02/02/2016

Que la vie est simple…

Carouge_Place_du_Marché.jpg

 

Etes-vous prêts ?

On respire un bon coup, on se relaxe, et surtout on ne s’énerve pas.

Cool Raoul.

En mai 2015, les commerçants carougeois recevaient un acompte pour l’exploitation de leur terrasse, car la commune attendait les nouveaux tarifs cantonaux.

En août 2015, le Conseil d’Etat expliquait aux communes que les tarifs étaient de leur ressort et que le règlement édicté ne fixait qu’un plafond.

Le 2 septembre 2015, nos trois grâces décident des nouveaux tarifs pour les terrasses, soit 100 francs le m², représentant le double de ce que les commerçants payaient jusqu’alors.

Le 15 octobre 2015, la commune organise une séance d’information avec les commerçants. On informe ces derniers que la commune attend toujours une décision du canton ( ????).

Le 21 janvier 2016, les commerçants reçoivent un sympathique courrier les informant du nouveau tarif, décidé le 2 septembre 2015, mais toujours pas la facture pour 2015.

Bon on résume pour les nuls.

Le canton décide du tarif maximal pour les terrasses, mais les communes peuvent facturer moins.

La Commune décide du nouveau tarif le 2 septembre 2015, mais communique la décision le 21 janvier 2016.

Quelle efficacité !

Et en plus impossible de savoir si le nouveau tarif est pour 2015, 2016 ou peut-être 2018, sans oublier 2030, date mythique à Genève.

Bon sur ces bonnes paroles, nous prions ceux qui ont compris de communiquer leurs réflexions aux commerçants.

« Le courage politique est souvent aussi rare que de trouver de l’or dans la bouse d’un yak » (Proverbe tibétain).

 

 

07:58 | Lien permanent | Commentaires (14) | La griffe orange

Commentaires

c'est juste incroyable........ mais ils foutent quoi à la Mairie

Écrit par : samu | 02/02/2016

Encore une carougeoiserie, on ne s'arrêt plus

Écrit par : mac | 02/02/2016

et en plus les commerçants doivent animer les terrasses des zones pietonnes

On croit rever

Écrit par : elene | 02/02/2016

Super bien géré cette commune

Écrit par : catia gomez | 02/02/2016

Quant les chefs de services prennent le pouvoir c'est ce qui se passe.

continuez les CA Carougeois, continuez

Écrit par : polo | 02/02/2016

anastase va encore dire que les commercants sont tous pourris et quils volent tous......

Écrit par : polo | 02/02/2016

on se marre bien avec ce blog

Écrit par : carlo | 03/02/2016

comment le PDC a toutes ces infos ? je crève d'envie de savoir

Écrit par : sam | 03/02/2016

Nous avons été informés aujourd'hui que les commerçant ont enfin reçu la facture pour 2015 et que la commune applique le nouveau tarif pour toute l'année, même si la décision a été pris qu'en septembre!

Écrit par : PDC | 03/02/2016

Nous avons été informés aujourd'hui que les commerçant ont enfin reçu la facture pour 2015 et que la commune applique le nouveau tarif pour toute l'année, même si la décision a été pris qu'en septembre!

Écrit par : PDC | 03/02/2016

M Walder a du lire le blog pour enfin réagir...... si c'est ainsi qu'il administre sa commune, on est pas bien

Écrit par : sam | 03/02/2016

Les terrrasses sont situées sur l'espace publique. Logiquement les commerçants doivent payer pour l'usage de cet espace à des fins lucratives. Si Wolfie n'est pas content car c'est lui votre source, il peut sans problème aller dans une autre commune, comme Vernier, Onex ou Chatelaine.

Que ces nantis cessent de pleunicher et qu'ils sméliorent leurs prestations et leurs services.

Écrit par : Anastase | 03/02/2016

Les terrrasses sont situées sur l'espace publique. Logiquement les commerçants doivent payer pour l'usage de cet espace à des fins lucratives. Si Wolfie n'est pas content car c'est lui votre source, il peut sans problème aller dans une autre commune, comme Vernier, Onex ou Chatelaine.

Que ces nantis cessent de pleunicher et qu'ils sméliorent leurs prestations et leurs services.

Écrit par : Anastase | 03/02/2016

Calme Dede calme ! Tu vas nous faire un AVC
Et bien non la source n est pas Wolfi mais bien de la gauche comme souvent sur ce blog

Bisous
Stephane

Écrit par : Stephane Barthassat | 03/02/2016

Les commentaires sont fermés.