30/01/2014

Faut-il des toilettes publiques ?

 

pissoir.png

 

Toutes les villes de Suisse et de Navarre ont des gros problèmes de toilettes publiques.

Sales, mal fréquentés, ne fonctionnant pas, peu accessibles aux handicapés.

Carouge ne déroge pas à cette règle.

Un conseiller municipal socialiste avait même proposé de s’entendre avec les commerçants pour que le quidam puisse utiliser leurs toilettes.

Bref on en parle, mais rien ne se fait.

Le Conseil administratif veut aller de l’avant en proposant un nouveau concept de toilettes, modernes, automatisés, propres, bref le Nirvana des pissoirs.

A tester sur la place de Sardaigne.

Juste une question, vont-ils fonctionner aussi mal que ceux de la plaine de Plainpalais ?

A-t-on fait une étude des besoins ? Pour pouvoir faire nos besoins ?

Rudes questions qui vont être débattues avec, nous l’espérons,  tout le sérieux nécessaire lors du prochain Conseil municipal.

Avec comme interrogation : Va-t-on enfin trouver une solution fonctionnelle à ce clochemerlesque problème ?

 

06:54 | Lien permanent | Commentaires (13) | La griffe orange

Commentaires

Les toilettes des autoroutes françaises sont impeccables. Les toilettes publiques suisses romandes sont dégueulasses. Cela ne vous fait pas réfléchir ?

Écrit par : Géo | 30/01/2014

geo , encore plus proche, allez vers Lausanne, encore une fois les vaudois nous mettent la pattées

Écrit par : rene blanc | 30/01/2014

enfin le PDC est dans son élément

Écrit par : lappal | 30/01/2014

lappal
le pdc se met au niveau de ses interlocuteurs

Écrit par : catia Gomez | 30/01/2014

Pourquoi pas étudier d'installer des toilettes sèches. Un excellent exemple se trouve pas bien loin, à la Croisette. Par beau temps, la ballade est belle.
Pierre

Écrit par : Pierre | 30/01/2014

et c'est combien ses chiottes ?????

Écrit par : RICCARDO | 30/01/2014

50 000 Frs

Écrit par : Bertrand Buchs | 30/01/2014

Foutue époque où l'on n'ose plus pisser dans le canal du Boulevard des Promenades ;-)

Faut dire qu'il fut un temps où il y avait encore de l'eau...

Écrit par : Toto | 30/01/2014

Bien le bonjour,

Écrit par : François Velen | 31/01/2014

Vous avez remarqué ? Dès que l'on parle de cagoinces, notr ami Velen sort du trou Incroyable, il doit se repérer à l'odeur.

Écrit par : Anastase | 31/01/2014

Anastase: Comment se passe vos lavements Anastase ? Allez-vous nous gratifier d'un livre sur cette voluptueuse expérience ?

Écrit par : Titi le moko | 31/01/2014

Bien le bonjour Carouge, on est loin du temps du régne des dames Pipirooms .Normal en ce temps là les gens n'avaient pas peur de se salir les mains .Il suffit de savoir qu'en certaines régions de Romandie il faut laver tout contenant avant de leur jeter .Au même endroit on a des hydrantes intelligentes qui émettront de bips sonores au cas ou fuite il y aurait et sans doute aussi pour avertir les rats de campagne qu'il est l'heure d'aller rejoindre leurs cousins les rats des villes
Déshumanisation complète des rapports entre humains et certains osent encore prononcer le mot humanisme? Et ce mot transparence utilisé par des utopistes qui eux manquent de clairvoyance,de discernement prouve bien qu'aujourd'hui la robotisation a outrance conduira de plus en plus de gens à narguer le pouvoir et certains partis .Faute d'emploi ou la matière grise a encore sa place,le peuple s'occupe comme il peut quitte à faire pipi là ou lui aura choisi l'emplacement grâce à son raisonnement personnel et non celui dicté par des résultats de sondages ou statistiques basés sur des chiffres variant à chaque heure de la journée comme les taux hormonaux
très bonne journée pour vous tous

Écrit par : lovsmeralda | 01/02/2014

Mon cher Titi,

Je préfère les sombres étrons de l'UDC, qui de bronze doré et de cuirasse luisante glissent silencieusement entre les falaises du sphincter comme un navire qui se dirige vers son mouillage. Là sous l'orbe paresseuse de la lune, ils s'enfoncent lentement dans les profondeurs pour disparaître à jamais.

Écrit par : Anastase | 02/02/2014

Les commentaires sont fermés.