01/05/2013

La Pravda a encore frappé...

Vivre Carouge.jpg

 

Bizarre, bizarre comme c’est bizarre Vivre carouge encore bassement attaqué par des conseillers municipaux et encore plus étrange, ils ne sont pas PDC .

 

Mais revenons à nos moutons ! Vivre Carouge  ou la Pravda pour les très intimes est  un journal écrit pour désinformer  les Carougeois.  Il s'agit d'une publication officielle de la pensée unique. Après « la chute des valeurs démocratiques » en juin 2011, la rédaction du journal a été mise au pas par le nouveau pouvoir.

 

Mais il y a encore des combattants en faveur de la pensée multiple ! Un de ceux-ci, Monsieur Claude Morex pose  LA QUESTION QUI  FÂCHE

 

 

Questions orales, municipal du 25 avril 2013

 

  1. « Vivre Carouge ».

 

« Vivre Carouge », dont au passage on a changé le nom, devrait normalement être un journal d’information et non pas un journal d’opinion.

Mais force est de constater que depuis quelques numéros il ne sert qu’à la propagande du pouvoir en place. J’en veux pour preuve :

 

·        Le plaidoyer de notre Maire dans le numéro de février-mars concernant le référendum et les douzièmes provisionnels que cela engendre malheureusement

·        Les divers sujets traités dans les numéros de février-mars et avril-mai : les subventions, l’entretien des bâtiments communaux, combien d’emplois, etc. Des sujets qui n’avaient aucune urgence dans l’actualité, si ce n’est de contrer le référendum lancé par l’opposition.

Que la majorité attaque et conteste le référendum, c’est son droit et même son devoir démocratique. Mais de là à utiliser un média payé par tous les contribuables, il y a une distorsion que je conteste.

 

Mais, plus grave encore, dans le numéro de février-mars lire dans la rubrique consacrée aux séances du Conseil municipal, sous la plume d’un employé de la Commune : « Cette séance aurait pu se dérouler sans accroc majeur si le PDC, le PLR, le MCG et l’UDC n’avaient pas déposé des amendements portant sur la proposition su Conseil administratif relative à l’approbation de six douzièmes provisionnels couvrant la période du 1er janvier au 30 juin. »  Ou, encore plus loin : « … On a ainsi vu les partis de droite, après avoir lancé un référendum contre le budget 2013 le matin même, s’ériger en défenseurs du personnel communal et du secteur subventionné … . »

 

Non seulement le journaliste se permet de critiquer une composante du Conseil municipal, mais, en plus, il se permet de donner son avis sur l’action que ces partis ont décIdé de mener.

C’est non seulement inadmissible, mais passible d’un dépôt de plainte

Aussi je demande au Conseil administratif de signifier au dit journaliste les limites à respecter, un démenti dans le prochain numéro, accompagné d’excuses.

 

A cette question, Madame Jeannine De Haller-Kellerhals a répondu qu’elle donnerait une réponse lors de la prochaine séance.

Cette réponse n’a bien sûr pas satisfait  Monsieur Claude Morex. Il a répliqué  que si rien ne paraissait dans le prochain numéro de « Vivre Carouge », il déposerait une plainte, non pas contre le journaliste, mais contre les responsables du journal, à savoir le Conseil administratif.

 

Un ange passa sur l’assemblée.

A Carouge tout fout le camp même la démocratie

05:49 | Lien permanent | Commentaires (16) | La griffe orange

Commentaires

c'est bizarre tout de même en vous lisant régulièrement j'ai comme et ce de plus en plus l'impression de lire des comptes rendus de ma commune.Au fait Dame Garbani aurait-elle choisi Carouge comme lieu de retraite? rire

Écrit par : lovsmeralda | 01/05/2013

ahahahah et le ce n'est pas le PDC qui rale

Écrit par : carougeois | 01/05/2013

comment est ce pssible, la gauche joue encore a ce petit jeux, reveillez vous la gauche même Moscou ne le fait plus ou presque plus

Écrit par : eric fabre | 01/05/2013

A quand une rubrique de la bonne humeur à la plume du/de C.M

Écrit par : Velen | 01/05/2013

En résumé, le PDC veut déposer plainte chaque fois que les médias décrivent les faits tels qu'ils se sont déroulés. Forcément cela vous change de ce blog qui est un organe de propagande dont le rapport à la vérité est en option. Bref, nos petits épiciers s'agitent lorsqu'un journaliste compétent leur met le nez dans leurs propres contradictions. Cela dit je trouve sympa ce club échangiste PDC, UDC, MCG et PLR. Pour que les étreintes soient moins furtives je vous recommande d'utiliser le Petit Trianon, il y a des plages de libres entre deux spectacles de marionnettes.

Écrit par : Anastase | 01/05/2013

Dede, le Pdc ne porte pas plainte (plr) et si vous aviez un peu de mémoire c était la gauche qui avait porter plainte contre nous ! D ailleurs on sait plus pourquoi. Vous avez le droit de trouver le blog comme un organe de propagande mais ce blog n est pas financé par la collectivité publique et cela change tout! Si vivre carouge était un journal privé finance par des privés , il n y aurait aucun problème mais encore une fois ce n est pas le cas!!! La démocratie selon Anastase c est régle 1. Anastase à toujours raison! Règle 2 suivre la 1

Écrit par : Stéphane barthassat | 01/05/2013

anastase arrêtez ! cette gauche la est indefendable

Écrit par : catia Gomez | 01/05/2013

Au vu de la date, je propose de laisser Anastase s en donner à cœur joie. C est quand même sa grande fête de l année! A noter que le patronyme de senestre est particulièrement heureux pour le dernier communiste vivant. ... Il paraît que la nature fait bien les choses mais la s en est bluffant! Allez ;я желаю вам добрая деня хождения comme on dit chez vos mentors

Écrit par : Sarah Hippolyte | 01/05/2013

il faudrait que le CA verifie un peu les publications de la commune, ce genre de dérapage ne peut pas perdurer

Écrit par : pierre J | 01/05/2013

Bon franchement, la politique de Carouge c'est pas trop ma tasse de thé.
Mais je déplore que Anastase ne signe pas de son patronyme.
Peut-être que tout le monde le connait à Carouge, mais la TDG est lue par des étrangers genevois, comme moi par exemple qui vit à Vernier.

Écrit par : Pierre Jenni | 01/05/2013

Alors Ma Sarah, parlez-nous plutôt de la fête de la sisique que vous nous concoctez. Alain Morisod a donné son accord ?

Écrit par : Anastase | 01/05/2013

Morisod est moins cher que les choeurs de l'Armée Rouge dont vous souhaiteriez voir le répertoire inscrit dans le programme obligatoire dès l'école enfantine (avec la lecture de vos livres), n'est-ce pas M. Langaney ?

Écrit par : mr mandrax | 02/05/2013

il est vrai que vivre carouge est devenu vraiment plan plan. de la propagande bon marché sur papiers glacé, ca doit couter une bombe ce vilain petit canard

Écrit par : Bruno Mathis | 02/05/2013

Anastase, je sens du sarcasme dans votre ton au sujet de cet artiste éminemment populaire. Auriez-vous des goûts élitistes? Vous savez c est très mal vu de votre côté de la barrière. Je vous recommande une petite cure de télé réalité pour vous remettre au niveau des pâquerettes ou les chantres de votre politique aimeraient nos mener.... Attention cependant, quand le plus petit dénominateur commun s approche trop de zéro, le nombre d incapables tend de plus en plus vers l infini...enfin, c est peut être le seul moyen qu on trouvé certain pour sortir du lot. Pour ma part, ma médiocrité ne craint pas la brillance et le génie. J essaie de m inspirer de leurs lumières pour devenir un peu meilleure. Alors certes notre fête de la musique ne sera probablement pas la plus exceptionnelle que notre contrée aie connue, mais nous ferons de notre mieux pour simplement offrir un moment agréable a un maximum de gens.

Écrit par : sarah Hippolyte | 02/05/2013

Ah ma Sarah, vous êtes non seulement un sainte mais une philosophe aussi. Cela dit si détester la médiocrité est élitiste, alors je suis élitiste, ce sont aussi des valeurs de gauche, ne vous en déplaise. Je crains que votre vision de la gauche soit pour le moins caricaturale mais c'est que l'on obtient lorsque l'on a été éduqué par des curés et des genouilles de bénitiers. Quant à Morisod, libre à vous d'aimer ce sinistre cri-crin. Nous n'avons pas la même la même culture et le peuple mérite plus que d'être abruti par cette infâme mélasse.

Écrit par : Anastase | 02/05/2013

@Anastase
Ah mon Dédé l'embrouille, quand on regarde vos références culturelles, il n'y a pas de quoi pavoiser. Entre Psikopat (l'organe officiel de la gauche pinard), les mémoires de Georges Marchais, les choeurs de l'Armée Rouge et l'un ou l'autre torchon publié par Sinet entre deux comas éthyliques, on a droit à un panorama culturel dont la largeur ferait passer Nabilla pour l'égale d'Henri Troyat.

Écrit par : Langue-à-nez | 03/05/2013

Les commentaires sont fermés.