29/10/2013

Il ne faut pas jouer avec le feu...

cyclotri2.jpg

 

Le syndicat SIT savait très bien qu’en menant l’action contre les emplois de solidarité de Cyclotri, il risquait  le licenciement collectif des employés.

Cela a été dit.

Une sortie de la crise en douceur était possible, mais pour cela il fallait un peu de pragmatisme.

Après avoir entendu le syndicat et les grévistes, il devenait évident, pour les membres du Conseil municipal, qu’il n’y avait pas d’autres issus que l’arrêt de la récolte des ordures dans le Vieux Carouge par Cyclotri.

Du moment que Carouge et d’autres communes renonçaient, Partage n’allait pas pouvoir garder ces emplois.

Quand aux réengagements des grévistes par la Commune de Carouge, cela a été dit et répété, il n’en est pas question.

Le SIT a été averti.

Ce qui est malheureux dans ce genre d’action, c’est que des personnes fragiles ont été manipulées pour faire un coup de pub.

Il aurait été beaucoup plus intelligent d’attendre le débat du Grand conseil sur les emplois de solidarité et de négocier une réforme dans son ensemble.

Les emplois, même si ils étaient peu satisfaisants, auraient été préservés.

06:18 | Lien permanent | Commentaires (17) | La griffe orange

Commentaires

Salut Bertrand,

Pour une fois entièrement d'accord avec tes conclusions sur cette malheureuse et triste affaire de Partage à Carouge!!

Bonne journée.

Écrit par : Patrick Monney | 29/10/2013

Eh oui, merci aux dogmatiques pures et durs ou quand l'idéologie l'emporte sur le pragmatisme : ce sont toujours les mêmes qui trinquent !

Écrit par : uranus2011 | 29/10/2013

Encore une fois la gauche agit et pense ensuite ! les conséquences toujours pour les autres

Écrit par : pascal frey | 29/10/2013

merci pascal, c'est toujours ainsi avec cette gauche carougeoise pleine aux as

Écrit par : un vert libéral | 29/10/2013

la gauche , la gauche ? cette fois ci, on y eat pour ien, il ne faut pas tout mélanger

Écrit par : la pousse verte | 29/10/2013

Ces personnes ont été sacrifiées. Imaginez que ce sont des personnes en fin de droit du chômage placée en emploi de solidarité, des personnes qui ont eu un parcours très difficile, des personne avec une estime d'eux même cassée.

Quel message leur envoi la société ? De la violence dans les actes et aucun intérêt pour leur personne ni de respect. Licenciement, refus des autorisé (Mme Rochat) de les recevoir, de les entendre, de les écouter !

Et ce blog de M. Busch une pensée pour ces personnes ? Non aucune, mais un ton de donneur de leçon et de ricaneur "je vous l'avais bien dit, j'avais prévenu que ça se passerait comme cela". Rajoutez "bien fait pour vous" tant que y êtes.

Je ne suis pas politique, mais un tel dénigrement de personnes dans la précarité me fait peur. Notre société est malade. Et le PDC "parti de la famille" s'en lave les mains.

Écrit par : Alain Weil | 29/10/2013

@ Alain Weil
Je pense que votre jugement n'est pas opportun. Tout d'abord, ce blog n'est pas celui de Bertrand Buchs mais celui d'un parti, le PDC, qui souhaite jouer la carte de la transparence en informant sur la vie communale carougeoise mais également en informant sur ses propositions et ses préoccupations. En l'occurrence nous avions annoncer la couleur aux autres partis mais ils n'ont pas mesurer les conséquences d'une telle grève. Le résultat : tout le monde a perdu. Les employés de partage, les syndicats, les partis politiques, c'est un fiasco pour tous le monde. Alors s'il vous plait, n'associer pas uniquement le PDC à ce résultat catastrophique pour tous.

Écrit par : Dominique Barbuzzi | 29/10/2013

en gros les gens ont le devoir d'être exploités. S'il sont défendus par les syndicats il est normal qu'ils soient licenciés. Merci Bertrand pour cette démonstration d'économie sociale. En gros le pragmatisme vopudrait que ces gens soient payés au-dessous des prix du marché. Or d'affreux dogmatiques souhaiteraient que tout travailleur reçoive un salaire décent. Quelle honte !!! Quel manque de réalisme ...

Je vous rappelle bande de petits fachos bien-pensants que le droit de grève est garanti par la Constitution. Je rêve qu'un jour les médecins soient payés au saliare d'une caisssière de la Migros. On verra qui fera grève en premier.

Écrit par : Anastase | 29/10/2013

Ce blog du PDC de Carouge est écrit par M. Buchs, on reconnait le style au premier coup d'oeil. Rien que les trois petit point à la fin de chaque titre... ;-)

Je me demandais, le logo du blog utilise le logo de la Commune de Carouge, est-ce vraiment légal ?

Écrit par : Alain Weil | 29/10/2013

A propos les PDC, je vous recommande la lecture de l'article du Temps sur votre idole Luc Barthassat.http://www.letemps.ch/Page/Uuid/fd1261de-3dab-11e3-b4d8-a9eddbc8de79|1#.UnAoJhCOx8E

Vous verez qu'Anastase était une fois de plus très gentil dans ses commentaires sur le shériff de Landecy. N'est-ce pas ma bonne Susanne ? En résumé si le paysagiste du pied du Salève est élu, ses services devront communiquewr en gros caractères et beaucoup de photos....

Écrit par : Anastase | 30/10/2013

Cher alain

il semblerait que vous n'avez rien compris du contenu du blog ou alors c'est voulu et vous faites de la désinformation !

Jamais le PDC Carouge n'a dit ou penser ce que vous avez écrit, bien au contraire.

anastase, continuez a taper sur LUC , cela l'aide.

Écrit par : B Despont | 30/10/2013

Ce blog est la propriété exclusive de BB. Barbuzzi éteint la lumière en partant quant aux autres ils sont incapables d'écrire, cela restreint le nombre de suspects. Mais peu importe. Je retiens de cette prise de position sur les travailleurs précarisés qui ont été licenciés un exercice particulièrement baroque de tartufferie politique.

"Ah mon Dieu, quel gachis ! quelle catastrophe ! Si seulement ces braves gens n'avaient pas été manipulés par des syndicalistes cyniquss il auraient conservé leur emploi. On y peut rien, on souffre pour eux mais avouez qu'ils sont un peu responsable de leur situation non ? nous au PDC on déplore cette situation, comme si vous saviez comme on la déplore...le problème de ces travailleurs c'est qu'ils sont victimes d'un déni de réalité...Il est impossible pour une commune comme la nôtre de leur verser un salaire correct, nos finances ne nous le permettent simplement pas. nous sommes les premiers à le regretter. Du reste nous avons déposé une motion urgente au CM pour faire une minute de silence à la prochaine séance de sorte à exprimer notre profond respect pour ces victimes d'une gauche irresponsble.

Écrit par : Anastase | 30/10/2013

Il y aurait une solution pour venir en aide à ces gens laissés sans travail.Obliger les Socialistes,la Gauche et autres enquiquineurs qui ne supportent pas d'en voir d'autres travailler quitte eux à rester couchés toute la journée.
A la place d'adopter des enfants d'autres continents qu'ils adoptent chacun une famille dont le père ou la mère est au chômage en ayant aussi car ils sont connus pour leur chasteté d'âme l'obligation de payer des études universitaires aux enfants de familles laissées dans l'indigence Le mot Social , retrouverait enfin toute son authenticité
toute belle journée pour tous

Écrit par : lovsmeralda | 31/10/2013

Anastase on savait que vous disiez que des conneries Mais là vous commencez sérieusement a nous gonfler avec vos accusations Anastolèques du grand n'importe quoi, Juste une question Anastase et j'espère que vous aurez de donner une réponse intelligente pour une fois : Pourquoi tant de haine envers Bertrand en particulier et le PDC Carouge?

Écrit par : Redoutable | 31/10/2013

Ancienne responsable de la permanence ADC de Prilly (Défense des chômeurs et en fin de droit) je tiens à dire à quel point Alain Weil dit vrai: les personnes au chômage, en fin de droit, également, pour les raisons indiquées par Alain Weil, sont particulièrement manipulables, donc "enrôlables"! utilisables en tant qu'"objets à jeter après usage"!!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 31/10/2013

@redoutable

Lisez les propos proférés par le représentant agréé du PDC Carouge. Utilisez la petite boule placée au-dessus de vos épaulês et essayezt de réfléchir aux conséquences de ces déclarations. Mettez-les en relation avec les droits des travailleurs et plus généralement avec des éléments de base de la justice sociale et faites-vous une opinion. A moins que vous considériez que les gens ont le devoir d'être exploités puisque qu'ils décidé eux-mêmes de se mettre au chômage.

Et vous appelez cela de la haine vous ?

Écrit par : Anastase | 31/10/2013

Tout le monde sait que Anastase-Langaney voue une haine sordide au PDC, aux cathos, aux valaisans et aux médecins. Une petite jalousie qu'il mâchonne sous prétexte d'une justice sociale dont il se contrefout.
Laissez-le être le premier à baver ici chaque jour. C'est son plaisir de petit vieux.

Écrit par : Droopy D | 01/11/2013

Les commentaires sont fermés.