22/06/2012

Cela sent le roussi !

 

roussi.jpg

 

 

En août 2011, Carouge a appris qu’elle devait mettre de l’argent dans le fond de péréquation des personnes morales de l’Association des Communes genevoises.

1 million et demi.

Le budget est venu comme les feuilles mortes et pas de communication, ni d'anticipation.

Les dernières nouvelles du front (département des finances) étant plus que mauvaises, nos trois Excellences ont commencé à sentir la sueur leur couler dans le dos.

Vous connaissez la fable de La Fontaine, ben vous remplacez la cigale par la gauche et les petites fourmis par la droite.

Mardi dernier, à l’assemblée générale de l’ACG, nos prix Nobel d’économie ont demandé que les règles soient changées et que Carouge ne doivent plus rien à personne.

Il semble que cela ne se soit pas trop bien passé.

La demande carougeoise a été balayée.

A juste titre les autres communes ont fait remarquer que Carouge avait des charges beaucoup trop importantes et un budget d’émir du pétrole.

Nous vous l’avons toujours dit.

Nous allons droit dans le mur.

Nous avons demandé d’être associé à l’élaboration du nouveau budget. Rien à l’horizon.

Si, Carouge a renoncé à engager un secrétaire général adjoint.

Alléluia.

09:36 | Lien permanent | Commentaires (10) | La griffe orange

Commentaires

Cher Bertrand,
Juste deux précisions:
Une commission des finances à laquelle Stéphane a participé à été agendée le 12 juin dernier afin que vous puissiez faire valoir vos idées et souhaits dans le cadre de l'élaboration du budget 2013. Cette demande d'associer les cm à l'élaboration du budget en juin déjà avait été faite depuis de nombreuses années en vain par de nombreux partis de gauche comme de droite. Nous y avons répondu. Déclarer que vous n'avez pas pu être associé à cette élaboration n'est dès lors pas correct.
Par ailleurs, si vous avez toujours tenu à discuter du budget, je ne comprends pas bien pourquoi vous avez refusé le débat concenant le budget 2012 lors duquel vous avez quitté la salle...
Ensuite, tes informations de l'acg manquent de précision: comme je l'ai déclaré au cm hier soir, c'est la direction de l'acg qui a proposé un autre mode pour la péréquation, soit une instauration de paliers dégressifs afin d'éviter le choc brutal de l'effet de seuil au-delà duquel une commune ne touche plus rien du fond de péréquation. L'indice est à 140. Cette année, nous sommes à 142.8. Nous avons soutenu ce "plan b" non seulement car il aurait permis à notre commune de limiter les dégâts de cet effet de seuil (sachant aussi qu'il n'est pas tenu compte dans cet indice des efforts que fait une commune centre ville comme carouge pour la population de tout le canton, comme offrir des prestations culturelles dont bénéficient les autres communes ou construire des logements, ce qui implique réaliser des équipements publics: crèches, écoles, équipements sportifs, etc. qu'une commune qui construit moins n'a pas à sa charge) mais aussi et surtout par principe, car ce mode de faire apparaissait comme plus juste. Traiter en effet de la même manière une commune ayant un indice à 140,5 de celle ayant un indice à 318 n'est pas très juste, ce d'autant plus que l'indice fluctue d'année en année: si on est à 139 on touche plein pot, si on augmente juste d'un peu plus de deux points, on ne touche plus rien et on est au même régime que des communes qui ont plus de 150 points de plus.
Pour rappel, lorsque la ville de Genève avait dépassé la limite, le seuil avait été repoussé par l'acg en raison de cet aspect centre ville. Nous aurions pu demander la même chose par égalité de traitement, au vu aussi des prestations que carouge offre pour tout le canton, mais nous ne l'avons pas fait car cela ne nous paraissait pas juste. On ne peut pas simplement repousser une limite lorsque cela arrange une commune. Le principe de palier dégressif nous semblait être une solution dans l'intérêt de toutes les communes et c'est cela que nous avons défendu.
Partant, au-delà de notre commune, c'est un principe plus juste et proposé par la direction de l'acg que nous avons soutenu.
Bien à toi

Écrit par : Stéphanie Lammar | 22/06/2012

Que de belles explications techniques ... qui permet d'esquiver le problème dramatique de Carouge qui dépense sans retenue.
Une chose est certaine : Carouge a des charges beaucoup trop importantes et un budget d’émir du pétrole... que nous ne sommes pas !
Revenez sur terre, Mesdames et Monsieur du CA.
Bon courage pour la suite
Pierre

Écrit par : Ghirardi Pierre | 22/06/2012

Mme Lammar

possible sur la manière mais sur le fond, La gauche caroigeoise a tout fait pour les charges augmentent... c'est un fait !

Stephane a bien participé a cette commission des finances et il vous a prévenu que vous seriez mal reçu de plus nous savons qu'il a essayé de vous aider (incomprehensible).

si vous croyez nous endormir avec une commission des fiances pour parler du budget mais qui en faite ne fait que de parler de la perequation,,,, bien vu mais ça marche pas

Écrit par : un liberal | 22/06/2012

Mme Lammar,

bonne explication sur la perequoition mais sur le fond du problème, nous ne voyons pas de mesures, a oui augmenter les impôts.

Écrit par : rene blanc | 22/06/2012

la gauche les cigales et la droite les fourmis.Notre ami Bertrand n'est pas à un cliché prêt sur tout lorsque l'on sait que la droite milité pour un système de surveillance vidéo aussi couteux qu'inutile et qu'elle réclame à cor et à cri des parkings supplémentaires dans uen ville déjà saturée. Faut vraiment se pincer lorsque l'on lit de telles conneries.

Écrit par : Anastase | 25/06/2012

On reconnaît la prose de notre cher André Langaney qui est au débat d'idées ce que le clown pétomane est au théâtre classique. Pourquoi vous continuez-vous à vous affubler de ce pseudonyme ridicule d'Anastase alors que votre véritable identité est connue depuis longtemps ?

Écrit par : argon | 25/06/2012

@argon

Laissez André là où il est. Quant à vous mon cher Argon. chacun sait que vous n'êtes que vous-même, et franchement on ne peut pas dire que le spectacle soit réjouissant. quant à votre pensée ou ce qui en tient lieu, et bien vous êtes à la philosophie , ce que Alain Morisod est à la musique. avec un peu de chance, votre idole viendra pousser la beuglante à la vogue de Carouge. Qui sait, vous aurez peut-être la chance de de vous faire dédicacer un t-shirt.

Anastase pour vous servir.

Ps : Substituez un c au g, on vous reconnaîtra plus facilement.

Écrit par : Anastase | 25/06/2012

Hi hi hi Langaney s'échauffe ! Le parallèle avec un clown pétomane est hilarant !! Avec André à table c'est le dîner de cons garanti.

Écrit par : Etienne34 | 25/06/2012

Mais je vois-je ? Les DC rameutent l'arrière-ban carougeois. A 70 ans le persifflage anonyme est la seule volupté qui me reste, et vous avez le culot de vouloir m'en priver ? Depuis que Décaillet et Souaille me censurent il n'y a qu'ici que je peux venir assouvir ce petit plaisir. Entre la gauche qui dépense sans compter et la droite qui compte sans dépenser, la ville sarde peut se soucier pour son avenir.

Anastase pour vous resservir.

Écrit par : Anastase | 26/06/2012

Merci pour l'info, mais je suis encore un peu perdue, vous connaissez une autre source d'informations?

Écrit par : complémentaire expatrié | 03/07/2012

Les commentaires sont fermés.