de la Commune de Carouge, qui sera chargé de reprendre les travaux susmentionnés et de finaliser le nouveau projet de PLQ d’ici au 31 mai 2011, date à laquelle le projet devra être impérativement mis à l’enquête publique." Et plus loin : "… je propose que votre association participe aussi à ce groupe de travail."

Force est de constater qu'à ce jour, ni la Commune de Carouge, ni notre association n’ont été contactées pour participer à l'élaboration d'une nouvelle version du PLQ. En outre, depuis fin 2008, la Commune n’a plus été saisie du moindre projet technique pour avis.

En revanche, dans une lettre adressée aux députés du Grand Conseil le 5 mai dernier, vous invitez les membres du Grand Conseil à voter dans l'urgence le crédit susmentionné.

Nous sommes abasourdis par un tel acharnement, quand bien même ni votre Conseil, ni vos services n’apportent le moindre élément nouveau dans ce dossier depuis les refus répétés des députés de voter le crédit. Nous percevons cette méthode qui consiste à faire repasser "x" fois le même projet devant le Parlement comme relevant d'un profond manque de respect à la fois envers nos députés, mais également vis-à-vis des contribuables genevois.

Par la présente, nous lançons un appel solennel à l’État de Genève pour qu’il mette tout en œuvre afin que les principes qui fondent la confiance des citoyens en leurs Institutions soient respectés. Tandis que les notions d'éco quartier font les beaux jours des dernières campagnes portant sur les questions d'urbanisation et que les Hautes écoles se targuent de former des spécialistes en développement durable, la dernière phase de l’aménagement de ce quartier déjà sinistré doit trouver une issue négociée au profit tant des habitants que des Hautes écoles. Or celle-ci n'a de sens que par la révision promise du PLQ avant toute nouvelle construction.

Dans cette attente, nous vous adressons, Monsieur le Président, nos respectueuses salutations.

Pour l'Association des habitants


Yan R. Jousson Margarita Ortiz Bahamon Armin Murmann


Carouge, 17 mai 2011

Écrit par : Yan R. Jousson | 26/05/2011

IL ne faut pas exagérer, que je sache, Carouge n'est pas un quartier sinistré. Pesez vos mots!
52 millions? Où allons-nous les trouver? De qu'elle enveloppe sortira ce montant? Cette une question importante que les citoyens souhaiteraient connaître. Quelqu'un pourrait-il nous informer? Chacun y va de son projet. OK, très bien.

Il me semble que l'Etat doit déjà sortir passablement d'argent pour notre ville. Est-ce que la commune de Carouge participerait à ces frais?

Écrit par : rose des sablesse | 26/05/2011

IL ne faut pas exagérer, que je sache, Carouge n'est pas un quartier sinistré. Pesez vos mots!
52 millions? Où allons-nous les trouver? De qu'elle enveloppe sortira ce montant? Cette une question importante que les citoyens souhaiteraient connaître. Quelqu'un pourrait-il nous informer? Chacun y va de son projet. OK, très bien.

Il me semble que l'Etat doit déjà sortir passablement d'argent pour notre ville. Est-ce que la commune de Carouge participerait à ces frais?

Écrit par : rose des sablesse | 26/05/2011

@rose des sablesse : Les cycles, collèges, uni ou hautes écoles sont à la charge du canton.
Carouge doit payer les écoles primaires.
Ce crédit va être voté ce soir par le Grand conseil, donc sur le budget du canton.
Si les citoyens ne sont pas d'accord. ils peuvent faire un référendum.

Écrit par : Bertrand BUCHS | 26/05/2011

@rose des sablesse : Bonjour, Je vous remercie d'avoir prit le temps de lire notre Lettre. Vous ne nous avez malheureusement pas bien compris sur une point. Nous n'écrivons ni ne pensons que Carouge est sinistré (bien au contraire). Dans notre propos, cet adjectif qualifie uniquement le quartier de la Tambourine. A notre avis, dans le contexte et à l'échelle genevoise, en tant que réalisation urbanistique récente, le mot est bien pesé.

http://www.quartier-tambourine.ch

Écrit par : Yan R. Jousson | 26/05/2011

Les commentaires sont fermés.