22/06/2010

PAV : La démocratie déraille…

pav2.JPG

 

Ah ce PAV (Peur Au Ventre ou Praille-Acacias-Vernets), il nous donne mal au cœur. Un coup à droite, un autre à gauche, tête à queue, dérapages contrôlés et non contrôlés et au final droit dans le mur.

Jeudi soir au Conseil municipal, nous allons voter un préavis communal modifiant les limites de zones.

Nous avons déjà voté un texte similaire, mais l’Asloca et les partis de gauche ont fait aboutir un référendum en ville de Genève.

A Carouge, cette tentative s’est soldée par un échec.

C’est alors que l’Etat a décidé de négocier avec les référendaires et a abouti à un nouveau projet.

Donc une minorité impose son avis à la majorité élue d’une commune et à tous ses citoyens.

Ce qui est bon pour la Ville de Genève est bon pour Lancy et Carouge.

Nous aurions compris la manœuvre si le référendum avait abouti dans les 3 communes. Cependant, ce n’est pas le cas.

Mais ce n’est pas tout.

Un groupe de suivi sera institué avec pour but de superviser l’élaboration du Plan directeur de quartier, des Plans localisés de quartier, leur densité, ainsi que la répartition des activités.

Et dans ce groupe qui retrouve-t-on ?

Les référendaires, tels des commissaires politiques sur le retour.

Donc des personnes extérieures à la commune, non élues, ayant échoué dans leur tentative de référendum vont décider à la place des élus.

Finalement, à quoi servent les élus ?

Pour ces raisons, le PDC va s’opposer à cette proposition.

09:02 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (3) | La griffe orange

18/06/2010

Politique et argent : Sujet délicat…

argent.JPG

 

Faut-il utiliser les deniers publics pour financer des voyages ou des sorties ?

Le conseil municipal d’Onex en a débattu.

Le sujet est ancien.

Il nous semble plus sain de d’abord parler de la rémunération des conseillers municipaux.

La pratique du PDC est simple, 50 % des jetons de présence reviennent automatiquement au parti.

En moyenne, chaque élu travaille 3 à 4 heures par semaines pour sa fonction.

Il touche entre 1200 et 1400 francs par an.

Il bénéficie d’un repas chaud par mois, après la séance du Conseil municipal, préparé, à tour de rôle, par un restaurant de la commune.

Et de temps en temps d’un repas froid lorsqu’une commission est convoquée à 18h30 et 20h00.

Un fois par année, le président ou la présidente du CM organise un voyage de 2 jours.

Les mères de famille peuvent obtenir un défraiement pour frais de garde de leurs enfants.

Et c’est tout.

Les dépenses sont connues puisqu’elles sont budgétées et votées.

Un scandale ?

Une honte ?

Nous ne parlons pas du Conseil administratif car nous n’avons pas de membre de notre parti à cette fonction.

Ce qui avait coincé à Onex, c’était le voyage des CA de tout le canton à l’instigation de l’association des communes.

Et surtout du prix.

Dans ce cas, il serait probablement plus judicieux que l’association des communes finance elle-même sa sortie en utilisant les cotisations de ses membres.

Quand au parti qui a fait un super foin sur ce sujet, avec à chaque fois la photo de son leader maximo, il ferait mieux de balayer devant sa porte.

08:56 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (1) | La griffe orange

16/06/2010

Parkings : sœur Anne ne vois-tu rien venir ?!?

parking.JPG

Carouge se transforme.

Zones 30, zone 20, zone piétonne, suppression de places de parking, augmentation du transit, succès des parkings souterrains existants.

Cela coince méchamment à Carouge.

Des promesses, des idées de projets, des motions, résolutions et maintenant pétition et toujours de vagues promesses.

Agrandissement du parking de Sardaigne avec un nouvel accès sur le boulevard des Promenades.

Création d’un parking souterrain route de Veyrier.

Sœur Anne, tu peux toujours attendre.

Et pourtant, l’acceptation d’une zone piétonne et d’une zone 20 par l’ensemble des partis politiques, avec comme corollaire la compensation des places perdues en surface, avait ouvert la voie à un bon compromis.

Mais voilà, il faut faire des études, des projets, des concours, compter les voitures, recompter les voitures, vérifier que l’on a bien compté les voitures et sœur Anne souffre de varices à force d’attendre.

Sans oublier notre père, le canton et son administration, qui va probablement décider de reprendre les études à zéro, modifier les plans (comme pour la rue de la Débridée ou la rue de Veyrier) et retarder le début des travaux pour le prochain millénaire.

Sœur Anne sera malheureusement décédée.

Mais…nous pourrions peut être utiliser une des tours du projet PAV pour en faire un grand parking…non ???

09:15 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (1) | La griffe orange

15/06/2010

Il y des jours sans…

armoirie.JPG

 

Il y a des jours où rien ne va, où la tristesse domine, où la vie ne semble pas avoir de sens.

Des jours à baffes.

Yves-Alain est parti ailleurs, dans un monde inconnu, dans un nulle part qui fait tellement peur à ceux qui restent.

Notre secrétaire général de la commune, un peu notre père, notre oncle, celui qui voit tout, qui met de l’huile dans les rouages, qui d’un bon mot tempère, calme.

Ensemble depuis plus de 3 ans, nous sommes devenus une famille, avec ses tiraillements, ses garnements, sa tendresse.

Et lorsque l’injuste, l’incompréhensible arrive, ces liens deviennent encore plus forts.

Alors nous sommes KO debout, l’esprit plus très clair, sonné.

Mais l’humain doit prendre le dessus.

Yves-Alain, chapeau, respect, tendresse.

Au revoir…

10:47 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (1) | La griffe orange

14/06/2010

Faut-il s’associer à d’autres communes ?

theatre2.JPG

 

Carouge est Carouge.

Unique, mondialement connue, fière de l’être et regardant avec condescendance les autres petits gravitant autour d’elle.

Même la ville de Genève ne fait pas le poids.

Alors à quoi bon discuter de mettre en commun des moyens pour faire mieux et plus.

Centre sportif, centre culturel, musée, EMS.

Investissement conséquent, possible doublon à quelques kilomètres de distance.

Le théâtre par exemple.

La ville de Genève dans son délire de mégalopole cosmique va construire une nouvelle Comédie surdimensionnée, navire de la connaissance et du moi-je.

Espérons qu’elle ne va pas se casser la figure comme la ville d’Hambourg et son opéra.

Carouge a décidé de lancer son concours d’architecture pour rénover son théâtre et sa salle des fêtes.

Coûts évoqués entre 40 et 50 millions.

Synergie entre les deux théâtres ?

Que non, vous n’y pensez pas.

Intégration des communes limitrophes, Veyrier, Troinex, Plan-les-Ouates, Lancy, Bardonnex dès la conception du projet pour créer le théâtre des communes ?

Quelle idée débile et saugrenue !!!

Carouge for ever.

Et si une fois on osait ?

08:58 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (1) | La griffe orange

10/06/2010

Sans papiers : les communes bougent

Sans papier.JPG

 

Voilà un sujet qui nous tient à cœur.

Et le constat c’est qu’une conseillère administrative de Carouge a bondit sur l’occasion de faire parler d’elle en défendant les sans papiers.

Petit rappel : le  PDC avait déposé une résolution demandant de tout mettre en œuvre  pour ouvrir rapidement l'accès à l'apprentissage en entreprise (formation duale) aux jeunes sans statut légal ayant effectué leur scolarité à Genève au moyen par exemple d'une autorisation de travail provisoire délivrée par le canton.

Des adolescents sans papiers mais qui ont suivis leurs écoles sur notre territoire.

Des adolescents sans papier qui sont intégrés depuis de nombreuses années.

Eux pourraient, de ce fait, postuler à une place d'apprentissage dans l'administration carougeoise.
Postuler bien sûr et même bénéficier d'une place à qualités égales ou supérieures aux autres candidats.
Nous restons persuadés qu'un jeune de 18 ans avec une formation sera toujours mieux qu'un jeune de 15 ans, dans la rue, livré à lui-même.
Nous entendons déjà les « hurleurs » nous dire que nous ne devrions pas les laisser rentrer en Suisse...

C’est un autre problème.

Et celui-ci concerne les adultes qui eux ont fait le choix.

En conclusion, vous voyez madame von haller, il y a aussi de l'humain à votre droite.

Y en a-t-il à votre gauche...nous n'en voyons pas !!!

17:00 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (7) | La griffe orange

09/06/2010

Tournez manèges

école.JPG

 

Nous avions demandé que le concept de la fête des écoles soit revu et que les animations deviennent gratuites pour les écoliers carougeois.

Pas simple de gérer tout ce monde enfantin.

Angoisse des parents à la fin du cortège quant il faut récupérer sa progéniture.

Cris, larmes et un bon cornet de glace.

Stress du départ en vacances dans la nuit.

« Allez, on y va, on n’a pas le temps, tu t’es déjà assez amusé ».

Comment faire pour mieux gérer tout ce monde ?

Faut-il séparer les enfantines des primaires ?

Prévoir un autre jour, le samedi comme à Troinex.

Augmenter le nombre de manèges ?

Revenir comme dans le temps (ah le bon vieux temps) et prévoir 2 jours ?

La discussion est lancée et il est probable qu’en 2011 des changements seront visibles.

En attendant, il semble que la gratuité des manèges sera de mise dès cette année.

Après les tarifs de la piscine, deuxième petite victoire du PDC.

De petites choses qui font un grand bien au porte-monnaie des familles.

08:57 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (2) | La griffe orange

08/06/2010

Derrière le rideau…un nouveau théâtre ?

theatre.JPG

 

Ce soir la commission plénière du Conseil municipal se réunit pour discuter de la rénovation du théâtre et de la salle des fêtes.

Programme light ?

Réhabilitation conséquente ?

Pouvons-nous garder la structure actuelle ou faut-il envisager une reconstruction ?

Toutes les options sont envisageables.

Ce qui est acquis, c’est que les travaux sont nécessaires.

Mais encore…

Comment empoigner le problème ?

Faut-il parler des structures portantes, de scène, de monte-charge, de salles de répétition, de loges ?

Ou faut-il d’abord définir la politique culturelle de la Ville de Carouge ?

Cela fait des mois que le PDC demande une discussion de fond sur cette politique culturelle avant de pouvoir discuter des travaux.

Les investissements seront lourds, très lourds pour la commune.

Allons-nous partir seul ou envisageons-nous une ouverture vers les communes proches de Carouge.

Quid des subventions ?

Un théâtre pour tous les théâtres carougeois ?

Un théâtre pour le canton ?

Un théâtre populaire, un théâtre de création, un théâtre de répertoire ?

Un théâtre ou une salle polyvalente ?

Vous voyez que les questions sont nombreuses.

Et les réponses se font attendre.

Que se cache-t-il derrière le rideau !?!

10:42 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (6) | La griffe orange

07/06/2010

Politique : Où sont les femmes ?

politique.JPG

 

L’échéance approche, il faut déjà penser aux listes qui seront déposées l’année prochaine.

Et toujours cette même interrogation : mais où sont les candidates féminines ?

Les premiers contacts sont toujours bons mais au moment de faire le pas…

Est-ce à cause de leurs maris ?

Affreux machos que ne supportent pas que leur douce moitié sorte le soir !

Est-ce un désintérêt de la chose politique ?

Est-ce simplement un manque de temps ?

Nous n’avons pas de réponses.

Tous les partis se sont posé cette question.

Des réunions, des colloques, des assises, parité, pas de parité, obligation, liste ouverte.

Et chaque 4 ans…

Cela est très dommage, car il est indéniable que les femmes apportent un plus.

Donc appel à toutes les Carougeoises.

Les listes sont ouvertes. Inscrivez-vous !

2011, l’année de la femme dans la vie communale ?

09:36 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (2) | La griffe orange

04/06/2010

Contrat de quartier !

contrat.JPG

Peut-on être contre cette nouvelle forme de démocratie ?

La population parle, agit et est écoutée.

Idéal, parfait mais…

Bonne vraie fausse idée ?

Concept creux ou avancée décisive et novatrice ?

Mais pourquoi en arriver là.

Existe-t-il un déficit démocratique, une absence de dialogue ?

Les structures existantes sont-elles insuffisantes ?

Les contrats de quartier sont utiles dans de grandes villes où les relations avec la base sont distendues ou difficiles.

Souvent les habitants ont du prendre en main leur avenir, les municipalités les ayant complètement mis de côté et oubliés.

C’est à partir de ces structures que le dialogue a pu renaître.

Carouge est-elle comme Porto Allegre ?

Nous en doutons.

Ce qui existe est suffisant.

7 partis sont représentés au Conseil municipal. Probablement 9 listes vont être déposées pour les prochaines élections (MCG et Verts libéraux en plus). La porte est ouverte pour tous les candidats intéressés.

Le droit de pétition existe et il est très souvent utilisé. Simple et efficace.

Les associations de quartier se réunissent et en leur sein figurent de nombreux conseillers municipaux.

Où donc se situe le déficit démocratique.

Une association de quartier peut en tout temps proposer une activité, un projet.

Il serait plus judicieux de négocier des contrats de prestations que de compliquer encore un peu plus le fonctionnement communal.

11:43 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (9) | La griffe orange

03/06/2010

Pas de coup en dessous de la ceinture !

boxe.JPG

 

Difficile à respecter en politique ?

Ou alors la main dans le dos caressant les omoplates, cherchant l’endroit idéal pour planter le couteau !

Les sourires de façade, les compliments à doubles ou triples faces.

Vous êtes le meilleur en attendant de …

Mauvais côté de la chose publique.

Ne doit-on pas s’inspirer du noble art.

La boxe qui passait pour un sport ringard retrouve un nouveau souffle chez les jeunes.

Les séances d’entraînement sont prises d’assaut.

Le club pugilistique de Carouge n’arrive plus à gérer cet afflux.

Les locaux sont trop petits, les vestiaires rudimentaires et il manque un coin fille digne de ce nom.

Le Conseil municipal a voté, enfin, à l’unanimité son agrandissement.

Carouge pourra continuer à être à la pointe de ce sport et surtout permettre aux jeunes de s’adonner dans les règles de l’art aux multiples façons d’esquiver, de reculer, d’avancer et de porter le coup final.

Sans direct en dessous de la ceinture.

10:10 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (0) | La griffe orange

02/06/2010

PAV (Praille-Acacias-Vernets) : pour un projet fédérateur

pav.JPG

Mais que va-t-on bien construire sur ce PAV ?

Nous avons bien de la peine à suivre le travail des circonvolutions cérébrales de monsieur Müller.

Nous ne sommes pas les seuls.

Promesses, négociations, contrats, changements, retournements, démissions et toujours pas l’essentiel, à savoir un plan urbanistique.

Comment va-t-on circuler ?

Comment va-t-on respirer ?

Où seront les commerces, les écoles, les théâtres, les cinémas, les parcs ?

Mystère et boule de gomme.

Le risque : des projets sans cohérence, un grand patchwork.

Il faut donc que la commune de Carouge prenne les devants et propose un projet fédérateur, novateur.

Et à partir de cette idée, penser le quartier, le rêver, oser.

Notre idée, pourquoi pas un campus universitaire, un pool de connaissances, un geste architectural.

N’attendons pas, allons de l’avant.

09:29 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (3) | La griffe orange

31/05/2010

LUP

lup.JPG

 

Vous connaissez cet acronyme : Logement d’Utilité Publique.

Il faut en construire, tout le monde est d’accord.

Où ? Partout sauf chez moi.

Comment ?

Alors là, problème …

Pour pouvoir respecter le plan financier et pouvoir fournir des loyers bas, les constructions sont à bas coûts. Pas de balcon, des parkings extérieurs, des plafonds à 2 mètres 40.

Pas terrible.

Il faut donc permettre une mixité de loyers et dans un même projet construire tous types de logements.

A ce moment les LUP sont utiles et nécessaires.

La qualité de logement est meilleure et le risque de « ghettoïsation » est écarté.

Alors pourquoi le projet de la Fondation Emma Kammacher, sur la parcelle de Familia, ne respecte pas ce simple bon sens.

300 logements LUP, entre 900 et 1000 personnes, de multiples problèmes sociaux, pas de mixité.

Il est vrai que la fondation a fait un effort architectural. Mais est-ce suffisant, surtout lorsque nous apprenons que pour des problèmes financiers (la construction d’un parking souterrain) la Fondation désire construire un étage supplémentaire et dédier un immeuble pour en faire un D2 (ce qui lui permet de le sortir du plan financier).

Ce projet n’est pas sain.

Il faut donc le revoir en intégrant d’autres types de financement et permettre un mélange de la population.

La loi sur les LUP le permet. Alors…appliquons-la au mieux.

09:31 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (0) | La griffe orange

28/05/2010

Dernière ligne droite…

sprint.JPG

 

Hier soir au Conseil municipal, élection du bureau.

Début de la dernière année de cette législature.

La présidence sera socialiste et la vice-présidence libérale.

Selon les usages, le dernier président profite de sa fonction pour se profiler comme futur candidat au Conseil administratif.

Courage.

Cela risque d’être la bouteille à encre en mars 2011.

Donc on résume et en scoop, Madame Lammar dans le premier rôle accompagnée par Monsieur Morex.

Une fine équipe de montagnards aguerris.

Une présidence féminine après 3 ans de mâle attitude.

Tous les partis vont devoir se munir de pelles et de pioches pour préparer les chicanes, les tranchées, les pièges.

Les vestes portées devront être obligatoirement réversibles.

Et en plus, des nouveaux venus risquent de complètement changer la donne.

Sœur Anne ne vois-tu pas venir sur la route qui poudroie le MCG et les Verts libéraux.

Cela va être sympa.

De toutes les façons, cela ne nous touche pas puisque nous sommes les meilleurs.

08:50 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (1) | La griffe orange

27/05/2010

Les élus se mouillent !!!

toilettes.JPG

 

Ce matin 8h, branle-bas de combat.

Un gros problème certainement dans la vie des Carougeois.

Que se passe-t-il pour qu’un conseiller administratif accompagné d’un de ses chefs de service et de deux élus municipaux viennent scruter les toilettes se trouvant en bas des Tours de Carouge ???

Sans doute une fuite ou pire encore une inondation.

Mais non, il pleut ce matin.

Mais alors quel est ce problème qui monopolise tant l’administration et ses élus?

Les tracasseries liées au CEVA et au PAV sont sans doute terminées. Les travaux envahissants notre belle cité vont peut être finir aujourd’hui.

Ils n’ont plus que ça sous la dent…les toilettes des Tours.

Il y a peut être des odeurs qui dérangent les voisins ou des souillures un peu partout.

Vu leur emplacement, il est possible que certaines personnes les confondent avec l’entrée du parking et ouvrent la mauvaise porte.

Finalement on ne devrait même pas se poser la question !

Mais oui, nous aurons la réponse au prochain conseil municipal.

Comme d’habitude.

Ne soyons pas mauvaise langue…pour une fois qu’ils se mouillent !!!

10:21 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (3) | La griffe orange