30/10/2012

Rentrée des classes...

 

rentreescolaire.jpg

 

Allez au boulot.

Il y a du pain sur la planche et du souci devant la maison.

Un budget à revoir de fond en comble.

3 millions d’économie à faire.

Le Conseil administratif a fait, selon lui, son travail. Il s’est serré la ceinture. Il a gratté les fonds de tiroirs.

Bref, mission accomplie, impossible de faire mieux.

A voir et à revoir.

Par exemple et par hasard : Culture et communication – 30000 francs. On se moque du monde. Petite question : à quoi sert la cheffe de service ?

Sécurité publique : non remplacement du chef de service pendant 11 mois : donc le chef de service de sert à rien et son adjoint a pu faire tout le boulot.

L’Urbanisme, la Ferrari de la commune, une baisse du taux d’activité de 40 % dans le génie civil. Intéressant, les investissements diminuant, faut-il maintenir un poste d’urbaniste en chef ?

Franchement y a-t-il un pilote dans l’avion ?

Et les revenus, les impôts sur les personnes physiques ?

Réel 2010 : 53 206 393 francs

Réel 2011 : 53 751 703 francs

Donc aucune augmentation.

Et que fait-on ? On table en 2012 sur 58 031 000 francs et en 2013 sur 59 600 000 francs, au lieu de rester à 53 millions.

Du délire…

06:53 | Lien permanent | Commentaires (14) | La griffe orange

19/10/2012

2 + 2 = 8 !

 

ane.jpg

 

Triste soirée.

Un Conseil Administratif ne sachant pas calculer, empêtré dans des explications oiseuses, venant nous expliquer que la hausse des impôts communaux est due à la baisse des impôts cantonaux (votée pas le peuple).

Aucun début d’auto-critique.

Le syndrome du « Pas nous, pas nous » dans toute sa splendeur.

Cela fait 5 ans que nous refusons les budgets.

Cela fait 5 ans que nous attirons l’attention de la gauche sur la précarité des rentrées fiscales.

Résultats, une augmentation des charges impressionnantes, un catalogue de subventions à la Prévert, une gestion du personnel discutable et un service de la culture digne des grandes capitales européennes (pour organiser 7 événements par année)

En passant, juste pour vous faire plaisir, la Cour des comptes a accepté la plainte de l’UDC et va enquêter sur la gestion du personnel. Vu les trémolos dans la voix de notre cantatrice bien aimée, ça craint dans la chaumière de madame Von.

Conclusion des débats, la gauche, dans ses petits souliers, a demandé humblement à la Droite de faire le travail, soit diminuer le budget de 3 millions.

Nous allons le faire, car il faut bien que les gens responsables se battent pour éviter que Carouge soit mise sous la tutelle de l’Etat. Le risque d’une faillite de la commune n’est plus une vue d’esprit.

Et cela continue, dans la même séance du Conseil municipal, on vient nous expliquer qu’un bâtiment pour des locaux parascolaires, un restaurant scolaire et des archives ne coutera plus 4 millions, mais 8 millions.

Bon vous avez compris.

Peut-on encore attendre 2 ans et demi pour renvoyer à la maison nos trois Grâces…

06:32 | Lien permanent | Commentaires (23) | La griffe orange

17/10/2012

Faut-il le faire ?

 

vélo3.jpg

 

Le Conseil Administratif propose d’installer 10 stations de vélos en libre service sur le territoire de la ville de Carouge.

Ce projet va concerner 14 communes en partenariat avec le Canton et les TPG.

Coût de l’installation : 941000 francs.

Coût de l’entretien annuel : 45000 francs.

Difficile de critiquer une telle idée.

Ce n’est pas dans l’air du temps d’être anti-vélo.

Mais prenons le problème par un autre bout.

Est-ce le rôle des communes et de l’Etat de payer des vélos à ses concitoyens ?

Ne doit-on pas recentrer le rôle des collectivités sur leurs tâches régaliennes ?

L’éducation, la santé, le social et la sécurité.

Vous comprenez que nous doutons de l’utilité d’un tel projet.

Qu’en pensez-vous ?

vélo4.jpg

06:41 | Lien permanent | Commentaires (19) | La griffe orange

15/10/2012

Sacré débat !

 

fisc.jpg

 

Merci pour vos réactions.

46 commentaires, notre record.

La hausse du centime additionnel ne laisse pas indifférent.

Nicolas Walder, dans son blog, nous fait part de la prise de responsabilité du Conseil administratif.

Nous n’en doutons pas.

Le débat est simple.

Pour ou contre la hausse des impôts.

La Droite répond clairement non.

Le reste n’est que détail.

Faut-il étudier ce budget en commission, pour de toute façon refuser de le voter et lancer le référendum.

Ou faut-il le refuser jeudi, sur le siège, en discussion immédiate, pour gagner du temps.

Nous allons proposer la deuxième solution.

A moins que le CA accepte de ne pas augmenter le centime de 39 à 41 et travaille avec la minorité sur une diminution des charges.

Nous espérons que Carouge n’a pas oublié de réclamer les 2.764.519 francs, de taxe d’équipement, qui lui sont dus.

Nous ne le pensons pas…

Quoi que…

06:45 | Lien permanent | Commentaires (11) | La griffe orange

11/10/2012

Les 3 shérifs de Nottingham sont arrivés à Carouge...

Robin.jpg


 

La grisaille, la pluie et cerise sur le gâteau ; le budget 2013.

Attachez vos ceintures, cela va secouer dans tous les sens, car notre bien aimé CA veut jouer au shérif de Nottingham   !!!

Rassurez- vous,  nous serons les robins des bois.

La gauche refuse de baisser les impôts quand la commune gagne trop mais fait tout pour étrangler la classe moyenne en temps de crise en AUGMENTANT FORTEMENT LES IMPÔTS.

En voiture Simone et 2 centimes de hausse !

Sans discussion, sans consensus, pire sans projet, incapable de baisser les coûts, bref  un désastre clairement annoncé.

Nous pouvons déjà vous dire que l’entente ne va pas se laisser faire,  nous lancerons un référendum.

Le centime est un instrument, on le monte si les projets sont là !

On ne le monte pas pour continuer de payer des subventions ou des engagements  qui sentent le copinage.

Carougeois dites STOP aux agissements d’une gauche irresponsable !!!!!!!

La lutte commence camarades, pardon les camarades sont aujourd’hui les nantis de

Carouge, la lutte commence pour les simples gens.

09:17 | Lien permanent | Commentaires (46) | La griffe orange

09/10/2012

Tout baigne...

 

tout va bien.jpg

 

Notre Julie préférée nous l’annonce samedi.

Carouge est top de chez top.

Un grand amour est né entre les commerçants et nos trois Grâces.

Plus de problèmes pour les rues piétonnes.

En avant la fanfare, allons trinquer sous les platanes.

Trop beau pour être vrai !

Le marché du mercredi marche moins bien.

La clientèle extérieure est moins présente.

L’accès à Carouge est une telle galère, que cette situation dissuade le commun des mortels de venir acheter de la mortadelle.

La baisse du chiffre d’affaire est de 30 %.

Le samedi cela va mieux. Nos voisins ont le temps de venir et de déambuler.

Notre question : ne faudrait-il pas attendre la fin des travaux du CEVA, dans le secteur du Bachet, avant de se lancer dans une contrainte circulatoire supplémentaire ?

Actuellement, venir à Carouge est un exploit.

La congestion risque d’emporter le patient.

06:13 | Lien permanent | Commentaires (6) | La griffe orange

04/10/2012

Une occasion à saisir !

 

bouchons.jpg

 

Le nouveau quartier Praille Acacias Vernet peine à voir le jour.

Discussion, palabre, concept, Plan de Développement de Quartier, rôle des communes, investissements, départs des entreprises…

Pas simple d’avoir une vue d’ensemble cohérente.

Notre Conseil Administratif fait du bon boulot.

Il est attentif aux intérêts de la commune et à juste titre s’oppose à tout démarrage du projet sur la commune tant qu’un plan d’urbanisme ne soit pas établi.

Un gros point noir : la circulation dans ce quartier !

Les pénétrantes, la gestion du flux, les transports en commun.

Et là, une évidence.

La réforme du carrefour du Rondeau doit se faire avec le développement du PAV.

La transformation du Rondeau est prioritaire et doit être intégrée dans les plans du PAV.

C’est le moment de faire œuvre novatrice et d’imaginer une autre façon de penser la mobilité.

Ce qui se passe actuellement ne doit plus se produire à l’avenir.

Les travaux du CEVA rendent impossible tous déplacements dans le quartier Rondeau, Tours et Praille.

Hier, il fallait 45 minutes pour faire la distance centre commercial de la Praille-Rondeau.

Catastrophique, un grand n’importe quoi.

06:35 | Lien permanent | Commentaires (17) | La griffe orange

02/10/2012

Les architectes sont-ils responsables de nos ratages ?

 

architecture_sm.jpg

 

Polémique, hier dans le « Matin ».

Un citoyen voulait traduire en justice les architectes.

Excessif et délirant.

Reste une question : sommes-nous satisfait des nos aménagements ?

La réponse : probablement pas.

Mais faut-il en rejeter la responsabilité sur les spécialistes ?

Non, car c’est les politiques qui doivent piloter, prévoir, travailler à un projet d’ensemble.

Voter un crédit, les yeux fermés, et découvrir le résultat une fois les dégâts commis, n’est pas une attitude cohérente.

A Carouge, les exemples abondent.

Le dernier en date, les nouveaux locaux de la police municipale sur le mail des Promenades.

Nous nous mordons les doigts d’avoir voter le crédit de construction.

Et dire qu’à moyen terme ce bâtiment sera déplacé aux Moraines, à côté des locaux du tir au canon…

Une verrue en bas de la colline de Pinchat…

06:40 | Lien permanent | Commentaires (9) | La griffe orange