27/06/2013

Un budget à oublier ?

page.jpg

 

Voilà c’est fait. Carouge a son budget.

Que de temps perdu.

Dès le début de ce mélodrame, nous avons dit et répété que Carouge pouvait fonctionner sans augmentation des impôts.

Que des économies étaient possibles sans toucher aux prestations sociales, à la petite enfance, aux investissements et au personnel.

Grâce à votre soutien, grâce à 70 % des votants, nous avons gagné.

Le message est passé.

Le Conseil administratif doit gérer cette commune avec plus de rigueur.

Le Conseil administratif doit définir des priorités politiques.

La Conseil administratif doit pourvoir bénéficier de l’aide d’un plan quadriennal.

Nous avons voté le budget, car le travail demandé a été fait... POUR 2013.

La Gauche a reconnu que des économies étaient indispensables et possibles.

Cette prise de conscience devra être confirmée lors de l’élaboration du budget 2014.

Nous demandons pour la énième fois de pouvoir être associé à ce travail, non pas en commission, mais lors de rencontres informelles à la Marie.

Il faut pouvoir se dire les choses en face, sans PV et sans langue de bois.

 

PS :

Le conseil administratif est malheureusement mauvais perdant. Nous le déplorons. Nous trouvons scandaleux que dans le dernier numéro de VivreCarouge, il soit encarté le communiqué de presse que nous avions publié sur ce blog. Aucune objectivité, un mépris face à la majorité des votants. Nous avons demandé que le comité référendaire puisse répondre à ce « torchon ». Madame De Haller n’en a cure. Les Carougeois et Carougeoises s’en rappelleront en 2015.

Pour la route, une dernière petite mesquinerie. Les bons remis aux promotions pour pouvoir acheter des livres sont passés de 20 à 15 francs. Sans commentaire.

07:27 | Lien permanent | Commentaires (8) | La griffe orange

25/06/2013

A 21 heures vendredi, sortez votre morniflard...

porte-monnaie.jpg

 

Vendredi, journée des promos, vous allez devoir vous serrer la ceinture.

Vous croyez quoi, bande de renégats, vous qui avez osé vous opposer aux Trois Grâces.

Vous voulez des économies.

Alors payez !

A partir de 21 heures, les carrousels seront payants.

Raboulez la tune.

Et si vous avez une famille nombreuse, bien fait pour vous.

Vous auriez du suivre la politique chinoise, pas plus d’un enfant.

 

Vous savez, c’est par cette sorte d’économie que l’on sauve un budget.

Enfin c’est ce que croit la gauche.

Pour nous, c’est ce genre de mesure incompréhensible qui va nous permettre de gagner en 2015.

On touche au populaire dans le sens noble du terme.

Quelque chose pour tous.

 

Lorsque vous verrez les Conseil administratif, touchez-leur un mot.

Facile à reconnaître. Ils portent une écharpe au couleur du Canton.

06:27 | Lien permanent | Commentaires (17) | La griffe orange

20/06/2013

Choc des cultures !

fonctionnaire.jpg

 

Veyrier supprime le statut de fonctionnaire.

Frissons dans les rangs de la gauche.

Et si les tarés de service de la droite carougeoise suivant cette époustouflante idée ?

Ils en sont capables ces andouillons.

On rembobine.

Vote unanime du Conseil municipal.

Il semble même que des socialistes siègent dans cette commune capitaliste.

Sur qui peut-on se fier ?

Et le personnel est d’accord.

Etrange, bizarre, abradabrandesque.

Et si on demandait aux Veyrites de venir nous expliquer leur méthode.

Juste pour voir.

Sans esprit taquin.

06:32 | Lien permanent | Commentaires (8) | La griffe orange

18/06/2013

Une histoire de sous !

taxes.jpg

 

Mardi et jeudi c’est commission de fiances à Carouge.

Cela va négocier sec durant 4 séances pour que mardi prochain nous puissions nous prononcer sur le budget 2013 bis.

Le Conseil Administratif a trouvé 1.600.000 d’économies supplémentaires pour compenser le non augmentation des impôts.

Un effort supplémentaire sur les biens et marchandise et une diminution linéaires des subventions de 5 %, sans oublier la non indexation sur 6 mois des mécanismes financiers concernant le personnel.

Ce nouveau budget doit préfigurer celui de 2014.

Il est donc indispensable pour nous que des priorités politiques soient énoncées.

Faut-il toucher à la masse salariale ?

Faut-il diminuer linéairement les subventions ou faut-il supprimer certaines de ces subventions ?

Si un effort est demandé au personnel ne doit pas, par effet de miroir, suggérer aux élus de diminués leurs jetons de présences et autres salaires ?

 

Le PDC va refuser la baisse linéaire des subventions et proposer des coupes ciblées.

Le PDC va demander que la ligne budgétaire 31 (Biens, services et marchandises) soit alignée sur les comptes 2012, sans augmentation, soit une économie de 1.100.000 francs.

Le PDC va également demander la baisse du salaire des CA à 100.000 francs par année (- 48.000 francs) et la suppression des jetons de présence des conseillers municipaux (- 125.000 francs).

06:39 | Lien permanent | Commentaires (11) | La griffe orange

14/06/2013

Une trêve !

 

trêve.jpg

 

Hier soir, le conseil municipal a été consensuel.

Tout le monde avait briffé ses troupes.

Pas de paroles malheureuses, des interventions millimétrées, aseptisées.

Une trêve.

Le maire, Nicolas Walder, a fait une excellente déclaration, nous permettant d’oublier  un communiqué de presse scandaleux qui a eu la chance de finir dans les poubelles des rédactions.

Le nouveau budget a été présenté et renvoyé en commission.

Ce qui n’était pas possible de faire est devenu possible.

Intéressant.

Nous reviendrons avec nos propositions.

Mais déjà quelques remarques.

On coupe linéairement dans les subventions. 5 % de moins.

Nous attendons plus du CA. Un courage politique dans ses choix.

Nous avons appelé à l’élaboration d’un plan quadriennal des finances, avec des priorités.

Faut-il maintenir certaines prestations ? Certaines manifestations ?

A nous de venir avec de nouvelles idées.

 

Et puis la petite fausse note, qui gâche le tout.

Comme pour la fête de la musique (qui aura lieu en septembre sous la forme d’un retour de vogue, cher à nos anciens), la suppression de la gratuité de la location des patins pour la patinoire.

15000 francs d’économie. Une mesquinerie.

La gauche touche de nouveau à quelque chose de vraiment populaire.

Et rien sur les rémunérations des élus et du CA.

Et si nous appliquions cet effort à nous-mêmes ?

Une année sans jeton de présence ?

07:01 | Lien permanent | Commentaires (19) | La griffe orange

12/06/2013

Sans commentaire...

no-comment.jpg

 

Carouge, le 10 juin 2013

 

VOTATION DU 9 JUIN 2013

Le Conseil administratif a pris acte avec regrets du résultat du vote de ce 9 juin par lequel la population carougeoise a refusé le budget 2013 à une majorité évidente de 67.7%. Il constate que, face aux arguments catastrophistes et fallacieux des opposants, l’appel au maintien et au développement des prestations publiques qui jusqu’ici ont contribué à la qualité de vie à Carouge n’a pas été suffisamment entendu. Fidèle aux valeurs qui sont les siennes, il va déposer cette semaine déjà une seconde version de budget dans laquelle des efforts supplé­mentaires d’économies auront été répartis dans tous les domaines.

 

POUR DES PRESTATIONS COMMUNALES DE QUALITÉ

Toutefois, le Conseil administratif entend le message sorti des urnes et respectera loyale­ment cette décision populaire, même si ce vote lui cause des soucis non négligeables. En effet, avec des ressources en diminution, il s’agira néanmoins de continuer à travailler pour des prestations communales de qualité, équitablement réparties et en phase avec les besoins de la population de notre Ville, aujourd’hui comme demain. Il n’y a pas de baguette magique et ce n’est pas avec des slogans de votation taillés à la tronçonneuse que l’avenir de Carouge pourra se dessiner. Dans un sentiment de responsabilité démo­cratique, et parfois en forte tension avec le plan de législature énoncé en 2011, des choix supplémentaires et parfois douloureux vont devoir être effectués pour parvenir à

l’équilibre budgétaire. Dans ces choix, le Conseil administratif ne pourra pas ignorer la voix de 32.3% de la population qui, par son vote, a soutenu l’action du Conseil adminis­tratif et les priorités définies dans le budget aujourd’hui repoussé.

 

DES EFFORTS D’ÉCONOMIES DANS UN ESPRIT DE RESPECT

Fidèle aux valeurs qui sont les siennes, le Conseil administratif va déposer cette semaine déjà une seconde version de budget dans laquelle des efforts supplémentaires d’économies auront été répartis dans tous les domaines. Seront ainsi inévitablement touchées des prestations publiques gratuites qui ne le seront plus, des activités ou manifestations dont la voilure devra être réduite, des facilités offertes à la population qui seront supprimées. Chacune et chacun devra faire un effort supplémentaire, que ce soient les particuliers, les associations ou clubs, le personnel communal. Le Conseil administratif souhaite que les débats qui se dérouleront ces prochaines semaines pour finaliser un nouveau budget communal puissent se dérouler, à tous les niveaux, dans un esprit de respect, d’écoute et surtout dans une dynamique rassemblée autour de l’intérêt commun pour Carouge.

Vive Carouge !

Le Conseil administratif de la Ville de Carouge

06:05 | Lien permanent | Commentaires (36) | La griffe orange

10/06/2013

Une mémorable déculottée...

martine.jpg

 

Nous n’imaginions pas un tel score.

68 % de non.

Une victoire du Centre et de la Droite.

Merci au PLR.

Merci à l’UDC.

Merci au MCG.

Un vote sanction, une partie de la gauche ayant refusé la hausse des impôts.

Nous pouvons parler d’un rejet, par la population, de la gestion de Conseil administratif.

Jeudi, un nouveau budget nous serra proposé.

Le plan B existait, malgré les dénégations de madame Lammar, il y a deux semaines sur le plateau de « Genève à chaud ».

Nous allons l’étudier avec sérénité, sans apriori.

Nous demandons également que très rapidement nous soyons associés à l’élaboration du budget 2014.

Mais si la gauche désire que nous jouions le jeu dans un esprit d’apaisement et de collaboration, il faut que nous participions à l’exécutif.

Carouge va mal.

La population n’a plus confiance.

La droite doit être associée à la gestion de la ville.

Hier soir, nous avons proposé qu’un membre du CA démissionne pour laisser la place à un représentant du Centre et de la Droite (PLR, UDC. MCG ou PDC).

La réaction a été vive et franchement pas positive.

Cela vous étonne ?

La balle est maintenant dans la camp de la gauche.

06:37 | Lien permanent | Commentaires (86) | La griffe orange

07/06/2013

La dernière ligne droite...

ligne droite.jpg

 

5236 votants hier.

Probablement 6000 dimanche.

Pas terrible, terrible, un poil plus que 40 %.

Le débat a eu lieu, les arguments de chaque camp exposés.

Nous sommes confiants.

Quelques soient les résultats, dimanche à midi, il faudra que dès lundi matin, le Conseil administratif commence à mettre de l’ordre dans le ménage municipal.

Une réforme en profondeur s’impose.

Nous prendrons nos responsabilités, comme nous l’avons toujours fait.

Nous sommes heureux que ce blog ait pu être une plate forme d’échange et de dialogue.

Juste pour répondre à certains qui débarquent et qui pensent que nous sommes là juste pour cette votation.

Cela fait presque 3 ans que nous écrivons un billet 2 à 3 fois par semaine.

Cela fait presque 3 ans que nous ouvrons nos commentaires à toutes et tous librement.

Cela fait presque 3 ans que nous racontons Carouge, à notre manière, avec notre sensibilité, sans méchanceté, mais avec une petite pointe de sel.

Cela fait presque que 3 ans, que les employés communaux commencent leur journée en nous lisant.

Et cela fait presque 3 ans, que nous vous disons que les finances communales, sans réforme structurelle, ne peuvent pas aller bien.

Alors à dimanche !

06:43 | Lien permanent | Commentaires (20) | La griffe orange

05/06/2013

Un sacré débat !

débat.jpg

 

Notre dernier blog a suscité 68 commentaires.

De loin notre record.

Notre politique, de laisser chacun s’exprimer, a montré ici sa pertinence.

Dans cette campagne, il a manqué un grand débat public.

C’est dommage.

 

Allez pour le plaisir, un dernier argument pour vous convaincre de voter NON.

Plan-les-Ouates, vous connaissez.

Cette commune est comparable en tous points à Carouge.

1 emploi pour 1 habitant.

Une zone industrielle florissante.

Des crèches, des écoles, un service haut de gamme pour les communiers.

Un quartier qui va se construire, bien avant le PAV : les Cherpines.

Des dépenses communales par habitant strictement identiques : 2500 francs

Et un centime qui est ….

A 37.

Oui 37.

Une augmentation des impôts n’est pas à l’ordre du jour.

Mais peut-être qu’à Plan-les-Ouates le ménage communal est mieux géré.

 

39 centimes suffit pour faire actuellement fonctionner notre belle commune.

Si la gauche n’y arrive pas, qu’elle laisse la place.

 

Le 9 juin, le NON est naturel, sain et écologique.

05:52 | Lien permanent | Commentaires (48) | La griffe orange

03/06/2013

Désinformation ?

désinformation2.jpg

 

N’oubliez pas de voter.

S’il vous plaît.

Une augmentation des impôts ne vous concerne pas ?

 

Puisque la gauche nous accuse de désinformations et de basses attaques personnelles, nous n’allons pas nous priver de continuer à vous dire la VERITE.

 

Un argument cardinal de la gauche est de dire au bon peuple, béat d’admiration devant autant de sagacité, que la péréquation financière étrangle injustement Carouge. L’augmentation des impôts permettra de faire diminuer cette contribution positive « au pot commun » des communes (les riches payant pour les plus pauvres).

Malheureusement, cela n’est pas si simple.

L’augmentation du revenu communal de 3 millions va entraîner une augmentation de cette redevance d’environ 800 000 francs.

Pourquoi ?

Simplement parce que le calcul de cette péréquation prend également en compte les investissements communaux. Les nouvelles places de crèches, les nouvelles écoles permettent de diminuer la somme due.

Mais voilà, voilou, dans le dernier calcul, celui qui autant irrité nos édiles, l’ouverture de la crèche des Epinettes et de l’école de la Vigne Rouge a déjà été pris en compte.

Donc le nouveau revenu ne sera pas pondéré. Carouge sera plus riche de 3 millions.

Les 2 centimes ne rapporteront plus 3 millions, mais 2 millions 200 000 francs.

 

Alors vous hésitez encore…

Votez NON, NON et NON le 9 juin.

06:33 | Lien permanent | Commentaires (68) | La griffe orange