22/01/2013

Règlement de compte...

 

OK corral.jpg

 

A la fin de l’année passée, et pour calmer les mauvais esprits râleurs, le département de l’ (im)mobilité nous annonçait avec flonflons et cotillons que le bus 27 allait naître.

Adieu tram 13, bonjour bus 27.

Bons princes, nous attendions sa mise en service pour juger de son utilité.

D’abord le parcours, le temps nécessaire pour arriver à Cornavin et sa fréquence.

Nous apprenons hier que cela sera tous les 15 minutes. Pas terrible, terrible.

Mais la cerise sur le pompon, c’est que la ville de Genève s’oppose à la mise en service de ce bus.

Nous ne sommes pas sûrs d’avoir compris tous les arguments de Monsieur Pagani.

Mais là on entre, à fond la caisse, dans la querelle entre Monsieur le Maire et le Conseil d’Etat sur la composition du conseil d’administration des TPG.

La guerre est déclarée et les effets collatéraux seront énormes.

Pendant ce temps les Carougeois devront compter les points et regarder passer le train.

Quel train !!!

Oups nous avons oublié que nous n’avons pas de gare.

06:21 | Lien permanent | Commentaires (6) | La griffe orange

Commentaires

la est tout le problème de la politique genevoise, plus personne ne travaille pour quelquechose mais seulement pour sa gueule

Écrit par : Bruno Mathis | 22/01/2013

le monde va mal

Écrit par : valerie | 22/01/2013

serum

et la etes vous d' accord ??

Écrit par : catia Gomez | 22/01/2013

étrange, les gauchos ne viennent pas avec leur haine ? un ange passe !

Écrit par : fernand | 23/01/2013

Les gauchos t'em.... Mon cher Fernand, la seule que l'on puisse dire c'est que le PDC Carouge n'a pas vraiment convaincu les TPG....Mais ça on pouvait le deviner.

Mis peu importe. Si l'on parlait de l'incident qui a opposé Samuel Tessier, cacique du PDC, ä Madame Golay, au café de la presse. J'invite les sycophantes de cette formation politique à juger par eux-mêmes.

Écrit par : Anastase | 23/01/2013

Je vous cite pour la bonne bouche, le dernier billet de Pascal Descaillet... je me sens moins seul. Tout est dit. Pour une fois c'est bien écrit. Anastase avait raison avant tout le monde.

"Et ne venez pas me parler de vos valeurs. Je les connais mieux que vous. A part Fabiano Forte, et sans doute un ou deux autres, je ne connais plus personne, dans votre section genevoise, qui soit capable de tenir une conversation sur Léon XIII, la Doctrine sociale, le Sillon, le Zentrum, ou même la Democrazia Cristiana et les pères de l’Europe. Vous êtes devenus ignares de votre propre essence, de votre Histoire. A Genève, vous êtes juste un parti de notables, entre clans familiaux, automatismes locaux, petites facilités entre amis."

Écrit par : Anastase | 23/01/2013

Les commentaires sont fermés.