13/07/2012

Il fallait y penser...

borne.jpg

 

 

Vous avez perdu le nord et tous les autres points cardinaux.

Vous avez envie de vous recueillir sur la tombe d’un proche.

Pas de problème.

Madame Von … a pensé à tout.

D’un coup de baquette magique, grâce à une borne informatique, on vous trouve le quidam et sur une carte on vous localise le défunt.

Avec le cheminement en plus.

Il fallait y penser.

Nous sommes jaloux. Comment cette idée géniale nous a-t-elle échappé ?

Rage, oh désespoir…

Nous faisons confiance à madame Von, notre diva aphone, le concept a du être étudié en long, en large et en travers.

Probable qu’une étude de faisabilité a été faite.

Et que des cours d’informatique vont être proposés aux visiteurs du cimetière.

Et Barthasse, as-tu vu une ligne au budget concernant cette idée sidérale ?

Bref, comme dit l’autre, avant on demandait à un employé du cimetière de nous renseigner.

Ce qu’il faisait avec  rapidité et gentillesse.

Dès maintenant, on demandera au sus-dit de nous démontrer le fonctionnement de la borne, et si cela ne marche pas alors tant pis…

Comment faire simple, quand on peut faire compliquer.

Mais soyons beaux joueurs, madame Von a eu une idée…

 

PS : on fait une petite pause et on revient au mois d’août.

N’oubliez pas la fête de la Tomate, appelée également la fête au CA.

07:12 | Lien permanent | Commentaires (18) | La griffe orange

12/07/2012

Champagne !

Champagne.jpg

 

 

Enfin les résultats par liste de l’élection complémentaire au Conseil d’Etat sont connus.

Important pour les partis politiques.

Important pour nous, petit parti à Carouge mais « maous costaud ».

Nous faisions du surplace avec il est vrai un poil de frémissement.

Et là nous prenons l’ascenseur.

Plus de 60% de listes compactes en plus par rapport à 2009 (élection du Conseil d’Etat).

Malgré une participation en baisse de 4.5 %.

Malgré plusieurs listes de traverse.

Ce résultat nous conforte dans nos combats et nous donne des ailes pour continuer.

Un grand merci  et pleins de poutounes…

07:44 | Lien permanent | Commentaires (4) | La griffe orange

09/07/2012

Genferei attitude...

TPG3.png

 

Un peu de lecture.... une lettre envoyée aux TPG et distribuée dans 2000 boîtes aux lettres carougeoises.

Lettre aux Transports publics genevois

 

Juin 2012- A la direction des Transports publics genevois, à ceux qui ont mis en place le réseau actuel, à ceux qui sont payés pour faciliter le transport des habitants genevois, à ceux-là, le PDC Carouge souhaite leur dire STOP ! Nous demandons aujourd’hui avec le soutien de l’Association Transports et Environnement (ATE) et de la Communauté d’Intérêts pour les Transports Publics (Citrap), le rétablissement d’une ligne directe entre Carouge et la Gare - et le respect des cadences.

 

La situation actuelle est désespérante : la durée de la course est rallongée et ce changement obligatoire pour relier Carouge à la Gare engendre des difficultés pour un grand nombre d’usagers.

 

Soyons clairs : non, il ne s’agit pas d’une simple augmentation de temps du trajet de 2 minutes comme vous nous l’aviez annoncé. Le parcours est drastiquement prolongé et le fonctionnement du type « metro » tel que vous l’avez vendu ne fonctionne pas. Les trams sont systématiquement en retard. Aux heures de grande affluence, il est courant de voir trois trams bondés les uns derrière les autres, puis rien pendant 10 minutes. Les usagers ne peuvent plus avoir confiance en vos horaires et doivent prévoir de prendre un tram plus tôt pour attraper leur correspondance, pour arriver à l’heure. Vous avez retardé les usagers, vous avez compliqué le parcours, vous provoquez un stress supplémentaire ; le PDC Carouge vous dit STOP !

 

Ce changement que vous minimisez est un fléau pour de très nombreux usagers !

Avez-vous pensé aux personnes âgées ? Aux personnes à mobilité réduite ? Aux parents avec poussettes ou avec des enfants en bas âge ? À tout utilisateur qui porte des courses ou des bagages ? Avez-vous pensé aux touristes, aux internationaux qui doivent comprendre où se trouve l’arrêt qui les mènera à bon port ? Pensez-vous que l’on s’y retrouve aussi bien que dans un métro ? Pensez-vous que traverser les carrefours chaotiques de Plainpalais ou de Bel-air est insignifiant ? Que la neige, le verglas, la pluie, les feuilles mortes, que la foule, les voitures, les scooters, les cyclistes, n’ont pas d’effet sur les utilisateurs ?

 

Soyez honnêtes et admettez les dysfonctionnements du réseau actuel. Ce dernier n’a ni raccourci le temps de parcours, ni facilité le déplacement, ni permis l’harmonie des transports ; il a fait le contraire ! Face à ce constat, nous vous disons STOP, car ce changement de plus est un changement de trop.

 

Les défis environnementaux commandent que Genève se dote d’un réseau efficace, qui donne envie à tous de les emprunter afin de diminuer l’impact des véhicules polluants.

 

C’est porté par les difficultés que subissent nos concitoyens, et par l’inertie des pouvoirs politiques actuellement en place que le PDC Carouge vous demande d’agir et de prendre en compte les réels besoins des usagers. Ce réseau est le leur et il doit le rester !

 

Ayez le courage de transformer votre mutisme en paroles, vos paroles en actes et agissez pour le bien des utilisateurs qui vous payent. Vous avez perdu leur confiance, ayez l’audace de vouloir la reconquérir : changez ce réseau !

 

 

 

Bertrand Buchs                   Stéphane Barthassat          Dominique Barbuzzi           Marceau Schroeter

 

 

06:19 | Lien permanent | Commentaires (12) | La griffe orange

05/07/2012

L'Inventeur de Carouge.

Carouge.jpg

 

 

Il est parti discrètement, sans bruit en fermant avec délicatesse la porte.

André Corboz.

En 1968 paraît « l’invention de Carouge ». Un livre d’une importance cardinale sur notre cité.

La reconnaissance de l’importance de notre ville sur le plan architectural et urbanistique.

La mise en évidence de la création d’une nouvelle ville ouverte.

Pluriethnique, tolérante, vivante.

André Corboz a compris l’importance de l’urbanisme dans la vie des gens.

Il a démontré la modernité du concept des architectes du roi de Savoie.

Il a ouvert la voie à une réflexion sur une qualité de vie.

Son discours n’a jamais été technique ou savant.

Un propos à la portée de tous. Audible car vécu.

Carouge le premier éco quartier du monde occidental.

Carouge, une ville dense qui respire sans oppresser.

Gardons à l’esprit son message.

On peut à Genève réussir un projet urbanistique.

André Corboz mérite l’hommage de toute la population carougeoise.

A l’heure du PAV, son livre devrait être sur le chevet des tous nos responsables politiques.

06:44 | Lien permanent | Commentaires (8) | La griffe orange

03/07/2012

Ne pas tomber dans le panneau...

panneau.jpg

 

 

Vous avez remarqué la nouveauté.

Les panneaux qui indiquent le nombre de places dans nos parkings communaux.

Modernes, à la pointe du progrès, sidérant d’utilité.

L’Etranger qui s’aventure dans notre belle cité est maintenant rassuré.

Il sait.

Le seul petit problème, c’est que les indications à suivre pour se rendre dans les dits parkings n’existent pas.

Aucun fléchage.

Cela va venir, pas de soucis, pas de lézards.

Tout est sous contrôle.

Mais quand on connait la vitesse de notre administration cantonale pour donner l’autorisation de poser de telles indications, on peut imaginer qu’en 2025 tout sera OK.

C’est fou ce monde de vitesse et de précipitation.

On veut tout, de suite.

On se calme et on patiente…

 

07:08 | Lien permanent | Commentaires (10) | La griffe orange