19/07/2013

Rebelote...

 

Carouge.jpg

 

La « Julie » de ce jour nous l’apprend.

La zone piétonne de Carouge devra attendre.

Certains opposants ont fait recours.

En lisant l’article, on a de la peine à comprendre les griefs des antis, mais on a aussi de la peine à saisir les arguments du Conseil administratif.

Il semble que lors de l’essai de fermeture qui a duré 3 semaines, le chiffre d’affaire des certains commerces a brutalement chuté.

3 semaines, c’est trop peu pour se faire une religion.

Ne faudrait-t-il pas prévoir une période test de 6 mois, durant la bonne saison avec un contrôle strict du chiffre d’affaire des commerces ?

En cas de fortes baisses, la commune pourrait prévoir une compensation comme elle l’a déjà fait suite aux travaux de la rue Jacques-Dalphin.

Le précédent existe, le mode de calcul existe, rien de compliqué.

Cette solution permettrait de lever les oppositions, de tester le concept, de suivre le problème des places de parcs (taux d’occupation du parking de Sardaigne).

Quand à une zone 20, nous n’y croyons pas vu l’échec de la zone 20 de la rue Jacques-Dalphin.

De toute façon dans cette zone les voitures ne peuvent pas aller plus vite.

 

12:23 | Lien permanent | Commentaires (1) | La griffe orange

Commentaires

genial,, encore dix ans

Écrit par : catia Gomez | 24/07/2013

Les commentaires sont fermés.