13/07/2011

Sans le savoir...

savoir.jpg

 

 

Et oui, vous êtes PDC sans le savoir.

Entre 2008 et 2011, vous avez voté, comme nous, dans 81% des votations populaires.

Par contre, vous avez tendance à nous oublier en cas d’élections.

Mais comme nous ne voulons pas être un parti unique, nous vous excusons.

Avouez que vous rêvez être PDC, mais que vous n’osez pas le dire à votre mère.

Allez assumez.

Vous avez toutes les vacances pour réfléchir.

Nous, on tire la prise.

Besoin de paix et de tranquillité.

1 mois, sans nous lire.

On va vous manquer.

On vous donne rendez-vous à partir du 16 août.

On espère, qu’en notre absence, le Conseil administratif ne va pas faire trop de bêtises.

 

Bonne cure thermale à lappal (drainage de la bile noire), bonne dégustation des crus Barthassat à haricot, bonnes vacances à Patrick, notre commissaire politique favori, bises et poignées de main aux autres.

09:23 | Lien permanent | Commentaires (14) | La griffe orange

08/07/2011

Mais, où sont passés les canons ?

canons.jpg

 

 

Mais oui, les deux canons communaux, les nôtres, pas ceux des genevois d’en face.

Ont-ils été saisis par leurs majestés de la tour Baudet ?

La question est d’importance.

Nous en aurions peut-être besoin pour le 225ème.

Comme d’habitude certains vont penser que nous avons fumé la moquette et que nos informations ne sont vraiment pas fiables.

Alors ouvrez vos portugaises …

Au 19ème siècle, lors des élections, le lundi était férié.

Les veinards.

Les bulletins n’étaient pas dépouillés le dimanche mais le jour suivant.

Toute la population attendant le verdict et les vainqueurs partaient parader dans la ville avec les deux fameux canons.

On s’arrêtait à tous les coins de rue et boum on faisait résonner l’airain.

Jusqu’au jour où un pauvre gamin eut la main emportée.

Et à partir de là, les canons se sont envolés.

Alors une bonne bière à celui, ou à celle, qui pourrait nous rencarder.

08:40 | Lien permanent | Commentaires (6) | La griffe orange

06/07/2011

250ème...

temps.jpg

 

 

Nous fêtons aujourd’hui notre 250ème blog.

Cotillons, champagne (piqué au carnotzet), et une bonne pinte de rire.

Ecrire ce blog est un vrai plaisir.

Nous avions peur de manquer de sujet.

Mais à Carouge, aucun souci, il y a de la matière.

Et quand, par malheur, nous n’avons rien à nous mettre sous la plume, le Conseil administratif, par gentillesse, nous vient en aide.

Merci à tous ceux qui nous lisent.

Merci à nos commentateurs favoris.

Des fois vachards, mais très rarement méchants.

Et une spéciale dédicace à monsieur Pa…, notre socialiste favori, celui qui nous (H)aime le plus en pensant à nous à longueur de Conseil municipal.

Rien que pour lui, nous allons continuer.

08:06 | Lien permanent | Commentaires (16) | La griffe orange

05/07/2011

Histoire de cu...nettes !

cunette.jpg

 

 

Vous allez être déçu, si vous pensez pouvoir vous rincer l’œil aux frais du PDC.

Aujourd’hui une histoire de rigole, pas de gaudriole.

Vous connaissez les cunettes de la rue Jacques-Dalphin.

Ces trucs qui sont au milieu de la rue et permettent l’écoulement de l’eau.

Au début, elles n’étaient pas sablées. Elles devenaient super glissantes en cas de pluie. Le fessier de notre beau Barthassat s’en souvient encore.

Bon, il a donc fallu intervenir.

Mais l’histoire ne s’arrête pas en si bon chemin.

Nous avons appris, grâce à notre service de renseignement, que ces diables de cunettes ont été faits spécialement pour Carouge.

A un prix défiant toute concurrence (Hum…).

Le fabriquant a accepté de lancer la fabrication que si un nombre X était produit.

Bien plus que les besoins de la commune.

Quand on a de l’argent, on ne compte pas.

Cela fait mauvais genre…

08:35 | Lien permanent | Commentaires (7) | La griffe orange

04/07/2011

Mais où donc se situe le MCG ?

gauche-droite.jpg

 

 

Grave question débattue, jeudi soir dernier, durant le Conseil municipal.

Les ni-ni voulaient être assis entre les verts et le PDC, en bout de table, à côté de leur copain l’indépendant.

Donc ni à gauche, ni à droite, mais où ?

Survolant les débats, dans les limbes, attachés au plafond et oscillant selon la brise idéologique.

Le PDC a trouvé son digne successeur. Nous ne sommes plus les champions de la pirouette, les fans des girouettes.

Le MCG nous a ravi la palme.

Bons joueurs, nous nous inclinons.

09:17 | Lien permanent | Commentaires (11) | La griffe orange

01/07/2011

Sémantique.

 

Hier soir au Conseil municipal, nous avons fait deux choses : râler contre un certain blog (merci madame Von Haller, monsieur Walder et monsieur Paparou pour cette publicité gratuite), et disserter sur la signification du mot copinage.

Le parti socialiste a franchement des humeurs bilieuses contre la Cour des comptes.

Nous avons tout entendu ; rapport partial, inutilité de cette institution et même une remarque sidérante du maire qui a fait comprendre tout le bien qu’elle pensait de cette juridiction. Elle a déclaré qu’elle ne dirait rien en public mais qu’elle réservait ses appréciations  pour le repas qui suit habituellement nos séances.

Donc copinage n’est pas de connotation péjorative.

Dixit madame Stebler.

En ouvrant notre Larousse (pas madame Stebler, mais le dictionnaire), nous pouvons lire : « Entente entre des personnes qui se rendent des avantages, mutuellement s’entraident de façon douteuse. Synonymes : Favoritisme, magouille, grenouillage, népotisme ».

Pas terrible, terrible.

Conclusions : Circulez, il n’y a rien à voir. Nous avons fait tout juste et nous devrions être décorés pour notre aide aux défavorisés.

Le rapport sous le tapis et on passe à autre chose.

Mais ce sont les finances publiques qui sont en jeu. C’est l’argent du contribuable.

Nous n’acceptons pas cette façon de faire.

Le conseil municipal, qui est l’organe de surveillance des fondations, doit se saisir de ce dossier en nommant une commission ad hoc qui sera chargé de faire des propositions et de suivre pas à pas les réformes.

Le PDC demandera que les élus municipaux ne puissent plus siéger dans les fondations carougeoises. On ne peut pas être juge et parti.

Lorsqu’il s’agit de Papy la gâchette, alors nous nous réunissons à huit clos, nous convoquons une commission plénière, mais pour discuter de ce rapport nada, rien, le néant.

Ah, si ce rapport avait été publié avant les élections….

Semantique_2000.jpg
web-semantique.jpg

08:58 | Lien permanent | Commentaires (11) | La griffe orange