22/06/2017

Fête de la musique

téléchargement (1).jpg

 

 

Et oui la gauche l’avait annulée pour se venger des Carougeois qui avaient osé voter contre l’augmentation des impôts.

Vous vous souvenez !

Le peuple avait mis une mémorable déculottée à nos apprentis sorciers (Le CA).

 

Le PDC seul contre tous avait dit en 2013 :

LA FÊTE DE LA MUSIQUE DOIT AVOIR LIEU.

LA FÊTE DE LA MUSIQUE AURA LIEU.

 

Et devinez quoi ?

Elle a eu lieu.

Certes à travers un festival, en septembre 2013, mais elle a eu lieu et ce fût un beau succès.

Grâce à une association, « Carouge fête », qui a repris le flambeau pour fédérer toutes les bonnes volontés en dehors du contexte politique...

Carouge doit rester la ville des fêtes populaires.

Au final, les mêmes qui avaient enlevés la fête de la musique à Carouge (et devant le succès du K-Rouge festival) l’ont remise en place en 2014 pour frs 50'000.-

En faisant bien attention de ne pas donner l’organisation aux personnes qui l’avaient sauvée, gratuitement car complètement bénévole, un au auparavant.

Ben oui, certains ne prêtent qu’aux riches et d’autres qu’aux copains.

Surtout si c’est l’argent des contribuables.

Aujourd’hui on peut le dire : Grâce au PDC et à des personnes de bonnes volontés, Carouge a une fête de la musique.

 

Alors cette fin de semaine, venez nombreux à Carouge, le fête de la musique sera belle.

11:26 | Lien permanent | Commentaires (0) | La griffe orange

16/06/2017

Comment vont les finances des communes genevoises.

sans-titre.png

Elles croulent sous les millions et ne pouvant mettre l’argent de côté, elles s’inventent des tâches donc des charges.

D’ailleurs celles-ci augmentent de façon exponentielle.

A Carouge, c’est plus de 88% d’augmentation de charges en 10 ans pour une évolution de la population de seulement 16%.

 

Carouge a dépensé sans compter.

Ah notre belle cité, le nec plus ultra.

Mieux que le canton, des salaires de conseillers d’Etat sans l’emploi du temps et des études tout azimut.

On ne se mouche pas du coude à Carouge.

 

Alors comment le CA de Carouge dépense nos impôts en comparaison à d’autres communes…

Subventions : 53% plus élevées que la moyenne pour Meyrin, Onex, Lancy et Vernier.

Charges de personnel : 23% plus élevées par rapport à ces 4 communes.

Biens et marchandises : 60% au-dessus.

Culture et loisirs : 31% de plus.

 

Et vous carougeois… avez-vous eu des augmentations de salaire de 88% en 10 ans ?

Vivez-vous mieux à Carouge depuis 10 ans ?

Vous les commerçants avez-vous pu engager sans compter pour votre entreprise ?

 

La seule chose que le PDC peut faire, et fait, c’est de maîtriser au mieux les folies des grandeurs budgétaires de quelques CA carougeois.

Mais sans vous on ne peut rien faire… souvenez-vous en lors des prochaines élections…

16:30 | Lien permanent | Commentaires (3) | La griffe orange

13/06/2017

Tout va très bien, Madame la marquise...

petits-commerces.jpg

 

Les commerçants carougeois sont sinistrés mais se portent à merveille.

A un tel point que les arcades vides fleurissent à tout va dans le vieux Carouge.

Importante baisse de la fréquentation due à l’absence des habitués non carougeois.

Selon certains marchands, un pourcentage significatif de la clientèle préfère faire ses achats directement dans les grands groupes.

Facile d’accès, parking garanti et souvent gratuit, aucune charge à porter.

 

Il faudrait peut-être se réveiller avant qu’une des institutions de Carouge disparaisse. (et il y en a )

Une fois que le client prend une autre habitude, il est extrêmement compliqué de lui en faire changer.

Nous proposons à nos employés communaux (le CA) de se rendre sur place pour partager et écouter les doléances des marchands.

De tous les commerçants et pas seulement quelques représentants.

Allez uuhhh au boulot !!!

 

Il faut réagir avant qu’il ne soit trop tard.

Ce n’est pas en faisant de l’inquisition auprès des propriétaires en décidant à leur place qui va louer les locaux de ceux-ci que cela va améliorer les choses.

On attend du CA en charge qu’il prenne son bâton de pèlerin et qu’il fasse de la promotion économique (qu’il arrête de regarder ce que faisait Lénine, de l’ingérence et qu’il prenne exemple sur un Macron qui lui fait de la gestion proactive…).

 

Même si la mobilité s’améliore depuis 3 ans, on paie toujours au prix fort une politique désastreuse des Verts Cramer et Kunzler.

 

Le Rondeau, la région Jacques-Grosselin, la Fontenette, les Acacias, soit toutes les entrées de Carouge, sont congestionnées.

Les places de parking disparaissent toujours plus.

La construction effective de nouveaux parkings est planifiée à la St Glinglin.

 

N’oubliez pas que tous ces problèmes d’accès à Carouge sont cautionné et voulu par le CA en charge de la mobilité de notre belle ville.

Et oui, pour lui, le seul moyen d’enlever les voitures c’est de les empêcher de circuler.

Donc compliquer les accès.

Pire…il pense que d’ici quelques années plus personne n’utilisera des voitures…

Des voitures à essence possible mais des voitures électriques, à hydrogène…

Et même si on enlève toutes les bagnoles et on met des bus…ils vont bien rouler sur des routes ?

Ou bien sur les trottoirs avec les vélos ?

 

Bref, tout va bien dans le meilleur des mondes et ceux qui osent dire le contraire sont d’horribles menteurs, pire des malfaisants.

16:53 | Lien permanent | Commentaires (7) | La griffe orange

08/06/2017

 OUI AU THEATRE

1104_140210_Parvis_recadre-wpcf_634x430.jpg

 

Carouge est la plus belle ville du Cosmos !

Bon ça on le savait déjà…

Mais attention le côté obscur de la force voudrait empêcher la construction d’un nouvel écrin…notre théâtre.

Un écrin qui mérite un développement respectueux de son histoire mais aussi de son esprit visionnaire.

Le Canton l’a compris et a voté dans une immense majorité un crédit de 10 millions pour la reconstruction du légendaire théâtre.

Cela veut dire qu’avec les dons privés, ceux des communes et du canton, le théâtre coutera à la ville de Carouge 24 millions et ceci pour un objet tout neuf !

Tandis qu’une mise aux normes couterait au moins 30 millions et entièrement à la charge de la commune.

 

Il faut relever que le partenariat public-privé est, dans ce cas, une réussite que personne ne pourra contester.

Le canton, les communes (oui avec un s car toutes les communes ont compris l’intérêt d’une telle structure) et les partenaires privés ont mis la main au porte-monnaie pour l’intérêt général et la culture en particulier.

 

Merci à la Conseillère d’Etat et à la Conseillère Administrative carougeoise en charge de la culture pour leur investissement.

Un grand bravo également aux députés carougeois de l’entente dont Bertrand Buchs qui ont fortement travaillé en faveur de ce beau projet.

 

Depuis plusieurs années, tous ont travaillé avec la commune, les architectes, les Amis du théâtre et les différents soutiens, dont le PDC, pour offrir aux artistes et à la population un nouveau théâtre.

Un théâtre à la hauteur de son talent et de sa qualité artistique.

 

Nous soutenons ce projet avec enthousiasme.

Il est magnifique et conçu main dans la main avec les utilisateurs.

 

Ayons de l’ambition pour notre commune et offrons-lui un bâtiment emblématique de l’esprit carougeois !

16:19 | Lien permanent | Commentaires (1) | La griffe orange

07/06/2017

On se questionne!

240_F_95737748_lNBA6Pe9qZpl4EQseD6GY6GsV8QfedgF.jpg

 

Suite à plusieurs rumeurs et enquêtes de journalistes, un doute nous est venu…

Carouge est-elle en Suisse ou encore en France?

Pourquoi encore nous direz-vous ?

 

Petit rappel historique.

Après une période mouvementée pendant laquelle Carouge redevient sarde par le traité de paix du 30 mai 1814, se trouvant ensuite brièvement réoccupée par les français durant les Cent-Jours du retour de Napoléon, puis à nouveau sarde après la triste défaite à Waterloo , la ville est finalement cédée par le Duc de Savoie Roi de Sardaigne à la République et nouveau canton de Genève par le traité de Turin du 16 mars 1816, ainsi que 19 autres communes du Duché de Savoie en contrepartie de la neutralité helvétique sur les zones franches de Savoie. 12 communes françaises seront aussi cédées par la France au nouveau Canton suisse de Genève, mais au titre de dommages de guerre imposés pour ces dernières. Le canton avait rejoint la Confédération suisse à l'occasion des traités de Paris en 1814 et de Vienne en 1815.

 

Ok on sait que vous le saviez déjà !

Carouge est bien en Suisse et dans le canton de Genève.

 

Et dans les autres communes françaises cédées à la Suisse y a-t-il Veigy-Foncenex ?

Et bien non !

Mais pourquoi Veigy-Foncenex ?

Ben oui pourquoi ???

Parce qu’il se pourrait bien que la nouvelle présidente MCG du conseil municipal de la ville de Carouge habite en France (une frontalière…horreur, malheur) ET NON PAS CAROUGE.

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/Le-MCG-Carouge-recrute-une-candidate-en-France-voisine/story/13919799

Mais non…

Mais si…

Mais non…

Mais peut-être…

 

Il ne reste plus qu’à espérer que depuis que l’article de la TDG a été écrit les choses aient changé…

 

05:39 | Lien permanent | Commentaires (9) | La griffe orange