29/06/2016

Ce vendredi tous aux promos euh pardon ... à la fête des écoles !

250615-fete-ecoles-1.jpg

Ben oui.

On ne peut plus dire « promotions ».

Quelques pédagogues dans leurs bureaux ont jugés terriblement contre-productif pour quelques élèves de continuer à appeler cette fête les "promotions".

Car ce terme engendrerait et cela sans aucun doute des frustrations, des replis sur soi et pire encore…

Alors vive le politiquement correct, et donc, vive la fête des écoles.

Les cahiers au feu, la mégotte et le Dirlo au milieu.

 

Mais revenons aux promos euh re-pardon,  …à la fête des écoles.

Sacrés souvenirs d’enfance.

Un moment magique dans la vie d’un gosse.

Et encore mieux ces 4 dernières années, puisque grâce au PDC, les manèges seront gratuits toute la journée.

Plus de soucis pour les familles à petits revenus.

Les autos tamponneuses et les carrousels à l’œil.

Bref, que du bonheur !

Allez on se lâche :  Soyons fous !

A vendredi et  BONNES PROMOS.

11:07 | Lien permanent | Commentaires (7) | La griffe orange

Commentaires

Mais c est quoi ce truc de fou ??? C est vrai que ca a changé de nom

De Dieu les malades

Écrit par : Patrick fees | 29/06/2016

bonjour,

J'ai lu avec beaucoup d'attention l'article paru ce jour dans la TdG, page 19, « Le PDC dépoussière sa définition de la famille ».

En tant que parti politique voulant défendre les valeurs chrétiennes, je suis surpris par cette prise de position.

D'entrée de cause, je dirais que le PDC que j'ai connu il y a une quarantaine d'année n'est plus vraiment défenseur des valeurs judéo-chrétiennes de notre société.

A cela, faut-il oublier le mot « Chrétien » si cher hier au PDC.

En définitive, s'il dépoussière la notion fondamentale de la famille, il ne marche pas vraiment sur les couleurs «arc-en-ciel » de la paix judéo-chrétienne !

Pourquoi ?

Arguer que la famille c'est un ou plusieurs adultes, je peux être d'accord pour autant que se soit une femme et/ou un homme.

Réflexion se faisant, bien que je défende les homos, puisqu'en principe ils n'ont pas demandé à Dieu de naître avec une pathologie différente et que par conséquent ils sont ainsi de par la nature, le fonds de mon esprit perçoit mal l'association du mot « famille » à celle de même sexe. Par contre, je ne suis pas opposé au partenariat, tout en ayant à l'esprit que ce n'est pas la piste de la famille au sens propre du terme.

Si la société a changé, elle ne doit pas évoluer en balayant ou en acceptant tout et rien.

Adopter un enfant par deux personnes de même sexe, acceptée par le PDC, n'est pas un crédo de « normalité ».

En effet, sans être homophobe, un enfant ne peut être un objet que l'on élève au gré des sexualités en raison d'ouverture d'esprit absolument mise en pratique.

N'est-ce pas ce glissement psycho-sexuel qui peut modifier le développement de l'enfant. Pour sa stabilité psychologique, pour son épanouissement dans une société « bourrée » d'histoire, de valeurs, de principes religieux, les enfants ont besoin de parents de sexe différent. Il en va de même pour l'adoption d'enfants.

A cela, pour se construire l'enfant n'est pas un accessoire que l'on fait pour soit, mais bien pour son devenir dans une société en mutation constante.

Il est bien clair de dire « quiconque veut « l'enfant » a droit à « l'enfant ». Mais pas un enfant pour un droit contraire aux richesses de la famille normalement constituée.

Soyons honnête en invoquant l'amour partagé par une homme et une femme pour l'enfant; celui-ci reste et doit rster symboliquement généalogique.

N'affectons pas cette imperfection voulue par une société trop libertine à mon goût, telle que celle prônée et défendue aujourd'hui par le PDC. Laissons tout naturellement la découverte inconsciente de l'enfant pour en faire des hommes et des femmes grandissants chaque année dans une société responsable sans être perturbé par des notions liées aux difficultés psychologiques des gens de même sexe.

Gageons aussi que l'enfant ne doit pas être un symbole de la réussite d'adultes mais bien de pouvoir appeler ses représentants « Maman » et « Papa ».

Quel homme doit-il appeler papa ou maman ?

Quelle femme doit-il appeler maman ou papa ?

Mais comment le PDC parti des Chrétiens peut-il en 2016 renier les fondements de la religion auxquels il a bâti sa doctrine ? Que doit penser les évêques, le Vatican.

Sous prétexte que l'état doit poser un cadre juridique qui protège l'enfant, sans distinction d'homme ou de femme ?

Non, je ne reconnais plus les valeurs doctrinaire duPDC. Elles sont tout simplement bafouées, voir « blasphémées ».

J'en déduis que le PDC est OK avec Eric Dubreuil qui dit, je cite « Ce dont l'enfant a besoin, c'est d'amour, que ce soit deux hommes, deux femmes, un homme, peut importe ». Si on s'en tient à cette phrase, quelle histoire pour l'enfant ? Faut-il l'emprisonner dans une grande poussière psychologique voulu par les adultes ?

Mon Dieu merci d'avoir dit à mon petit ange, va pratiquer la politique vers des gents défendeurs des valeurs humaines et mettant à l'abri « l'enfant ».

Allez bonne journée !

Écrit par : L'UDC, ni à gauche, ni à droite, mais Suisses ! | 29/06/2016

udc

il y a des points que je peux retenir comme

En effet, sans être homophobe, un enfant ne peut être un objet que l'on élève au gré des sexualités en raison d'ouverture d'esprit absolument mise en pratique.

ou encore

Gageons aussi que l'enfant ne doit pas être un symbole de la réussite d'adultes mais bien de pouvoir appeler ses représentants « Maman » et « Papa ».

mais sur les valeurs du PDC, je ne suis d'accord avec vous ! je touve que justement c'est le seul parti qui a encore une réflexion

mais cela fait du bien de lire ce genre de commentaire sur ce blog, ca nous change de l'affreu anastase

Écrit par : samu | 29/06/2016

Udc ou François

Prendre une leçon de valeur de quelqu'un qui laisse entendre que l homosexualite est une pathologie ça me laisse un peu perplexe!!! Surtout venant de toi .......

De plus reprendre le blog de M Velen sur le blog du PDC Carouge pour que celui ci soit lu car sinon personne ne le lirait .... est là aussi assez limite !!!
Pour finir avec toutes ces valeurs que vous défendez pourquoi ne pas signer vos remarques ?????

Sur ce pas de salutations
Stephane

Écrit par : Stephane Barthassat | 29/06/2016

UDC ou François,

Je crois que vous vous perdez en conjectures. Vous vous méprisez sur l'intention du PDC qui contrairement à l'UDC ne prétend guère dicter ses valeurs morales à la société suisse quant à la définition de la famille.

En effet, le PDC Genève propose seulement d'identifier les familles telles qu'elles sont aujourd'hui dans le seul but de protégé les enfants.

Puisque vous aimez aborder l'aspect religieux, je préciserai seulement que c'est là la différence entre la vision inquisitrice de l'UDC et la vision pastorale et mésirécordieuse du PDC.

Cordialement,

Paolo Campolo

Écrit par : PAOLO CAMPOLO | 30/06/2016

p.s.

... protéger...

Écrit par : PAOLO CAMPOLO | 30/06/2016

Oui c'est vrai Samu, avec vous le niveau s'élève tout de suite. Il est vrai que vous êtes sans doute plus à l'aise avec vos mentors de l'UDC. Ces commentaires vous donnent l'impression d'avoir un cerveau. C'est déjà ça.

Je ne me prononcerai pas sur le niveau de français qui est abyssal.

Quelques commentaires :

"Réflexion se faisant, bien que je défende les homos, puisqu'en principe ils n'ont pas demandé à Dieu de naître avec une pathologie différente"

commentaire : Le crétinisme n'est pas une pathologie invalidante pour avoir des enfants ouf ! Vous devez être sacrément soulagé François !

En effet, sans être homophobe, un enfant ne peut être un objet que l'on élève au gré des sexualités en raison d'ouverture d'esprit absolument mise en pratique.

Commentaire : vous nous fournissez le décodeur qui va avec ?

"Pour sa stabilité psychologique, pour son épanouissement dans une société « bourrée » d'histoire, de valeurs, de principes religieux, les enfants ont besoin de parents de sexe différent"

Commentaire: j'aime beaucoup le concept d'une société bourrée d'histoire. En ce qui vous concerne ce serait plutôt l'histoire d'un bourré, enfin les UDC sont les seuls qui se font bourrer par toute la classe politique suisse et ça c'est historique.

Mon petit François, la réflexion ce n'est pas vraiment votre truc, vous devriez essayer de diminuer la dose ou vous allez faire péter la dernière neurone qui vous reste. Barthassat à côté de vous c'est Aristote et Platon réunis. Mais bon, puisque vous voulez êtes un membre éminent ()sans jeu de mot) de l'UDC vous devrez eut-être aider tous vos camarades de parti à faire leur coming out. Ceux qui ... comment dites vous déjà ? Ah oui ceux sont atteints de la pathologie dont vous nous parliez dans votre blog. Et vous ça va ? Pas de souci de ce côté là ?

Écrit par : Anastase de Saint-Senestre | 05/07/2016

Les commentaires sont fermés.