08/07/2011

Mais, où sont passés les canons ?

canons.jpg

 

 

Mais oui, les deux canons communaux, les nôtres, pas ceux des genevois d’en face.

Ont-ils été saisis par leurs majestés de la tour Baudet ?

La question est d’importance.

Nous en aurions peut-être besoin pour le 225ème.

Comme d’habitude certains vont penser que nous avons fumé la moquette et que nos informations ne sont vraiment pas fiables.

Alors ouvrez vos portugaises …

Au 19ème siècle, lors des élections, le lundi était férié.

Les veinards.

Les bulletins n’étaient pas dépouillés le dimanche mais le jour suivant.

Toute la population attendant le verdict et les vainqueurs partaient parader dans la ville avec les deux fameux canons.

On s’arrêtait à tous les coins de rue et boum on faisait résonner l’airain.

Jusqu’au jour où un pauvre gamin eut la main emportée.

Et à partir de là, les canons se sont envolés.

Alors une bonne bière à celui, ou à celle, qui pourrait nous rencarder.

08:40 | Lien permanent | Commentaires (6) | La griffe orange

Commentaires

ils sont chez les vieux grol

Écrit par : a droite toute | 08/07/2011

Moi je sais!

Des canons, il y en a dans tous les bistrots de Carouge... à boire!!!!

Ah ah ah bon we

Écrit par : Patrice Gras | 08/07/2011

Mais non! les canons sont dans nos rues... vous regardez où ?

Au fait, c'est un concours ? on gagne une carte de membre du PDC ?

Écrit par : albert | 08/07/2011

Il y a aussi les filles qui sont canons...

Écrit par : Bertrand BUCHS | 08/07/2011

@Albert : non,une bière, car pour les cartes de membres nous sommes en rupture de stock.

Écrit par : Bertrand BUCHS | 08/07/2011

j adore la remarque de Buchs, enfin des politos qui savent rire

Écrit par : gueular | 08/07/2011

Les commentaires sont fermés.