28/11/2014

Enfin une bonne nouvelle, la patinoire ouvre samedi.

 

patinoire2.jpg

 

12h tapantes, pleins d’étoiles à la place de Sardaigne, Sarah Meier, championne d’Europe et Stéphane Lambiel qui est juste champion du monde et médaillé olympique.

 Il faut le dire : La patinoire de Carouge surfe sur la vague d’un immense  succès depuis plusieurs années.

Une belle réussite de l’ancien CA libéral Jean-Pierre Aebi, non sans un soutien inconditionnel du PDC.

L’objectif était simple : promouvoir un sport qui n’est pas accessible à tous.

Réunir jeunes et moins jeunes sur des patins ou bien autour d’une fondue.

Même si à l’époque, les Verts et leur profond sentiment de sauveur de la planète n’en voulaient pas trop.

Trop polluant et trop cher, qu’ils disaient…

Et puis d’autres grincheux se plaignaient du prix.

Mais quand vous voyez le bonheur des gamins, vous avez compris que c’est gagné.

L’investissement en valait la peine.

Bref maintenant elle est là et bien là.

Alors tous à la patinoire, elle le vaut bien.

 

11:19 | Lien permanent | Commentaires (6) | La griffe orange

20/11/2014

Récompense pour services rendus à la Patrie...

 

décorations.jpg

La Place du Marché était en effervescence l’autre soir.

Cela bruissait, complotait, se fâchait, s’interpolait, les platanes en étaient tout interloqués.

La cause : l’attribution en urgence, façon TGV, d’un 4 pièces à une conseillère administrative, bientôt émérite.

Dossier déposé la veille de la réunion de la fondation du Vieux-Carouge, discuté le lendemain et décision dans la foulée.

Ça c’est vraiment de l’efficacité pur porc.

Probablement pour services rendus à la Patrie reconnaissante.

Pourquoi pas…

Juste deux questions :

Combien de dossiers en attente ?

L’urgence était-elle avérée ?

Vu les réactions, on peut en douter…

Le prix : 1200, réévalué à 1600 (sans les charges).

 

06:52 | Lien permanent | Commentaires (106) | La griffe orange

18/11/2014

Pour une halte ferroviaire au Val d'Arve.

 

CEVA.png

 

Le PDC vient de déposer, sur le bureau du Conseil municipal, une motion demandant la construction d’une halte ferroviaire, sur le tracé du CEVA, au Val d’Arve.

Pourquoi faire cette proposition maintenant ?

L’idée a déjà été discutée, d’une façon informelle, avec la même réponse : trop tard, impossible, trop proche de la gare de Champel ou de Carouge-Bachet.

Réponse un peu courte quand on peut voir tous les jours, en sortant de la gare de Cornavin, la halte de Sécheron qui n’est qu’à quelques centaines de mètres de la gare principale.

Les organisations internationales sont-elles plus importantes que Carouge !

Nous sommes convaincus qu’il faut que notre idée soit étudiée pendant les travaux du CEVA et pas après.

La présence d’une halte au Val d’Arve est nécessaire et naturelle.

Elle est logique quand on connait le développement à moyen terme de cette région de Carouge et celui du plateau de Vessy avec le projet des Grand Esserts.

Le Grand Conseil a déjà attiré l’attention du Conseil d’Etat sur les problèmes de transports publics que va engendrer la construction de ce nouveau quartier. La voirie est trop étroite pour pouvoir absorber des nouveaux usagers. Les bus ne peuvent déjà plus circuler aux heures de pointe et la porte d’entrée sur Carouge, qui est le Rondeau, est saturée.

La création d’une halte permettrait de mieux régler les problèmes de transports avec une ligne rapide entre Veyrier, les Grands Esserts et Carouge.

Cette halte permettrait également aux carougeois de se rendre rapidement d’un point à l’autre du canton et aux usagers des zones de sports et de détente du Bout du Monde de se déplacer sans leurs voitures.

Une proposition simple qui permet d’aller dans le sens d’une vraie politique de la Mobilité.

 

06:16 | Lien permanent | Commentaires (16) | La griffe orange