09/07/2012

Genferei attitude...

TPG3.png

 

Un peu de lecture.... une lettre envoyée aux TPG et distribuée dans 2000 boîtes aux lettres carougeoises.

Lettre aux Transports publics genevois

 

Juin 2012- A la direction des Transports publics genevois, à ceux qui ont mis en place le réseau actuel, à ceux qui sont payés pour faciliter le transport des habitants genevois, à ceux-là, le PDC Carouge souhaite leur dire STOP ! Nous demandons aujourd’hui avec le soutien de l’Association Transports et Environnement (ATE) et de la Communauté d’Intérêts pour les Transports Publics (Citrap), le rétablissement d’une ligne directe entre Carouge et la Gare - et le respect des cadences.

 

La situation actuelle est désespérante : la durée de la course est rallongée et ce changement obligatoire pour relier Carouge à la Gare engendre des difficultés pour un grand nombre d’usagers.

 

Soyons clairs : non, il ne s’agit pas d’une simple augmentation de temps du trajet de 2 minutes comme vous nous l’aviez annoncé. Le parcours est drastiquement prolongé et le fonctionnement du type « metro » tel que vous l’avez vendu ne fonctionne pas. Les trams sont systématiquement en retard. Aux heures de grande affluence, il est courant de voir trois trams bondés les uns derrière les autres, puis rien pendant 10 minutes. Les usagers ne peuvent plus avoir confiance en vos horaires et doivent prévoir de prendre un tram plus tôt pour attraper leur correspondance, pour arriver à l’heure. Vous avez retardé les usagers, vous avez compliqué le parcours, vous provoquez un stress supplémentaire ; le PDC Carouge vous dit STOP !

 

Ce changement que vous minimisez est un fléau pour de très nombreux usagers !

Avez-vous pensé aux personnes âgées ? Aux personnes à mobilité réduite ? Aux parents avec poussettes ou avec des enfants en bas âge ? À tout utilisateur qui porte des courses ou des bagages ? Avez-vous pensé aux touristes, aux internationaux qui doivent comprendre où se trouve l’arrêt qui les mènera à bon port ? Pensez-vous que l’on s’y retrouve aussi bien que dans un métro ? Pensez-vous que traverser les carrefours chaotiques de Plainpalais ou de Bel-air est insignifiant ? Que la neige, le verglas, la pluie, les feuilles mortes, que la foule, les voitures, les scooters, les cyclistes, n’ont pas d’effet sur les utilisateurs ?

 

Soyez honnêtes et admettez les dysfonctionnements du réseau actuel. Ce dernier n’a ni raccourci le temps de parcours, ni facilité le déplacement, ni permis l’harmonie des transports ; il a fait le contraire ! Face à ce constat, nous vous disons STOP, car ce changement de plus est un changement de trop.

 

Les défis environnementaux commandent que Genève se dote d’un réseau efficace, qui donne envie à tous de les emprunter afin de diminuer l’impact des véhicules polluants.

 

C’est porté par les difficultés que subissent nos concitoyens, et par l’inertie des pouvoirs politiques actuellement en place que le PDC Carouge vous demande d’agir et de prendre en compte les réels besoins des usagers. Ce réseau est le leur et il doit le rester !

 

Ayez le courage de transformer votre mutisme en paroles, vos paroles en actes et agissez pour le bien des utilisateurs qui vous payent. Vous avez perdu leur confiance, ayez l’audace de vouloir la reconquérir : changez ce réseau !

 

 

 

Bertrand Buchs                   Stéphane Barthassat          Dominique Barbuzzi           Marceau Schroeter

 

 

06:19 | Lien permanent | Commentaires (12) | La griffe orange

Commentaires

"Soyez honnêtes et admettez les dysfonctionnements du réseau actuel. "
On ne peut pas demander à une bande de petits copains et copines qui ont trouvé un super arrangement entre eux d'admettre que cela ne fonctionne pas pour les autres. Kunzler est incapable de beaucoup de choses qui équivalent à la superficie de ce réseau minable et attardé. Même un gamin au Cycle d'Orientation aurait fait mieux que cela!

Écrit par : Denise | 09/07/2012

tres bonne lettre , enfin

Écrit par : daniel | 09/07/2012

Ce changement que vous minimisez est un fléau pour de très nombreux usagers !


Devinette : qui sont ces nombreux usagers ? Je vous donne un indice, un des signataires de cette pétition a son lieu de travail entre Carouge et la gare, en gros sur une petite place proche du lieu de naissance de Jean-Jacques Rousseau. C'est bon ? vous avez compris ?


Il est vrai que selon la description la traversée de la place bel-air s'apparente à une expédition digne des aventuriers de l'arche perdue. Un handicapé mordu par une feuille c'est terrible vous savez.

Écrit par : Anastase | 09/07/2012

Anastase,

Une personne en situation de handicap, c'est une personne que son environnement met en situation de handicap en l'empêchant d'accomplir comme tout en chacun des gestes de la vie quotidienne. Et c'est bien ce que fait le nouveau réseau TPG.

Et puis, au passage,venant de rendre les pétitions pour le retour à un système de transport public efficace, je peux vous dire que les usagers qui NE SONT PAS D'ACCORD de payer ce prix-là pour des prestations de cette qualité sont loin de se réduire à un seul signataire....

Écrit par : Sophie Anne | 09/07/2012

Bien Sophie Anne vous avez bien retenu votre leçon. Mais dites moi chère experte, comment expliquez vous qu'un handicapé qui monte une fois dans un tram est incapable de le faire une seconde fois ? Vous êtes bien gentille mais arrêtez de nous prendre pour des buses. Le PDC veut se payer la ministre des transports, les handicapés n'ont rien à voir la-dedans. L'argument avancé dans cette pétition est malhonnête et outrancier donc insignifiant.

"Que la neige, le verglas, la pluie, les feuilles mortes, que la foule, les voitures, les scooters, les cyclistes, n’ont pas d’effet sur les utilisateurs ?" les conneries se ramassent à la pelle, comme les feuilles mortes, au vent mauvais etc...

Écrit par : Anastase canal historique | 09/07/2012

AnastaseS, car il semble que vous vous multipliez comme la mauvaise herbe. encore un avis qui fait avance les Schmilblic

Écrit par : Bertrand Buchs | 10/07/2012

Vous donnez dans l'humour suranné mon cher Bertrand ? Vous avez bien mis à contribution le lobby des handicapés pour votre propagande, qui seront les prochaines ?


Vous feriez mieux de vous occuper des bandes de roms qui pullulent et envahissent désormais les rues de la ville Sarde ou les rastaquouères qui arnaquent les passants au bonneteau ou se livrent au vol de vélos ...

Écrit par : Anastase canal historique | 10/07/2012

M Anastase,

vous ecrivez : L'argument avancé dans cette pétition est malhonnête et outrancier donc insignifiant.

mais c'est ce que vous faites tous les jours, donc vos arguments sont malhonnêtes et outrancier donc insignifiants

Écrit par : rene blanc | 10/07/2012

Monsieur Blanc,

inutile de vous étonner. Anastase est plus connu sous le nom civil d'André Langaney, ancien professeur d'université reconverti dans la diatribe anonyme.
Ce triste individu voue apparemment une haine démente au PDC, aux valaisans, à toute conviction qui dépasse le périmètre étroit de ses préoccupations et plus généralement à toute forme de réussite sociale qu'il exècre. En plus d'un manque de courage, il semblerait qu'il se distingue également par la pratique courante du double langage dont certains de ses "amis" font les frais ici.
Vous voilà orienté.

Écrit par : adrien g. | 10/07/2012

Monsieur Blanc,

inutile de vous étonner. Anastase est plus connu sous le nom civil d'André Langaney, ancien professeur d'université reconverti dans la diatribe anonyme.
Ce triste individu voue apparemment une haine démente au PDC, aux valaisans, à toute conviction qui dépasse le périmètre étroit de ses préoccupations et plus généralement à toute forme de réussite sociale qu'il exècre. En plus d'un manque de courage, il semblerait qu'il se distingue également par la pratique courante du double langage dont certains de ses "amis" feraient les frais ici.
Vous voilà orienté.

Écrit par : adrien g. | 10/07/2012

Bonne remarque M Blanc

Écrit par : Stéphane barthassat | 10/07/2012

Bravo. Magnifique lettre.
A ce sujet, je me demande si ce n'est pas à la suite de cette dernière que les TPG procèdent actuellement à une sorte de contre-sondage. Il s'agit d'une carte d'invitation à la population : "envoyer des tomates ou des fleurs aux TPG et ajoutez-y votre commentaire. Jusque-là, presque rien à dire. Mais où les choses se gâtent, cela semble être une remarque mesquine de prime abord, il est demandé à la population d'affranchir au tarif d'usage la carte-réponse, ce qui est un excellent moyen de ne recevoir une réponse que de 33 % des mécontents. En effet, 2 personnes sur 3 de mes connaissances ont jeté cette carte sous prétexte qu'elles ne voulaient pas dépenser un seul sou pour les tpg et de nombreux usagers (presque la majorité) ne sont pas assez à l'aise pour s'exprimer par écrit sur les 3 petites lignes réservées à cet effet.

Écrit par : GUDEL Franziska Barbara | 01/08/2012

Les commentaires sont fermés.