28/11/2013

Puisque la Presse se tait, on s'y colle...

silence.jpeg

 

Rien sur le vote du budget de la commune de Carouge.

Silence de la Julie ou du Courrier.

Pourtant après le « schnabe » de l’année dernière, il y avait matière à entrefilets (parole de boucher).

Deux amendements MCG ont été acceptés.

La suppression des jetons de présence de nos chers Conseillers administratifs et le choix de l’abonnement Vital bleu à la place de Vital vert de nos encore plus adorés SIG.

 

C’est avec un plaisir non dissimulé que nous avons décidé de restreindre les prétentions financières de l’exécutif.

La présence des CA dans les commissions et durant le plénum fait partie du cahier des charges de la fonction.

En plus le CA est invité lors des séances du Conseil municipal.

Alors pourquoi ajouter plus de 3000 francs par année pour chaque CA.

Le PDC a réussi à convaincre des élus verts à voter cette suppression.

Avec un argument imparable, lorsque j’invite quelqu’un est-ce que je le paye ?

Nous pouvons vous dire en exclusivité qu’il y a eu un sacré remontage de brettelles durant la pause. Un certain Vert était rouge de colère. Devinez qui !

 

Pour les SIG, il était clair que nous n’allions pas leur donner plus d’argent. La situation actuelle nous a refroidis un poil. Tant que nous ne savons pas où va réellement l’argent des SIG, c’est ceinture.

 

Et voilà…

07:31 | Lien permanent | Commentaires (29) | La griffe orange

22/11/2013

Faites vos jeux, rien ne va plus ...

Jeux.jpg

 

Riche Conseil municipal…

Où on apprend que le service Travaux voirie est à l’agonie.

Où on apprend que la commune faisait du dumping salarial en favorisant les emplois de solidarité.

Reprenons dans l’ordre.

Le service travaux voirie n’a plus de chefs de services et le Conseil administratif continue à trouver des cadavres dans les placards. Le chef de l’atelier peinture vient d’être licencié et dénoncé au Procureur général.

A chaque séance de notre conseil, Monsieur le Maire nous annonce des catastrophes.

Si la Cour des comptes n’était pas intervenu, aurions-nous la même lecture de la situation ?

Nous avons le droit de nous poser cette question.

Y-a-t’il un pilote dans l’avion ?

Quid du contrôle interne et de la gestion des risques.

 

Le dumping salarial. Il est avéré et assumé par la gauche. Nous demandions que les deux postes supplémentaires pour ce même service travaux voirie soient retirés du projet de budget.

Vous connaissez notre position.

Nous avons également ajouté qu’en l’état de déliquescence de ce service, il fallait peut-être attendre le résultat des enquêtes administratives avant de proposer des augmentations de postes.

Par exemple est-il vrai que le taux d’absentéisme est très élevé ?

Pourquoi autant d’heures supplémentaires ?

La Gauche a argumenté que le travail de Cyclotri avait permis à la commune d’économiser des postes.

Donc acte.

Nous avons refusé le budget car nous ne voulons pas être les complices de telles pratiques.

Pour le reste de la discussion du budget, nous vous en parlerons plus en détail lundi.

Sachez simplement pour que vous puissiez passer une bonne fin de semaine que la Gauche a explosé en vol. Un doux moment que d’entendre les déclarations des Verts et des Socialistes, copies conforme des déclarations PLR et PDC.

La prochaine fois, nous allons demander des droits d’auteur.

06:47 | Lien permanent | Commentaires (18) | La griffe orange

21/11/2013

Ce soir, on va parler gros sous !

starlette.png

 

Avec la neige, le budget.

Pas de soirée fondue avec l’ami Clerc et Starlette, mais un doux débat sur nos finances communales.

Le psychodrame du dernier budget est probablement déjà oublié, les économies votées n’ont pas touché les prestations sociales, ni le personnel.

Et la météorite promise n’est pas tombée sur nos têtes.

Bref tout va bien.

Les subventions ne seront pas touchées et toutes les petites mesquineries gommées (suppression de la gratuité de la fête des écoles, fête de la musique…).

Cool, zen.

Juste une petite pierre dans le soulier.

La proposition d’augmenter, de 2 postes, les effectifs de la voirie.

Raison : compenser l’arrêt de Cyclotri.

Nous allons nous y opposer.

Il nous a été dit et répété que le service de Cyclotri ne remplaçait pas une des tâches régaliennes de la commune, l’obligation de ramasser les ordures.

C’était un plus.

Donc on retourne au statu quo ante.

Ce qui n’est pas tout à fait vrai, puisque dans l’intervalle, la voirie a bénéficié de 3 postes supplémentaires.  

Si nous votons ces postes, cela veut simplement dire que la commune a fait du dumping salarial.

Nous attendons avec délice les explications de la gauche.

En cas de maintien de cette demande, nous ne voterons pas le budget, car nous ne voulons pas être complices d’un problème de sous enchère salariale.

06:47 | Lien permanent | Commentaires (5) | La griffe orange

19/11/2013

Un petit souci...

souci.jpg

 

Lors du prochain Conseil municipal, nous allons voter un crédit d’étude de 358 000 francs pour la réalisation de locaux d’enseignement de la musique sur le parking des nouvelles « Familia » à la Fontenette.

Ces locaux seront mis à disposition de l’EPI (Espace pour le Pratique Instrumentale) qui se trouve en peu à l’étroit dans les sous-sols de l’école du Val-d’Arve.

Nous n’allons pas nous y opposer.

Mais nous avons une interrogation.

Cette édifice se situera à 2 mètre du passage du CEVA, qui à cet endroit est en tranchée couverte.

On nous a juré qu’il n’y aura aucun problème de bruit ou de vibration.

Trop de bétons, aucun souci.

OK, mais on doute.

Alors avant de se lancer dans une construction qui coûtera au moins 4 à 5 millions (avec une salle de 250 places), nous aimerions être sûrs à 100 % de l’absence de nuissance.

Espérons que ce crédit d’étude puisse répondre à notre question !

06:44 | Lien permanent | Commentaires (3) | La griffe orange

07/11/2013

Promesses ?

comédie2.jpg

 

La nouvelle loi sur la culture a fait deux heureux, le Grand-Théâtre et la Comédie.

Le canton de Genève va payer 50 % de la construction d’un nouveau bâtiment pour ce théâtre.

Il va falloir aller vite, puisqu’il doit être construit pour 2017.

En cherchant bien et en se basant sur les compte rendus des journaux, car nous n’avons pas retrouvé de communiqué de presse, il semble que le canton soit également d’accord de s’engager dans la construction du nouveau théâtre de Carouge.

Bonne nouvelle.

Mais la question reste ouverte, combien ?

Si nous voulons respecter la symétrie des efforts, le Conseil d’Etat devra participer à hauteur de 25 à 30 millions.

En tout entre 73 et 78 millions.

Une somme que nous n’allons pas trouver sous les sabots d’un cheval.

Vu les investissements urgents, dans les transports et la sécurité, qui ne pourront pas être retardés, il semble que cette somme soit trop importante.

Donc comme, une promesse a été faite à la Ville de Genève, nous avons un doute quand à la réalité de l’investissement proposé à carouge.

Nous avons également peur que le canton demande que nous attendions la fin des travaux de la Comédie avant de nous lancer.

Nous avons l’impression que nous allons être les dindons de la farce.

Alors que le théâtre de Carouge fonctionne, rapporte de l’argent, n’aura pas besoin d’une augmentation des crédits de fonctionnement, la future Comédie risque elle d’être un gouffre financier.

Salles trop grandes, coûts de fonctionnement trop élevés et surtout absence de spectateurs.

Nous allons interpeller le Conseil administratif pour que rapidement une délégation, du CA et de tous les partis, puisse rencontrer le futur chef du département de l’enseignement, de la culture et du sport.

06:45 | Lien permanent | Commentaires (6) | La griffe orange