06/12/2016

La magie de Noël

marche-noel-carouge_dec2013.jpg

Venez nombreux faire un passage au marché de Noël de Carouge.

Les festivités débuteront vendredi 9 décembre et se termineront dimanche 11 à 18h.

Les artisans sont là tout comme les animations.

Des sonneurs de cloche, des clowns, des orgues de barbarie, du Gospel, le père Noël

Mais également 180 commerces seront présents pour vous accueillir.

L’occasion rêvée de trouver les cadeaux parfaits pour votre famille et vos amis.

Toujours dans une ambiance festive « à la carougeoise ».

La musique municipale sera derrière ses instruments le samedi matin.

Il y aura également une crèche vivante à ne pas manquer le samedi et le dimanche devant l’église Ste-Croix.

 

Une visite différente de notre belle cité.

Bref, si après la lecture de ce programme vous n’êtes pas convaincus…

 

Soyez les bienvenus et vive Carouge.

 

07:23 | Lien permanent | Commentaires (3) | La griffe orange

Commentaires

c'est bon ça

Écrit par : radi | 06/12/2016

Ah Noël.. La fête des commercants, la féérie des bougies odorantes au parfum chimique si pénétrant, des étoiles de Noel en rotin fabriquées en Roumanie, c'est ça la magie des fêtes. Et puis c'est l'occasion de culpabiliser les parents "dis-moi mon chéri, cela te ferait plaisir si je t'achetais une gauffre à 8 balles ?" Oui parce que Noel c'est la fête du partage. Chaque année les commerçants se partagent le gateau des fêtes. "Nous on fait rêver les gens et cela n'a pas de prix." et puis un commerçanr content c'est une PDC heureux.

Joyeux Noel à tous.

dites-moi il n'y a pas de creche au Temple?

Écrit par : Anastase de Saint-Senestre | 08/12/2016

Noël, est-ce encore un enfant?

avec des rois mages qui, telles fées aux berceaux apportant leurs dons, rois mages avec leurs propres trois offrandes?

La fête d'un enfant.

Qui est en mesure de bien réaliser à quel point il est nécessaire pour les futurs êtres vivants que les grossesses soient désirées non subies voire avec résignation!?

Avec, d'autre part, l'importance cruciale du trajet in utero de l'enfant de la première contraction à l'ultime qui le projettera, ce bébé, à l'extérieur du corps de sa mère:

Sait-on à quel point ce trajet in utero est "douloureux pour l'enfant" à naître et le marquera à vie, comportement/s ultérieur/s compris?

Et que ce qui est vrai pour le plus humble d'entre nous ne l'est pas moins pour le plus important de nos dirigeants

avec effets à venir concernant nous autres sujets... "inféodés"!?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 08/12/2016

Les commentaires sont fermés.