23/06/2014

Le quartier de la Tambourine, une histoire sans fin...

Tambourine1.jpg


Toujours pas de PLQ pour le quartier de la Tambourine.

Il faudra encore attendre 18 mois.

Notre député dépité a donc déposé, ce jour, une Question Ecrite Urgente.

Question urgente écrite

Le quartier de la Tambourine à Carouge : une histoire sans fin !

Nous venons d’apprendre que l’enquête publique du Plan localisé de quartier de la Tambourine, à Carouge, ne pourra se faire, au mieux, que dans 18 mois.

Cela fait 14 ans que les habitants de ce quartier demande une révision du PLQ, et plus de 9 ans, que le Conseil d’Etat a décidé de réviser ce PLQ.

En 2010, lors d’une rencontre entre les habitants et le département, le Conseiller d’Etat Mark MULLER promet la mise à l’enquête publique du PLQ révisé.

En 2011, pour convaincre les députés encore hésitants au moment du vote sur le crédit de construction pour le bâtiment de la HEG, ce même Conseiller d’Etat réitère sa promesse en disant que le PLQ révisé est prêt.

En 2012, à l’initative commune des services de l’Etat et de la Commune, une séance de concertation a lieu avec les hautes écoles et les associations du quartier. D’emblée l’Université annonce l’abandon des projets d’agrandissement sur le site de Battelle. Un accord est alors très vite trouvé. La date pour la publication du PLQ révisé est annoncée pour le printemps 2013.

En 2013, les Conseillers d’Etat du DU et du DIME donnent leur accord pour la solution retenue. Elle correspond au projet de PLQ proposé en janvier 2009 mais allégé d’une construction importante, initialement destinée à l’Université. De plus, les TPG ont renoncé à entrer avec leur bus sur le site, le nombre de place de parking a été diminué et une meilleure solution de mobilité à l’intérieur du périmètre a été trouvée. L’accord sur ces derniers points a été confirmé au début 2014 par le Conseiller d’Etat Luc BARTHASSAT.

Les répercussions de ce long blocage du PLQ sont néfastes. La plus grande partie du terrain est en main de l’Etat. Les espaces du futur domaine public communal ne sont toujours pas définis. Personne ne se sent donc responsable de leur entretien. A plusieurs reprises, les habitants ont organisé des journées de nettoyage. Le mobilier urbain est absent. Le vieux laboratoire délabré de Battelle, abandonné depuis des années, est toujours en place. La circulation est chaotique et dangereuse et le parking sauvage est la règle. La question de la sécurité n’est pas définie : qui doit intervenir Police cantonale ou communale ?

Il est donc urgent qu’un PLQ révisé soit déposé.

Ma question : Pourquoi attendre encore 18 mois pour soumettre ce PLQ a l’enquête publique ?

Bertrand Buchs

07:40 | Lien permanent | Commentaires (7) | La griffe orange

Commentaires

Je ne comprends pas pourquoi le PLQ actuel (validé en 1994) ne comprend pas de cession du chemin au domaine public de la Commune (ce qui se fait normalement).

Cela dit, dans de nombreuses communes du Canton, lorsqu'un chemin privé est de cette importance, les services de voirie y passent pour l'entretien courant (nettoyage, déneigement)... D'autant que cette rue donne accès à l'Ecole de la Tambourine et donc la Commune est parfaitement légitimée pour entretenir.

Peut-être que le Député dépité pourrait suggérer la chose au CA de Carouge.

Écrit par : toto | 23/06/2014

Le CA s'en occupe depuis de nombreuses années et semble-t-il avait trouve un accord avec le canton.
Je vais demain leurs poser la question

Écrit par : Bertrand Buchs | 23/06/2014

un enfer cette tambourine, de plus ce n'est pas les gauchos qui bloquent tout au niveau des habitants

Écrit par : alec | 23/06/2014

sans le pdc, on ne serait rien sur carouge

Écrit par : virginie | 23/06/2014

Et Une question urgente une !!! Voilà que le père buchs reprend son agit prop, histoire de faire croire qu'il agit. Bref notre député décoiffé nous informe q'apéroman ne fait pas son boulot, surprenant non ? Encore faudrait-il que Luc Barthassat sache ce qu'est un PLQ. Bref c'est pas gagné.

Par contre bravo au député vaudois PDC Axel Marion qui propose d'interdire les bébés nus dans les piscines au prétexte que cela pourrait tenter les pédophiles. Pas de doute, ce parti est un ramassis de pervers et de malades. Il faut vraiment être particulièrement cintré pour penser à un truc pareil. et pourquoi pas introduire le burkini pour les filles de moins de 4 ans ?

Écrit par : Anastase | 23/06/2014

Cher Anastase, les PLQ sont soumis au Département d'A. Hodgers (DALE) et ne concernent en rien L. Barthassat.

"Encore faudrait-il qu'Anastase sache ce qu'est un PLQ. Bref ce n'est pas gagné."

Écrit par : Philippe C. | 24/06/2014

Je vous approuve pour votre exercice. c'est un vrai état d'écriture. Poursuivez

Écrit par : serrurier paris 12 | 21/07/2014

Les commentaires sont fermés.