26/08/2015

La vogue , De vendredi à dimanche ! Le rendez-vous de l’été carougeois.

vogue_2015_web_ws1031622896.jpg

 

La vogue , De vendredi à dimanche !

Le  rendez-vous  de l’été carougeois.

Ancienne  une fête de la paroisse devenue depuis longtemps la fête des associations carougeoises.

Une organisation bénévole menée de main de Maître par une superbe équipe.

Des attractions pour tous les âges, une super ambiance.

La fameuse place de Sardaigne vous attend avec ses stands, ses musiques et ses friandises pour nos petits gastronomes en culottes courtes.

Côté gastronomie, cette année encore , la cerise sur le gâteau vient des amis du carougeois qui ont demandé à un des meilleur chefs de la Cité Sarde,  Claude Morex, de faire un stand gastronomique !

Et comme le soleil a déjà annoncé sa présence. Il y aura de grosses soifs. Le stand de bière des  Sauveteurs Carougeois sera également là (A boire avec modération J )

Plus d’excuse pour ne pas y aller !

On coupe la télé, on oublie les smartphones à la maison et  zou, on va voir les amis à la vogue !

 

 

 

10:58 | Lien permanent | Commentaires (7) | La griffe orange

Commentaires

Et de retour les DC ! vous nous manquiez

Écrit par : kal | 26/08/2015

Bonne idée, la vogue de Carouge a toujours été le rendez-vous de la rentrée.
Merci pour l'info

Écrit par : Marie | 26/08/2015

N'oubliez pas le stand de la Musique Municipale de Carouge :

Saucisse, risotto et salade de patate.

Bière genevois

Bonne Vogue 2015

Écrit par : MMC | 26/08/2015

c'est tout ? Rien sur la politique carougeoise et anastase ?

Écrit par : joseph sabia | 26/08/2015

bon retour les PDC et bonne vogue

Écrit par : fab | 27/08/2015

je voulais profiter de cette fin d'été pour attirer votre attention sur le projet titanesque de Pascal Descaillet qui va entreprendre de livrer 144 chroniques sur l'Allemagne. Prise dans la toufeur d'un love-motel pour routiers bulgares sur la route de Dresde, cette décision va affecter nos vies de lecteur pendant deux ans. Deux ans de pensée enflée, boursoufflée jusqu'à l'éclatement. Deux ans de lieux communs, de dithyrambe d'une abyssale vacuité. Réjouissez-vous les amis, notre grand carougeois va nous faire rire durant plus de 700 jours.

Vive la vogue !!!

Écrit par : Anastase | 30/08/2015

"Deux ans de pensée enflée, boursoufflée jusqu'à l'éclatement. "

J'ai lu les deux premiers numéros, ensuite j'ai laissé tomber ; et je dois être un des plus courageux.

A en juger par le nombre de commentaires que ses chroniques ont récoltés jusqu'ici, l'histoire allemande vue par la lorgnette d'un journaliste romand n'intéresse pas grand monde.

Écrit par : Patatra | 01/09/2015

Les commentaires sont fermés.