07/03/2012

Courageux, mais pas trop...

mémé.jpg

 

 

Scoop hier soir à 22h33.

Le parti socialiste demande au président du Conseil Municipal de convoquer une commission plénière (ou dite toute commission) pour je cite : «  …sera consacrée à la politique de recrutement des pendulaires au sein de notre commune. »

Mais il y a là comme un manque de logique, ou alors une pâle copie de l’original.

Résumons les épisodes précédents de la série : « Pousse pas mémé dans les orties ».

Lors du dernier Conseil Municipal, le MCG a déposé une motion demandant de réserver les emplois communaux aux carougeois.

Ce texte avait comme d’habitude quelques outrances stauffériennes mais aussi le mérite de pouvoir lancer le débat sur la politique d’engagement de la commune.

Le PDC était déjà intervenu sur ce sujet lors de l’attribution des postes à l’EMS de Drize. Ce qui avait déclenché le buzz, des réactions véhémentes de bonne foi, des témoignages, une lettre de la direction lue lors d’un CM, bref le sujet dérangeait passablement.

Revenons à nos courageux socialistes.

Que se passa-t-il ce soir funeste du mardi 28 février 2012.

Aucun débat, la gauche refusa l’entrée en matière.

Ce qui illustre la devise du parti socialiste carougeois : « Pousse moi pas Winkelried, je vais me piquer. »

Mais maintenant les courageux reviennent sur le sujet, par la bande en catimini, en l’absence du public, puisque une commission plénière est simplement un CM sans le public.

Le PDC ne veut pas participer à cette mascarade.

Il veut un débat public.

08:56 | Lien permanent | Commentaires (13) | La griffe orange

Commentaires

J'ose espérer que les lecteurs de ce blog on compris la manoeuvre du PDC ? Je résume pour les malentendants. En gros , il faut comparer la stratégie du PDC au cyclisme sur piste. Le truc c'est de se glisser derrière le coureur MCG en attendant qu'il démarre le premier et en doublant sur le fil car il ne faut surtout pas démarrer en tête si l'on espère gagner au finish. C'est en effet le bon moyen de voir toute la meute rappliquer et de finir bon dernier sous les quolibets de la foule. Traduits en termes politiques, c'est de partager les mêmes idées que le MCG mais en faisant mine de pas trop y toucher, jouer la modération, le mesure, l'humanisme puis de faire en sorte d'exprimer son intérêts pour la question, n'y aurait-il pas une vrai question derrière les vociférations du MCG ? C'est à ce moment que le PDC abat sa carte démocratique, ouhhhh mais la la il faut en débattre les amis, attention on ne peut pas se voiler la face ! A cet égard, comme nous sommes des gens "responsables" nous nous proposons d'examiner cette question avec toute la sérénité nécessaire et proposer des solutions de compromis.Et hop on encaisse la mise en satisfaisant son électorat le plus réactionnaire avec des mesures discriminatoires qui violent probablement la Constitution fédérale mais on passe en plus pour les bienveillants de l'affaire, pas comme les excités mongoloïdes du MCG. Sauf que nos deux pieds-niquelés ne sont pas des génies et que la gauche a vu le ballon arriver. Placage au sol. Vous avez raison les PDC vous êtes très courageux et ça se voit.

Écrit par : Anastase | 07/03/2012

la gauche est clairement au abonné absent concernant la préoccupation des travailleurs et à vous lire L'anastase, le seul mongoloïde c'est vous
ABE

Écrit par : justice | 07/03/2012

Donc le placage version gauche consiste à discuter de "mesures discriminatoires qui violent probablement la Constitution fédérale", mais en secret comme ça on ne prend aucun risque et si les résultats sont bons, on les vend aux électeurs comme une idée de la gauche? ou j'ai mal compris votre argumentation, Anastase?

Écrit par : Sophie | 07/03/2012

Oui Sophie, je crois que vous avez assez mal compris en effet. La gauche a néanmoins tort d'accepter de discuter l'indamissible et de temporiser avec la droite populiste dont fait partie le PDC. C'est à mon sens pervertir la démocratie que de vouloir discuter d'initiatives qui minent nos institutions de l'intérieur et les principes fondamentaux qui les sous-tendent. la préférence carougeoise c'est juste le début d'une dérive. Car un vrai carougeois c'est quoi? quelqu'un qui y habite ? qui paie des impôts dans la commune ? qui est né à Carouge ? dont les deux parents sont nés à Carouge ? qui porte un nom carougeois ? (aie aie Buchs vous êtes pas barré) bref cela ne vous rappelle pas une certaine époque où l'on interdisait certaines professions à certaines catégories de la population ? Sachez ma chère Sophie que Carouge a aussi été le ghetto de Genève, un lieu de refuge pour les proscrits, les pauvres qui n'avaient nulle part où aller. Ce n'est pas un quarteron de commerçants aigris et de petits notables qui vont prendre le pouvoir dans cette commune en ecore moins imposer des lois iniques.

Écrit par : Anastase | 07/03/2012

Sur le fond nous d'accord avec Anastase et nous n'aurions pas voté cette motion.
Mais on doit en débattre, en public et pas dans le secret d'une commission.
Les socialistes ne veulent même pas en parler et dans le même temps demande d'en parler car ils sont pas tout à fait contre car leurs électeurs qui sont très populistes leurs demandent des comptes.
Annastase sortez de votre tour d'ivoire intellectuelle et discutez avec monsieur et madame tout le monde.
Vous verrez c'est très instructif.
le ras le bol est à 8 sur une échelle de 10.

Écrit par : Bertrand Buchs | 07/03/2012

Dites-moi M. Anastase, c'est bien joli de professer contre l'exclusion et le populisme mais n'était-ce pas vous qui attaquiez J.F. Mabut en raison de ses convictions religieuses ? Vous qui taxiez il n'y a pas si longtemps les valaisans d'arriérés tribaux ou un truc du genre ? Si ce dernier fait ressort de vos travaux d'anthropologie vous devriez en faire profiter la communauté scientifique.

Écrit par : troll blaster | 07/03/2012

Anastase vous devriez aller vous reposer ou cesser de boire !!
j'imagine que votre activité de gauche vous fatigue intensément. C'est vrai que passer son temps à imaginer de quoi enmerder la population et les travailleurs c'est fatiguant.

Écrit par : pralong | 07/03/2012

Alors Monsieur Pralong, c'est mon analyse de la poulation valaisane qui vous dérange à ce point ?

Écrit par : Anastase | 07/03/2012

C'est bizarre, mais André Langaney pense exactement la même chose des valaisans, exècre les cathos et milite dans l'extrême gauche. Et ça ne s'arrête pas là. Sacrées coïncidences hein ?

Écrit par : Boucherie Sanzot | 07/03/2012

Le fait de constater que les valaisans ont de la peine avec la modernité n'a rien de particulièrement original, c'est une évidence. Les voyageurs du 19ème siècles décrivaient déjà ces peuplades farouches et primitives, abruties par l'alcool et l'obscurantisme, vivant dans la crainte d'un hypothétique jugement du ciel, agglutinées autour de leurs chanoines, prêtes à s'entretuer pour un quignon de pain ou un bout de terre aride. Le capitaine de cavalerie Ernst Von Dach raconte dans ses chroniques des Alpes, des scènes dignes de l'Afrique des origines. Les choses ont changé mais le Valais reste à la traîne car l'héritage est très lourd. Le canton n'a pas d'université, les meilleurs s'exilent par désespoir, les politiciens qui demeurent pratiquent le clientèlisme et le chauvinsime local. C'est très déprimant.

Ceci dit, au risque de vous décevoir, je ne suis pas André Langaney, c'est un homme exceptionnel et d'une rare clairvoyance mais ce n'est pas moi. J'en suis désolé. En réalité je suis l'héritier d'une très vielle famille européenne qui a embrassé la foi luthérienne em 1522 après la Diète de Worms de 1521. Mes ancêtres ont ainsi accompagné le développement intellectuel de l'Occident, je ne peux en dire plus par devoir d'humilité.

Écrit par : Anastase | 07/03/2012

"Mes ancêtres ont ainsi accompagné le développement intellectuel de l'Occident"

Force est de constater que vous précédez son déclin, M. Langaney.

Écrit par : troll blaser | 07/03/2012

@Anastase : Merci pour les valaisans, vives les clichés, les goîtres, les crétins des Alpes, et comme je suis un indécrotable catho fribourgeois j'attends votre réplique.
Bref extrême gauche, extrême droite même combat.
Descendre d'une vieille famille européenne n'est pas un gage d'humanité.

Écrit par : Bertrand Buchs | 08/03/2012

Je vous adore, enfin des vraies news sur carouge Grace a vous les radis et la gauche ne peuvent plus cacher la merde au chat.

Écrit par : Pat | 08/03/2012

Les commentaires sont fermés.