16/03/2015

Il ne faut rien dire...

 

silence2.jpg

 

Vous le PDC, vous crachez dans la soupe.

Vous le PDC, vous vous attaquez à la bonne ambiance entre partis politiques à Carouge.

Vous le PDC, vous détruisez et vous n’êtes pas positifs.

….

Donc, nous devrions nous taire. Silence et boule de gomme. Continuer comme d’ordinaire.

Mais à quoi sert une campagne politique.

A dire ce qui ne va pas.

A se battre pour que cela change.

Tout simplement.

Ouvrir le débat pour que la population puisse voter en connaissance de cause.

 

Deux exemples de la mauvaise gestion du Conseil administratif en fonction.

 

PARTAGE, qui à l’époque avait reçu le mérite carougeois décerné une CA de gauche, et bien à la poubelle (si on ose dire). Des audits indépendants ont ensuite confirmé que la direction n’avait rien à se reprocher. Depuis la fin des élections cantonales, plus de grèves, étrange ?  10 emplois en moins,  grâce à la gauche carougeoise.

 

Le service Travaux-Voirie-Environnement est juste parti en mille morceaux mais on n’en parle pas ! Ou si peu, juste assez pour faire un petit écran de fumée évitant de mettre en question les Ressources humaines. Il aura fallu la Cour des comptes (saisie par l’UDC) et le Procureur Genéral pour y mettre de l’ordre. Comme à Onex, le CA n’y a vu que du feu.

 

La suite demain…

06:41 | Lien permanent | Commentaires (24) | La griffe orange

Commentaires

toujours le plus lu et le plus commenté ! vous êtes gentils les PDC car il y a bien plus a raconter

Écrit par : cat | 16/03/2015

votez liste PDC Carouge No 2 pour ceci


FINANCES : STOP AU GASPILLAGE DES DENIERS PUBLICS

Assainissons les finances communales en créant plus de projets

intercommunaux et en adaptant les subventions aux besoins des

Carougeois !



SECURITE : STOP AU LAXISME

Mettons plus d’agents municipaux dans la rue. Plus de communication

avec les Carougeois c'est une meilleure lutte contre les

nuisances sonores et le vandalisme.



LOGEMENT : STOP AUX PASSE-DROITS

Arrêtons les attributions farfelues, gérons équitablement et

efficacement les logements communaux, en toute transparence.

Activons les projets de logements prévus sur notre commune!



MOBILITE : STOP A LA GABEGIE

Prenons réellement en compte les besoins des Carougeois et des

commerçants dans les schémas de circulation de la commune.

Mettons fin aux aménagements pharamineux, inefficaces et dangereux.

Demandons une halte ferroviaire du CEVA au Val d’Arve !



EMPLOI : STOP A L’ABANDON DES CAROUGEOIS

Allégeons la taxe professionnelle pour les entreprises qui assument

leur rôle citoyen en matière de formation d’apprentis et d’engagement

de chômeurs carougeois.

Écrit par : cat | 16/03/2015

votre problème est que le PDC dâvant était un beni oui oui, on était gentil avec vous car vous pouviez toujours servir à un moment ou un autre.

mais aujourd'hui vous avez votre propre methode, et elle fonctionne, vous êtes un vrai parti d'opposition et ça ils n'ont pas l'habitude.

Oui vous déranger toute la politique des petits copains carougeois

Écrit par : carlo | 16/03/2015

oui carlo, c'est juste mais je peux vous dire que les carougeois aiment ce nouveau PDC et je suis certain que vous allez faire de bonnes élections.

M Buchs a juste été le meilleur avec M Walder l'autre jour à Genève à chaud

Écrit par : patrick | 16/03/2015

la première partie du blog est pour une fois totalement juste, vous nous e...... les pdc mais e......... grâve avec vos co........

Écrit par : lappal | 16/03/2015

Messieurs les PDC (oui car les femmes n’ont pas souvent droit à la parole chez vous !), votre blog d’aujourd’hui est justement la preuve s’il en est de votre mauvaise foi (ce qui est quand-même un comble pour un DC).

Partage a été soumis à de vives critiques lancées par un syndicat. L’entier des employés de cyclotri ont lancé une grève. Partage ne pouvait plus assurer la levée des déchets dans le Vieux Carouge. Le Conseil d’Etat et sa ministre PLR n’a à aucun moment soutenu l’institution. Pire, le Conseil d’Etat a publiquement contesté les activités de Partage dans ce domaine. Le Conseil Administratif n’avait d’autre choix que de mettre fin à ce partenariat. Il l’a fait très élégamment en soutenant l’institution durant un an afin qu’elle puisse se retourner. Ce qu’aucune autre commune n’a fait !

A la voirie, le Conseil administratif a pris enfin les choses en mains. Après plus de 20 ans de laxisme. Le PDC n’avait d’ailleurs jamais émis une critique sur ce service. Et pour cause, plusieurs cadres écartés ont été et sont encore membres du PDC. Mais ça, bien sûr, vous omettez sciemment d’en informer vos lecteurs.

En fait, quand la voirie était gérée par le PLR avec des cadres PLR-PDC, tout allait bien et Messieurs Buchs et Barthassat n’y trouvaient rien à redire. Mais maintenant qu’un CA de gauche a osé mettre de l’ordre et redonner de la crédibilité à ce service, vous ne pouvez pas vous empêcher de déformer les faits.
C’est à votre image : vraiment mesquin !

Écrit par : Georges | 16/03/2015

Merci M. Georges pour ces infos qui sont intéressantes.

Quel culot ces PDC et toujours dans la polémique.

Écrit par : Vincent Won | 16/03/2015

Pour info pour les lecteurs de ce blo!!!

"MAIRIE DE VERSOIX • Un ancien cadre de la commune, par ailleurs chef de l’amie du maire, peut prétendre à 250 000 francs après l’annulation de son licenciement.

Une commission créée par le Conseil municipal de Versoix a tranché fin février: le licenciement du deuxième fonctionnaire le mieux payé de la commune, qui avait été remercié il y a deux ans pour incompétence, est annulé. Il est proposé qu’une indemnité d’environ 250 000 francs, comprenant notamment plus d’un an de salaire, soit versée à cet ancien chef de service relevant du dicastère du maire, Cédric Lambert (PDC). Une somme considérable, sachant que le budget annuel de la commune avoisine les 37 millions de francs. Le fonctionnaire peut-il prétendre à être réintégré dans la mairie? Question sans réponse en l’état. Ce «jugement» apporte une nouvelle pièce au dossier de la gestion des ressources humaines de la commune, sur laquelle la Cour des comptes enquête (Le Courrier du 2 mars et du 28 février). Le gouvernement municipal peut déposer un recours auprès de la Chambre administrative de la Cour de justice dans un délai d’environ trois semaines.

Licenciement mal fondé
Dans un arrêt, celle-ci s’était déclarée incompétente pour statuer en première instance sur l’opposition au licenciement. Car, selon un ancien statut du personnel, celle-ci devait être traitée par une «commission de préavis» composée du président du délibératif, de deux conseillers municipaux et de deux fonctionnaires municipaux. Nous n’avons pas pu consulter le jugement de la commission. Mais, selon nos informations, la commission, après audition de plusieurs témoins et des parties, a estimé le licenciement mal fondé. Car si, dans la bouche de l’employeur, l’homme n’était pas à la hauteur du poste, ce n’est pas ce qu’il ressort de ses évaluations. Le cadre, 58 ans à ­l’époque, a été licencié juste après un arrêt maladie.

Les motifs de licenciement sont lourds: manque de compétences professionnelles, déficit de communication, dossiers mal préparés, absence de remise en question, manque de motivation et problèmes relationnels avec des partenaires de la mairie. Le haut fonctionnaire, qui n’a pas souhaité répondre à nos questions, avait contesté auprès de la Cour de justice la plupart des griefs, apparus de façon soudaine selon lui. Il a aussi fait valoir ses problèmes de santé ainsi qu’un poste sans cahier des charges formel et très disparate puisque regroupant des domaines sans liens entre eux.

Quelle responsabilité pour le maire?
Si l’origine du conflit n’est a priori pas en lien avec le caractère autoritaire du secrétaire général pointé du doigt par de nombreux collaborateurs, ce dernier ne serait pas étranger à un envenimement de la situation et à un dossier contre le cadre mal ficelé.

C’est le maire, Cédric Lambert, qui aurait détecté des manquements chez le cadre. Lui-même refuse de commenter «une procédure en cours».
L’élu écarte toutefois tout lien entre le licenciement et la relation cachée qu’il entretient depuis plusieurs années avec une employée du service concerné, laquelle a par la suite pris beaucoup de place dans la gouvernance du service durant les deux ans où, faute d’un chef, Cédric Lambert en a directement assumé la direction.

Le maire, qui affirme n’avoir jamais pris de décisions influencées par sa relation amoureuse cachée, aurait-il dû se récuser dans le licenciement du chef de service? La commission de préavis a enquêté sans avoir conscience de cette relation. Selon un de nos interlocuteurs, le fait que des soupçons surgissent prouve en soi que l’élu ou son amie auraient dû changer de dicastère il y a déjà des années. Mais il estime l’intégrité du maire sauve, car le rôle de cette employée serait insignifiant dans le licenciement du cadre, qui recueillerait parmi ses anciens collaborateurs des avis contrastés en fonction des domaines de compétence.

Soutien du PDC
Un rôle insignifiant? A voir. Car, selon l’arrêt de la Cour de justice, durant l’enquête administrative de l’exécutif in corpore ayant débouché sur le licenciement du chef de service, le gouvernement municipal a entendu quatre témoins, dont l’employée-amie du maire. En cas de recours de l’exécutif contre la décision de la commission de préavis, voilà un aspect nouveau que le cadre pourrait ajouter au dossier.

Nul doute, par ailleurs, que la Cour des comptes passera au crible ce licenciement potentiellement très coûteux, y compris en termes d’image. Dans un communiqué adressé au Courrier mardi, le PDC de Versoix a affirmé sa confiance dans l’impartialité, la loyauté et l’intégrité du maire démocrate-chrétien. Une lettre notamment signée par Gilles Chapatte, membre du comité de la section locale, et par ailleurs président de la commission de préavis"

Bonne journée

Écrit par : Jean-Rebné | 16/03/2015

Vous oubliez de dire dans votre blog que l ancien chef de service de la voirie êtait PDC.
Auto goal !!

Écrit par : Élise | 16/03/2015

Donc tout va bien.
Chantons les louanges.
A quoi sert d'élire des CM et des CA.
Nous voulons débattre et durant 4 ans les 2, je dis bien les 2 microscopiques CM PDC (sur 31 elus) se sont fait tirer les oreilles a chaque conseil municipal.
Vous devriez ne pas répondre a notre blog vu notre représentativité qui est quasi nulle.
Et pourtant vous le faites avec vigueur et un peu de mauvaise foi.
Donc cela vous vexe car vous sentez bien que nous disons vrai.
Nous sommes le seul parti qui a osé le debat et qui a ouvert le dialogue a tous et toutes.
Qu'avez-vous fait à part de dire de tout est beau et magnifique.

Écrit par : Bertrand Buchs | 16/03/2015

Qui avait engage l ancien chef du tve et pourquoi ?
Oui partage avait la possibilité de faire la récolte des déchets ! Encore un mensonge !
Demandez a partage et vous verrez !

Écrit par : Stéphane Barthassat | 16/03/2015

Jean René, on voulait aussi parler des frasques de dslk qui est bien socialiste mais la capacité informatique de la tribune de genève n était pas suffisante. On voulait aussi parler du maire écolo suisse allemand qui posait nu dans sa mairie mais que vu que cela ne touche pas carouge .... On a rien dit .

Écrit par : Stéphane Barthassat | 16/03/2015

et bien voila jean rené ! les réponses des PDC sont toujours bonnes ! Toujours avec humour pas comme les votres qui puent la haine et la petite vengeance

Écrit par : vincent | 16/03/2015

@S.B : Eh oui, DSK, le maire vert de Bienne, c'est vrai que les partis de gauche et un peu athée sont nettement plus dégoûtants que que tous les scandales de ces dernières annees qui ont mis en lumière des agissements sur des enfants par des personnes au-dessus de tous soupçons et défendus becs et ongles par les politiques et le clergé pour ne pas faire de vagues. Alors des abuseurs il y en a dans tous bords et pour critiquer les uns il faut aussi balayer nettement plus large. J'écris rarement sur votre blog a cause des réponses de certains de vos intervenants qui croient détenir la seule vérité, par contre je vous admire de publier certains commentaires limite injurieux. Bonne soirée.

Écrit par : grindesel | 16/03/2015

@ Elise
Le chef de la voirie n'était pas(plus) PDC depuis des decennies

Écrit par : MGD | 16/03/2015

@ Elise
Le chef de la voirie n'était pas(plus) PDC depuis des decennies

Écrit par : MGD | 16/03/2015

MM Barthassat et Buch les Calimeros de service.

On vous sent un peu sous pression à la lecture de vos commentaires légèrement à côté du sujet de votre blog.

Il faut vous calmer, vous détendre et je vous encourage à aller boire une petite tisane avant d'aller au lit.

Bonne nuit.

Écrit par : JB | 16/03/2015

Merci pareillement jb
Bisous

Écrit par : Stéphane Barthassat | 17/03/2015

un grand bravo au PDC qui a le courage et le démocratie dans le sang contrairment à la gauche ou là on cache tout !

Car il y a peu de parti qui laisse tous les commentaires même les plus injurieux sur ce blog.

Écrit par : vincent | 17/03/2015

Bonjour,
Si votre blog d'aujourd'hui est une réaction à mon commentaire de la semaine dernière posté sur ce blog et sur facebook, je trouve vraiment dommage cette attitude.
En tant que citoyenne carougeoise, je vous donnais simplement le point de vue de nombreux carougeois qui ne font pas de politique mais qui s'intéressent à leur commune et qui ont simplement envie que carouge avance. Cela, sans attaques sempiternelles gauche-droite, et critiques incessantes et violentes.
Ce n'est pas être naif que de dire que nous avons de la chance de vivre dans notre commune et de reconnaître le travail effectué par nos autorités, que ce soit celles-ci ou les précédentes. Je lis le journal communal et vis à Carouge quotidiennement. Je trouve que notre commune est bien gérée, que les projets qui ont été menés ont portés leurs fruits, mais qu'il reste encore des choses à faire. Pourquoi à tout prix démonter ce qui a été accompli? Pourquoi toujours taper sur l'autre bord politique? Ce n'était pas comme ça la politique à Carouge avant.
J'attends de cette campagne, comme beaucoup de citoyens, des projets qui nous fassent rêver, comme le projet de piscine ou de théâtre, et qui fassent avancer carouge, mais pas de récupérations politiques et des critiques .
C'est sur un programme fait de projets qu'on peut vous élire, pas sur vos critiques.
Vous écrivez dans votre blog personnel, Monsieur Buchs " pourquoi ces querelles stériles? Pourquoi toujours voter contre quand une bonne idée ne vient pas du bon bord? Pourquoi toujours tout calculer, soupeser et tout faire pour que l'autre ne récolte pas le bénéfices de ses propositions? Nous sommes élus pour défendre le bien commun". Je suis entièrement d'accord avec vous mais constate que dans ce blog pdc et dans cette campagne, vous faites l'inverse. C'est vraiment dommage.
Si des lecteurs trouvent cette manière de procéder merveilleuse, comme je le lis dans les commentaires précédents, tant mieux pour vous, mais sachez qu'une partie de la population n'y adhère pas.
Et il n'y a pas besoin de faire un blog en se victimisant pour répondre à ce commentaire. Je discuterai toutefois volontiers avec vous sur vos stands. Désolée pour ce "coup de gueule" matinal, mais je n'ai apprécié ni que mon commentaire soit utilisé et catalogué forcément de gauche dans les commentaires de votre blog précédent ni votre réaction dans votre blog d'aujourd'hui, cela alors que je vous donnais simplement l'avis d'une partie de carougeois qui attendent autre chose de la politique.
Bonne journée

Écrit par : Brigitte Collonges | 17/03/2015

Merci Brigitte Collonges pour votre commentaire qui reflète exactement ce que pensent les carougeois dans leur très grande majorité.

Écrit par : Vincent Won | 17/03/2015

Chère Madame Collonges,
Je ne me considère pas comme une victime et la politique n'est pas une fin en soi pour moi. Ce n'est pas mon métier et cela ne le sera jamais. Donc si je me suis pas élu ( et il y a une forte chance que cela soit le cas) cela ne me posera aucun souci.
Nos remarques ne sont pas des attaques contre mais des remarques. Vous pensez que la commune est bien gérée, je pense la contraire. J'ai le droit de le dire Sinon a quoi sert les campagnes politiques.
La chance de Carouge est d'être riche. C'est tout. Le reste ...
Quand a l'agressivité est est clairement présente a Gauche. Cela fait 4 ans que nous nous faisons attaque au CM. C 'est un fait.
Nous nous sommes fait proprement tuer avec notre proposition d'halte ferroviaire au Val d'Arve. 3 jours après les Verts font la même proposition pour Saint-Jean. Et lorsque je leur demande le pourquoi de leur attitude, ils sourient et me disent que ne veulent pas que l'idée viennent des PDC.
Je suis à votre disposition tous les samedis sur le stand PDC.

Écrit par : Bertrand Buchs | 17/03/2015

et pan Madame Collonges, les faits sont las ! merci M Buchs

Écrit par : vincent | 17/03/2015

Vraiment Vincent, si c'est ça le debat que vous souhaitez pour carouge, j'ai peur pour l'avenir de ma commune et ne commenterai pas davantage ces propos. Cette agressivité permanente est bien triste et ne reflète pas l'esprit carougeois si convivial.
Cher Monsieur Buchs, bien évidemment qu'il est nécessaire d'avoir un débat et sain pour une commune que les avis ne soient pas tous partagés. Ce que je regrette, c'est la façon dont vous exprimez votre désaccord, de manière trop virulente à mon goût (et au goût de beaucoup de carougeois) et le fait qu'on a l'impression à vous lire que rien ne joue dans notre commune, ce qui n'est pas vrai. J'ai beaucoup voyagé dans de nombreux pays et je peux vous dire que la qualité de vie dont nous bénéficions à Carouge est extraordinaire.
Quant au fait que la gauche serait aussi agressive, je n'en ai pas l'impression à lire le journal communal et à voir les stands. Mais je ne sais pas ce qui se passe au conseil municipal et je lirai les pv du municipal pour me faire une idée. Et je ne pourrais que regretter que cette agressivité soit partagée.
Car pour moi, le respect doit être au centre de tout, ce qui n'est pas le cas dans cette campagne, ni dans ces blogs.

Écrit par : Brigitte Collonges | 17/03/2015

Les commentaires sont fermés.