PDC Carouge - Page 11

  • A vos baskets...

     

    run2.jpg

     

    Après 2 ans d’absence, une nouvelle équipe organise la fameuse course « Run to Run » à travers Carouge.

    Elle aura lieu le samedi 27 septembre dans les rues de notre magnifique ville.

    Et en plus vous pouvez encore vous inscrire.

    C’est déjà la onzième édition.

    Toujours un succès populaire et ceci d’année en année.

    Un rendez-vous incontournable pour les amateurs de sport.

    Le PDC est le premier supporter des différentes associations sportives et culturelles de la commune.

    La preuve…

    Nous avons demandé que la subvention soit revue à la hausse pour le club phare de la ville : Etoile Carouge.

    On y est arrivé malgré une gauche fortement unie contre le sport.

    Nous avons demandé, avec l’UDC, que les locaux du club pugilistique soient réaménagés et agrandis.

    Nous avons proposé qu’un chèque culture et sport de 200 francs pour tous les enfants de la commune soit attribué pour ce type d’activité.

    Nous attendons toujours.

    Cette dernière demande est sans doute tombée aux oubliettes du château…pardon de la Mairie de Carouge.

    Et oui… la mauvaise volonté quand tu nous tiens !

     

    Et tout cela sans augmenter les impôts.

    A bon ! Mais on nous a dit que c’était impossible ! Comment ?

    Il faut juste voter PDC en avril prochain pour les municipales et voter Bertrand Buchs pour le CA.

    Alors si vous aussi vous aimez le sport et la culture, vous savez quoi faire…

     

  • Limite...

     

    alccol2.jpeg

     

    Vendredi soir sur la place de marché, c’était limite, limite.

    Les taux d’alcoolémie étaient au plafond, les bouteilles volaient, les malades vomissaient et les bourrés urinaient.

    Sympa comme ambiance.

    Plusieurs patrouilles de police et nos policiers municipaux sur la brèche toute la nuit.

    Que faire !

    Tout a été essayé, la prévention, la présence d’assistants sociaux formés à ce

    genre de situation.

    Le problème de la consommation d’alcool chez les jeunes devient de plus en plus préoccupant.

    Il va falloir de nouveau se parler et décider de se donner des moyens d’action efficaces. Prévention oui, mais aussi sanctions.

    Faut-il permettre la consommation d’alcool sur la voie publique ?

    Nous allons déposer un postulat au prochain Conseil municipal pour de nouveau ouvrir la discussion.

     

  • Toutes et Tous, venez au K Rouge festival.

     

    k rouge 2.jpg


    L’été a commencé avec la vogue, il continue les 5,6,7 septembre avec le K ROUGE FESTIVAL 2ème  édition !  De la folie pour cette fin de semaine de fête à la place de Sardaigne.

    Le K Rouge festival vous attend avec un programme et un concept super novateurs. (http://krougefestival.com/).

    De la bonne musique pendant 3 jours

    Des restos aux petits oignons et leurs terrasses de rêve pendant 3 jours

    Et du soleil pendant 3 jours  (cette fois c’est certain)

    Tout ceci grâce à l’association « Carouge Fête » (4 carougeoises totalement bénévoles) qui avait repris le flambeau suite à l’annulation de la fête de la musique 2013, voulue par le conseil Administratif incorpore.

    Oui, Carouge doit revenir la ville des fêtes populaires que ce soit  le K Rouge Festival, la vogue,  Run to Run ou encore la fête de la lutte.

    Il faut  maintenant fédérer toutes les bonnes volontés en dehors du contexte politique !!! Car quand on veut, on peut ! Et le budget est une fausse excuse.

    Alors venez nombreux, petits et grands, vous adoucir les mœurs.

     

    Et en plus c’est GRATOS.

     

  • Vive la vogue de Carouge.

     

    vogue3.jpg

     

    De vendredi à dimanche, la vogue !

    Un des rendez-vous incontournable de l’été carougeois.

    Qui se souvient qu’à l’époque c’était une fête de la paroisse ?

    Aujourd’hui, c’est la fête des associations carougeoises.

    Une organisation au top et aux taquets.

    Des attractions pour tous les âges, une super ambiance.

    La légendaire place de Sardaigne vous attend avec ses stands, ses musiques et ses friandises pour nos petits gastronomes en culottes courtes.

    Côté gastronomie, cette année, la cerise sur le gâteau vient des amis du carougeois qui ont demandé à un des meilleur chefs de Carouge, de France et de Navarre, Claude Morex, de faire un stand gastronomique !

    Plus d’excuse pour ne pas y aller !

    On coupe la télé, on laisse les ordis et on oublie les smartphones à la maison et on va voir les amis à la vogue !

    De plus, si vous croisez les conseillers Administratifs vous pourrez transmettre vos doléances (on sait, elles sont nombreuses), peut-être qu’ils vont vous rassurez ? Petit conseil, demandez un deuxième avis !

  • La dernière séance.

     

    séance.jpeg

     

    Demain, nos trois grâces donneront leur dernière représentation.

    Elles évoqueront leurs combats contre la droite populiste et carriériste.

    Elles chanteront la simplicité de la gauche en phase avec la rusticité de la Suisse profonde.

    Elles catalogueront tous les bienfaits de leur gestion exemplaire de la Ville de Carouge.

    Elles appelleront aux votes unanimes et enthousiastes de soutien.

    Elles peigneront un avenir radieux.

    Mais cela sera probablement leur chant du cygne.

    En avril 2015, nous demanderons le changement et nous l’obtiendrons.

    Alors, soyons fair play et venons tous écouter religieusement leur dernier discours du 1er août.

     

    La griffe orange

  • Les caméras de surveillance, fonctionnent-elles ?

     

    carouge5.gif

     

    Tiens l’autre jour, un propriétaire d’immeuble s’est fait roustir un volet.

    Le genre de dégradation bête et stupide.

    En allant porter plainte à la police, il s’est brusquement rappelé que des caméras de surveillance avaient été installées.

    Chouette se dit-il la vérité va apparaître telle Vénus sortant de l’eau.

    Il tombe sur son voisin qui lui dit qu’elles ne marchent pas (pas Vénus, les caméras).

    Un autre, lui raconte qu’elles fonctionnent, mais très mal.

    Ce citoyen interpelle un « illustrissime » conseiller municipal qui pensait que tout roulait, mais qui propose d’en parler aux agents de la police municipal.

    Depuis, pas de nouvelles…

    Va falloir creuser la question.

    Les crédits ont été votés, les caméras installées, la salle de surveillance équipée.

    Mais peut-être manque-t-il un peu de bonne volonté !


    La griffe orange

     

  • Enfin...

    Tram182.jpeg

    Le tram 18 est de retour. A vous d'en profiter.

  • Carouge récupère, enfin, un accès direct vers la gare.

     

     

    Tram.jpg

     

    Nous sommes plus que contents car contrairement à ce que disait le Conseiller Administratif  Nicolas Walder « rien ne sert de se battre c’est fichu d’avance » ! Et bien non ! Ce n’était pas fichu d’avance ! Il fallait se battre. Le PDC Carouge l’a fait. Et pour preuve  (car il y a toujours des mesquins qui ne font rien pour Carouge et dont la seul défense est de minimiser le travail de ceux qui agissent) :

    2011 : Lettre au département et blog du PDC Carouge

    2012 : Motion du PDC déposée au conseil municipal

    2013 : Lettre du PDC Carouge au TPG

    2014 : Retour du tram direct vers Cornavin.

    C’est dans ces moments que l’on peut se rendre compte de l’importance de se battre,   de ne pas laisser tomber.

    Dès la mise en route du nouveau système de lignes, le PDC Carouge n’a rien lâché pour le retour d’une ligne directe.

    Nous avions déposé une motion devant le Conseil municipal.

    Cette motion avait aussi permis de fédérer la commune derrière cette exigence.

    Les experts le disaient, c’est possible, nécessaire.

    Nous sentions que le vent tournait.

    Bravo à tous, merci à toutes et à tous, également aux porteurs de la pétition qui se sont aussi  battus pour cette victoire,  victoire des Carougeois, dans le vrai esprit de cette magnifique ville.

     

  • Le quartier de la Tambourine, une histoire sans fin...

    Tambourine1.jpg


    Toujours pas de PLQ pour le quartier de la Tambourine.

    Il faudra encore attendre 18 mois.

    Notre député dépité a donc déposé, ce jour, une Question Ecrite Urgente.

    Question urgente écrite

    Le quartier de la Tambourine à Carouge : une histoire sans fin !

    Nous venons d’apprendre que l’enquête publique du Plan localisé de quartier de la Tambourine, à Carouge, ne pourra se faire, au mieux, que dans 18 mois.

    Cela fait 14 ans que les habitants de ce quartier demande une révision du PLQ, et plus de 9 ans, que le Conseil d’Etat a décidé de réviser ce PLQ.

    En 2010, lors d’une rencontre entre les habitants et le département, le Conseiller d’Etat Mark MULLER promet la mise à l’enquête publique du PLQ révisé.

    En 2011, pour convaincre les députés encore hésitants au moment du vote sur le crédit de construction pour le bâtiment de la HEG, ce même Conseiller d’Etat réitère sa promesse en disant que le PLQ révisé est prêt.

    En 2012, à l’initative commune des services de l’Etat et de la Commune, une séance de concertation a lieu avec les hautes écoles et les associations du quartier. D’emblée l’Université annonce l’abandon des projets d’agrandissement sur le site de Battelle. Un accord est alors très vite trouvé. La date pour la publication du PLQ révisé est annoncée pour le printemps 2013.

    En 2013, les Conseillers d’Etat du DU et du DIME donnent leur accord pour la solution retenue. Elle correspond au projet de PLQ proposé en janvier 2009 mais allégé d’une construction importante, initialement destinée à l’Université. De plus, les TPG ont renoncé à entrer avec leur bus sur le site, le nombre de place de parking a été diminué et une meilleure solution de mobilité à l’intérieur du périmètre a été trouvée. L’accord sur ces derniers points a été confirmé au début 2014 par le Conseiller d’Etat Luc BARTHASSAT.

    Les répercussions de ce long blocage du PLQ sont néfastes. La plus grande partie du terrain est en main de l’Etat. Les espaces du futur domaine public communal ne sont toujours pas définis. Personne ne se sent donc responsable de leur entretien. A plusieurs reprises, les habitants ont organisé des journées de nettoyage. Le mobilier urbain est absent. Le vieux laboratoire délabré de Battelle, abandonné depuis des années, est toujours en place. La circulation est chaotique et dangereuse et le parking sauvage est la règle. La question de la sécurité n’est pas définie : qui doit intervenir Police cantonale ou communale ?

    Il est donc urgent qu’un PLQ révisé soit déposé.

    Ma question : Pourquoi attendre encore 18 mois pour soumettre ce PLQ a l’enquête publique ?

    Bertrand Buchs

  • La Fête de la Musique est aussi à Carouge...

     

    musique.jpg

     

    A bon ! La gauche ne l’avait pas annulée pour des motifs, comment dire, tendancieux ?

    Oui, le Conseil administratif et les conseillers municipaux de gauche avaient pris en otage les carougeois sous prétexte de l’augmentation des impôts !

    Même ainsi le peuple avait mis une mémorable déculottée aux preneurs d’otages.

    Le PDC seul contre tous avait dit qu’en 2013 :

    LA FÊTE DE LA MUSIQUE DOIT AVOIR LIEU.

    LA FÊTE DE LA MUSIQUE AURA LIEU.

    Et devinez quoi ? Elle a eu lieu.

    Certes à travers un festival, en septembre 2013, mais elle a eu lieu et ce fût un beau succès car une association, « Carouge fête », a repris le flambeau pour fédérer toutes les bonnes volontés en dehors du contexte politique !!!

    Carouge doit rester la ville des fêtes populaires.

    Au final, les mêmes qui avaient enlevés la fête de la musique à Carouge (et devant le succès du festival K-Rouge) l’ont remise en place en 2014 pour frs 50'000.-

    En faisant bien attention de ne pas donner l’organisation aux personnes qui l’avaient sauvée, gratuitement car complètement bénévole.

    Aujourd’hui on peut le dire : Grâce au PDC et à des personnes de bonnes volontés, Carouge a une fête de la musique et un festival de musique en septembre 2014, le K-Rouge festival.

    Venez nombreux !

    La Griffe Orange

     

  • Les travaux du CEVA avancent, mais les nuits sont courtes...

     

    prunier.jpg

     

    Lorsque vous vous demandez pourquoi le voisin déménage ses meubles durant la nuit ou donne des coups de masse dans le mur, pas de soucis c’est le CEVA.

    Lorsque vous vous demandez pourquoi un camion en marche est stationné devant votre fenêtre, pas de soucis c’est le CEVA.

    Les habitants du chemin Charles-Poluzzi commencent à avoir quelques cernes sous les yeux, surtout ceux qui sont juste au dessus du tunnel du CEVA.

    Leurs immeubles font cage de résonnance.

    Le souci, c’est la suite des événements.

    D’abord la longueur des travaux.

    Quelques nuits perturbées, OK.

    Mais sur des mois, cela risque de provoquer quelques court-circuits.

    Mais le problème le plus important est celui du bruit transmis par les trains qui vont passer sous ces immeubles.

    Les habitants vont-ils être secoués comme un prunier à chaque passage de train ?

    La question va être posée au prochain Conseil municipal.

     

    La griffe orange.

     

  • Et oui, déjà 50 ans

     

     

     

    50.jpg

    C’est sous une chaleur tropicale que la légendaire piscine de la Fontenette, plus connue sous le nom de piscine de Carouge, a fêté ses 50 ans samedi passé !

    A l’époque on disait que le projet était trop grand pour cette petite ville !

    Pour mémoire : 1964 budget de 27 mios pour une population de 15'000 personnes (2014 budget de 100 mios pour  20'000 personnes). Les coûts ont pris leurs aises !

    Ne faisons pas les rabats joie car c’est un bonheur de penser que cela fait 50 ans que l’on voit de magnifiques maillots de bain (notre préféré est celui d’Anastase).

    50 ans de soleil carougeois qui donne une belle couleur à notre peau.

    50 ans de cris d’enfants qui n’ont pas pu aller à la plage !

    50 ans de bouées gonflables de toutes les formes et de toutes les couleurs.

    Mais bon, il y a aussi un autre aspect non négligeable !

    Il faut impérativement entamer un régime avant que tout le monde ne s’aperçoive des méfaits des excès hivernaux. D’ailleurs les électeurs ont promis à la gauche un régime drastique pour 2015 !

    Mais l’essentiel est tout autre. Se retrouver en communauté, partager et échanger avec tous ceux que l’on n’a pas revus depuis l’été dernier.

    Bref.

    Retrouver une certaine vie sociale et de plus en tenue légère.

    Que du bonheur.

    Ah, au fait, pour partager ce bonheur il ne vous en coûtera pas si cher que cela.

    Oui, le PDC avait déposé une motion en 2009 pour qu’un tarif « famille » soit mis en place (c’est fait !).

    Et comme à Carouge il y a non pas une mais deux piscines (Fontenette et Pervenches), nous avons également demandé et obtenu que soit instauré un abonnement annuel.

    Nous savons tous que Carouge a besoin d’une nouvelle piscine couverte et avec un beau terrain de foot au- dessus car le CEVA en a mangé un !

    Là encore le PDC sera au rendez-vous.

    Alors, bonne baignade.

     

    La Griffe Orange

     

  • HONTEUX !

     

     Souvenez-vous, une Conseillère administrative de gauche disait dans la Julie qu’elle avait stoppé le copinage et arrêté la gestion de village de ses prédécesseurs mais  suite à la mémorable fessée  au sujet de l’augmentation des impôts, notre cher Conseil administratif incorpore avait tout fait pour punir les manants de l’administration carougeoise.  Ben oui il faut bien punir !  

    Car avec la gauche carougeoise, il y a 4 régles :

    REGLE 1 : Ils n’ont jamais tort

    REGLE 2 : Suivre la règle 1

    REGLE 3  si tant bien même ils ont tort,  c’est que les employés de la commune les ont induits en erreur.

    REGLE 4 : La gauche n’est pas en retard dans son projet, c’est  les employés de la commune qui la retardent.

    Après les règles. Il y a  sanction !

    SANCTION 1

    On diminue d’un tiers les mécanismes salariaux des employés de la ville !

    Pour tous me direz –vous ?  Ben  NON !  

    Pour 2014, certains chefs de services et seulement certains ont été augmentés d’une classe ou deux, comme cela d’un coup de baguette magique. Ceci signifie un beau cadeau. Et ce n’est pas fini ! Car pour certain rétroactif sur 2 ans.  Hummmm !

    Et les autres ? Les simples employés. Et bien niet ! Rien du tout ! Circulez, il n’y a rien à voir.

    Et si vous n’êtes pas contents, suivre la règle 1 !

    Heureusement qu’il n’y a plus de copinage  ni de politique villageoise avec ce CA (il faut se pincer pour y croire) !

     

  • Guerre picrocholine.

     

    gargantua2.jpg

     

    Le MCG est fâché et fait le buzz. Il ne supporte pas une quelconque contradiction.

    Que 4 partis (PDC, Verts, Socialistes et Alliance de Gauche) se soit réunis pour faire campagne contre leur référendum sur le CREDIT DE D’ETUDE DU THEÂTRE DE CAROUGE les rendent complètement foldingues.

    Cela commence par un « énergumène socialiste », conseiller municipal, qui aurait usé de la force et de la menace devant la poste de Carouge.

    Un poil chochotte les MCG.

    Une saine explication virile, cela devrait vous plaire…

    Amener la contradiction, expliquer aux électeurs carougeois les arguments pour le théâtre fait partie d’une vraie démocratie.

    Et alors où est le problème.

    Il vous faut apprendre que LE PEUPLE n’est pas seulement représenté par les seuls membres du MCG, et que par le plus grand des hasards il semble que quelques personnes désirent reconstruire le théâtre. Nous sommes d’accord ce sont des fourbes, des voleurs de subventions, des dilapidateurs de fond publics, des dangereux bobos et surtout ils ne sont pas membres de la police.

     

    Quand au vol de signatures, c’est une sombre crétinerie de la part de la personne, si elle existe, qui a fait cela.

     

    Allez une petite dernière pour la route, juste pour situer la qualité des débats et l’élévation spirituelle des arguments.

    L’architecte, responsable du projet, est venu samedi dernier, pour montrer  ce que sera le nouveau théâtre. Il avait affiché une photo sur un support. Il ne gênait personne. Le public était très intéressé et les débats nourris et de qualité.

    Et par le PLUS GRAND DES HASARDS la police cantonale débarque et demande si ce monsieur a une autorisation. Et comme il n’en avait pas, il a du partir.

    C’est probablement le premier contrôle de la sorte fait par la police, depuis que Carouge a été créée.  

    S’il vous plaît n’allez surtout pas imaginer qu’un certain conseiller municipal de Carouge aurait téléphoné à ses collègues.

    Surtout pas…

     

  • Il y a urgence.

     

     

    Préparons-nous déjà à voter sur le crédit d’étude pour le Théâtre de Carouge.

    La réussite du référendum n’est pas assurée, mais les arguments mensongers du MCG vont probablement faire mouche.

    Dès samedi soir, le PDC a proposé au Conseil Administratif de faire une campagne commune avec tous les partis qui sont pour la construction d’un nouveau théâtre.

    L’idée semble avoir été bien accueillie. Espérons que nous n’allons pas faire la même erreur que pour le P + R, une campagne molle et sans conviction sur un sujet essentiel.

    Juste un chiffre (grâce aux calculs de Didier Prod’Hom, conseiller municipal Vert) :

    Rénovation du théâtre et de la salle des fêtes : 967 000 francs par an sur 30 ans.

    Nouveau théâtre et rénovation de la salle des fêtes : 983 000 francs par an sur 30 ans.

    Pour le même prix nous aurons un nouveau théâtre.

    A quoi sert ce référendum : A RIEN

     

    Ne signez pas