30/06/2014

Enfin...

Tram182.jpeg

Le tram 18 est de retour. A vous d'en profiter.

07:20 | Lien permanent | Commentaires (9) | La griffe orange

26/06/2014

Carouge récupère, enfin, un accès direct vers la gare.

 

 

Tram.jpg

 

Nous sommes plus que contents car contrairement à ce que disait le Conseiller Administratif  Nicolas Walder « rien ne sert de se battre c’est fichu d’avance » ! Et bien non ! Ce n’était pas fichu d’avance ! Il fallait se battre. Le PDC Carouge l’a fait. Et pour preuve  (car il y a toujours des mesquins qui ne font rien pour Carouge et dont la seul défense est de minimiser le travail de ceux qui agissent) :

2011 : Lettre au département et blog du PDC Carouge

2012 : Motion du PDC déposée au conseil municipal

2013 : Lettre du PDC Carouge au TPG

2014 : Retour du tram direct vers Cornavin.

C’est dans ces moments que l’on peut se rendre compte de l’importance de se battre,   de ne pas laisser tomber.

Dès la mise en route du nouveau système de lignes, le PDC Carouge n’a rien lâché pour le retour d’une ligne directe.

Nous avions déposé une motion devant le Conseil municipal.

Cette motion avait aussi permis de fédérer la commune derrière cette exigence.

Les experts le disaient, c’est possible, nécessaire.

Nous sentions que le vent tournait.

Bravo à tous, merci à toutes et à tous, également aux porteurs de la pétition qui se sont aussi  battus pour cette victoire,  victoire des Carougeois, dans le vrai esprit de cette magnifique ville.

 

06:35 | Lien permanent | Commentaires (39) | La griffe orange

23/06/2014

Le quartier de la Tambourine, une histoire sans fin...

Tambourine1.jpg


Toujours pas de PLQ pour le quartier de la Tambourine.

Il faudra encore attendre 18 mois.

Notre député dépité a donc déposé, ce jour, une Question Ecrite Urgente.

Question urgente écrite

Le quartier de la Tambourine à Carouge : une histoire sans fin !

Nous venons d’apprendre que l’enquête publique du Plan localisé de quartier de la Tambourine, à Carouge, ne pourra se faire, au mieux, que dans 18 mois.

Cela fait 14 ans que les habitants de ce quartier demande une révision du PLQ, et plus de 9 ans, que le Conseil d’Etat a décidé de réviser ce PLQ.

En 2010, lors d’une rencontre entre les habitants et le département, le Conseiller d’Etat Mark MULLER promet la mise à l’enquête publique du PLQ révisé.

En 2011, pour convaincre les députés encore hésitants au moment du vote sur le crédit de construction pour le bâtiment de la HEG, ce même Conseiller d’Etat réitère sa promesse en disant que le PLQ révisé est prêt.

En 2012, à l’initative commune des services de l’Etat et de la Commune, une séance de concertation a lieu avec les hautes écoles et les associations du quartier. D’emblée l’Université annonce l’abandon des projets d’agrandissement sur le site de Battelle. Un accord est alors très vite trouvé. La date pour la publication du PLQ révisé est annoncée pour le printemps 2013.

En 2013, les Conseillers d’Etat du DU et du DIME donnent leur accord pour la solution retenue. Elle correspond au projet de PLQ proposé en janvier 2009 mais allégé d’une construction importante, initialement destinée à l’Université. De plus, les TPG ont renoncé à entrer avec leur bus sur le site, le nombre de place de parking a été diminué et une meilleure solution de mobilité à l’intérieur du périmètre a été trouvée. L’accord sur ces derniers points a été confirmé au début 2014 par le Conseiller d’Etat Luc BARTHASSAT.

Les répercussions de ce long blocage du PLQ sont néfastes. La plus grande partie du terrain est en main de l’Etat. Les espaces du futur domaine public communal ne sont toujours pas définis. Personne ne se sent donc responsable de leur entretien. A plusieurs reprises, les habitants ont organisé des journées de nettoyage. Le mobilier urbain est absent. Le vieux laboratoire délabré de Battelle, abandonné depuis des années, est toujours en place. La circulation est chaotique et dangereuse et le parking sauvage est la règle. La question de la sécurité n’est pas définie : qui doit intervenir Police cantonale ou communale ?

Il est donc urgent qu’un PLQ révisé soit déposé.

Ma question : Pourquoi attendre encore 18 mois pour soumettre ce PLQ a l’enquête publique ?

Bertrand Buchs

07:40 | Lien permanent | Commentaires (7) | La griffe orange

20/06/2014

La Fête de la Musique est aussi à Carouge...

 

musique.jpg

 

A bon ! La gauche ne l’avait pas annulée pour des motifs, comment dire, tendancieux ?

Oui, le Conseil administratif et les conseillers municipaux de gauche avaient pris en otage les carougeois sous prétexte de l’augmentation des impôts !

Même ainsi le peuple avait mis une mémorable déculottée aux preneurs d’otages.

Le PDC seul contre tous avait dit qu’en 2013 :

LA FÊTE DE LA MUSIQUE DOIT AVOIR LIEU.

LA FÊTE DE LA MUSIQUE AURA LIEU.

Et devinez quoi ? Elle a eu lieu.

Certes à travers un festival, en septembre 2013, mais elle a eu lieu et ce fût un beau succès car une association, « Carouge fête », a repris le flambeau pour fédérer toutes les bonnes volontés en dehors du contexte politique !!!

Carouge doit rester la ville des fêtes populaires.

Au final, les mêmes qui avaient enlevés la fête de la musique à Carouge (et devant le succès du festival K-Rouge) l’ont remise en place en 2014 pour frs 50'000.-

En faisant bien attention de ne pas donner l’organisation aux personnes qui l’avaient sauvée, gratuitement car complètement bénévole.

Aujourd’hui on peut le dire : Grâce au PDC et à des personnes de bonnes volontés, Carouge a une fête de la musique et un festival de musique en septembre 2014, le K-Rouge festival.

Venez nombreux !

La Griffe Orange

 

12:48 | Lien permanent | Commentaires (14) | La griffe orange

18/06/2014

Les travaux du CEVA avancent, mais les nuits sont courtes...

 

prunier.jpg

 

Lorsque vous vous demandez pourquoi le voisin déménage ses meubles durant la nuit ou donne des coups de masse dans le mur, pas de soucis c’est le CEVA.

Lorsque vous vous demandez pourquoi un camion en marche est stationné devant votre fenêtre, pas de soucis c’est le CEVA.

Les habitants du chemin Charles-Poluzzi commencent à avoir quelques cernes sous les yeux, surtout ceux qui sont juste au dessus du tunnel du CEVA.

Leurs immeubles font cage de résonnance.

Le souci, c’est la suite des événements.

D’abord la longueur des travaux.

Quelques nuits perturbées, OK.

Mais sur des mois, cela risque de provoquer quelques court-circuits.

Mais le problème le plus important est celui du bruit transmis par les trains qui vont passer sous ces immeubles.

Les habitants vont-ils être secoués comme un prunier à chaque passage de train ?

La question va être posée au prochain Conseil municipal.

 

La griffe orange.

 

06:18 | Lien permanent | Commentaires (12) | La griffe orange

12/06/2014

Et oui, déjà 50 ans

 

 

 

50.jpg

C’est sous une chaleur tropicale que la légendaire piscine de la Fontenette, plus connue sous le nom de piscine de Carouge, a fêté ses 50 ans samedi passé !

A l’époque on disait que le projet était trop grand pour cette petite ville !

Pour mémoire : 1964 budget de 27 mios pour une population de 15'000 personnes (2014 budget de 100 mios pour  20'000 personnes). Les coûts ont pris leurs aises !

Ne faisons pas les rabats joie car c’est un bonheur de penser que cela fait 50 ans que l’on voit de magnifiques maillots de bain (notre préféré est celui d’Anastase).

50 ans de soleil carougeois qui donne une belle couleur à notre peau.

50 ans de cris d’enfants qui n’ont pas pu aller à la plage !

50 ans de bouées gonflables de toutes les formes et de toutes les couleurs.

Mais bon, il y a aussi un autre aspect non négligeable !

Il faut impérativement entamer un régime avant que tout le monde ne s’aperçoive des méfaits des excès hivernaux. D’ailleurs les électeurs ont promis à la gauche un régime drastique pour 2015 !

Mais l’essentiel est tout autre. Se retrouver en communauté, partager et échanger avec tous ceux que l’on n’a pas revus depuis l’été dernier.

Bref.

Retrouver une certaine vie sociale et de plus en tenue légère.

Que du bonheur.

Ah, au fait, pour partager ce bonheur il ne vous en coûtera pas si cher que cela.

Oui, le PDC avait déposé une motion en 2009 pour qu’un tarif « famille » soit mis en place (c’est fait !).

Et comme à Carouge il y a non pas une mais deux piscines (Fontenette et Pervenches), nous avons également demandé et obtenu que soit instauré un abonnement annuel.

Nous savons tous que Carouge a besoin d’une nouvelle piscine couverte et avec un beau terrain de foot au- dessus car le CEVA en a mangé un !

Là encore le PDC sera au rendez-vous.

Alors, bonne baignade.

 

La Griffe Orange

 

06:24 | Lien permanent | Commentaires (20) | La griffe orange

05/06/2014

HONTEUX !

 

 Souvenez-vous, une Conseillère administrative de gauche disait dans la Julie qu’elle avait stoppé le copinage et arrêté la gestion de village de ses prédécesseurs mais  suite à la mémorable fessée  au sujet de l’augmentation des impôts, notre cher Conseil administratif incorpore avait tout fait pour punir les manants de l’administration carougeoise.  Ben oui il faut bien punir !  

Car avec la gauche carougeoise, il y a 4 régles :

REGLE 1 : Ils n’ont jamais tort

REGLE 2 : Suivre la règle 1

REGLE 3  si tant bien même ils ont tort,  c’est que les employés de la commune les ont induits en erreur.

REGLE 4 : La gauche n’est pas en retard dans son projet, c’est  les employés de la commune qui la retardent.

Après les règles. Il y a  sanction !

SANCTION 1

On diminue d’un tiers les mécanismes salariaux des employés de la ville !

Pour tous me direz –vous ?  Ben  NON !  

Pour 2014, certains chefs de services et seulement certains ont été augmentés d’une classe ou deux, comme cela d’un coup de baguette magique. Ceci signifie un beau cadeau. Et ce n’est pas fini ! Car pour certain rétroactif sur 2 ans.  Hummmm !

Et les autres ? Les simples employés. Et bien niet ! Rien du tout ! Circulez, il n’y a rien à voir.

Et si vous n’êtes pas contents, suivre la règle 1 !

Heureusement qu’il n’y a plus de copinage  ni de politique villageoise avec ce CA (il faut se pincer pour y croire) !

 

06:37 | Lien permanent | Commentaires (41) | La griffe orange

27/05/2014

Guerre picrocholine.

 

gargantua2.jpg

 

Le MCG est fâché et fait le buzz. Il ne supporte pas une quelconque contradiction.

Que 4 partis (PDC, Verts, Socialistes et Alliance de Gauche) se soit réunis pour faire campagne contre leur référendum sur le CREDIT DE D’ETUDE DU THEÂTRE DE CAROUGE les rendent complètement foldingues.

Cela commence par un « énergumène socialiste », conseiller municipal, qui aurait usé de la force et de la menace devant la poste de Carouge.

Un poil chochotte les MCG.

Une saine explication virile, cela devrait vous plaire…

Amener la contradiction, expliquer aux électeurs carougeois les arguments pour le théâtre fait partie d’une vraie démocratie.

Et alors où est le problème.

Il vous faut apprendre que LE PEUPLE n’est pas seulement représenté par les seuls membres du MCG, et que par le plus grand des hasards il semble que quelques personnes désirent reconstruire le théâtre. Nous sommes d’accord ce sont des fourbes, des voleurs de subventions, des dilapidateurs de fond publics, des dangereux bobos et surtout ils ne sont pas membres de la police.

 

Quand au vol de signatures, c’est une sombre crétinerie de la part de la personne, si elle existe, qui a fait cela.

 

Allez une petite dernière pour la route, juste pour situer la qualité des débats et l’élévation spirituelle des arguments.

L’architecte, responsable du projet, est venu samedi dernier, pour montrer  ce que sera le nouveau théâtre. Il avait affiché une photo sur un support. Il ne gênait personne. Le public était très intéressé et les débats nourris et de qualité.

Et par le PLUS GRAND DES HASARDS la police cantonale débarque et demande si ce monsieur a une autorisation. Et comme il n’en avait pas, il a du partir.

C’est probablement le premier contrôle de la sorte fait par la police, depuis que Carouge a été créée.  

S’il vous plaît n’allez surtout pas imaginer qu’un certain conseiller municipal de Carouge aurait téléphoné à ses collègues.

Surtout pas…

 

06:42 | Lien permanent | Commentaires (18) | La griffe orange

21/05/2014

Il y a urgence.

 

 

Préparons-nous déjà à voter sur le crédit d’étude pour le Théâtre de Carouge.

La réussite du référendum n’est pas assurée, mais les arguments mensongers du MCG vont probablement faire mouche.

Dès samedi soir, le PDC a proposé au Conseil Administratif de faire une campagne commune avec tous les partis qui sont pour la construction d’un nouveau théâtre.

L’idée semble avoir été bien accueillie. Espérons que nous n’allons pas faire la même erreur que pour le P + R, une campagne molle et sans conviction sur un sujet essentiel.

Juste un chiffre (grâce aux calculs de Didier Prod’Hom, conseiller municipal Vert) :

Rénovation du théâtre et de la salle des fêtes : 967 000 francs par an sur 30 ans.

Nouveau théâtre et rénovation de la salle des fêtes : 983 000 francs par an sur 30 ans.

Pour le même prix nous aurons un nouveau théâtre.

A quoi sert ce référendum : A RIEN

 

Ne signez pas

 

06:30 | Lien permanent | Commentaires (24) | La griffe orange

20/05/2014

L'air du temps...

 

Nous vivons dans l’immédiat, dans le non durable.

Tout doit changer, rien ne reste.

Au PDC, nous aimons ce qui est éternel. Ce qui est logique, puisque nous allons survivre à tout et surtout à nos impayables trois grâces.

C’est vrai que nous sommes un poil lent et que nous aimons nos aises.

Par exemple le logo de notre bonne ville, que nous avions détourné pour en faire notre bannière.

Pas mal, coloré et vivant.


Et puis sans nous avertir, bing, on change.


Combien cette plaisanterie qui déstabilise le député dépité et le barthass ?

Un peu pâlot, peu visible, sévère, le Léopard fait la gueule, franchement pas terrible.

A vous de vous faire une opinion.

 

06:15 | Lien permanent | Commentaires (19) | La griffe orange

16/05/2014

La gauche fait tout pour détruire la Braderie.

 

braderie 2.jpg

 

Pourquoi la gauche veut-elle toujours changer ce qui fonctionne ?

Chaque année, des dizaines de Carougeois vidaient leur grenier ou leur cave et venaient vous proposer leurs coups de cœur, le tout avec les commerçants qui participaient, bref  simplement la plus belle braderie du canton.

Les rues de Carouge étaient en fête.

L’ambiance était plus que géniale.

Simplement une fin de semaine comme on les aime.

C’était, car le Conseil administratif, plus calviniste que Calvin, a décidé de tout casser.

Cela ne faisait pas bien,  de voir une idée qui ne venait pas d’eux fonctionner.

Et puis tout cela donne du boulot, l’organisation, la surveillance, la remise en ordre, crevant de chez crevant.

Et oui à gauche c’est le peuple qui se met à disposition de l’administration et pas le contraire, allez comprendre.

Alors  cette année,  c’était seulement  place de Sardaigne et mail des promenades et surtout dehors les gueux milliardaires enfin les petits commerçants carougeois.

C’est pour que la vraie et jolie braderie carougeoise revienne et ceci malgré notre austère Conseil administratif que le PDC a déposé une motion en faveur de ce retour en arrière. Mais ne vous y trompez pas le PDC ne recule pas, il prend de l’élan !

Nous agissons, vous gagnez !

 

06:53 | Lien permanent | Commentaires (33) | La griffe orange

13/05/2014

Salut l'Ami

 

tac tac.jpg

 

Chapeau bas et respect pour tout ce que tu as fait pour notre belle commune.

Le cœur sur la main.

Jamais fatigué, toujours partant pour aider, soutenir, partager.

Ta gloire personnelle, tu t’en contrefoutais.

C’était ce qui fait Carouge, ce qui est Carouge, qui te faisait vivre.

Tes avis étaient utiles.

Un mot, deux phrases et tout était dit.

Tu faisais partie de ces vieux carougeois, les gardiens du temple de l’esprit de notre commune.

L’âme de notre ville, un esprit frondeur mais une amitié de tous les instants.

Tu es parti le long du chemin.

Au revoir TAC TAC

Nous t’embrassons.

Nous n’allons pas t’oublier.

 

06:43 | Lien permanent | Commentaires (8) | La griffe orange

09/05/2014

On ne prête qu'aux riches !

 

Danton.jpg

 

Souvenez-vous, suite  à la mémorable déculottée  au sujet de l’augmentation des impôts,  notre cher Conseil administratif incorpore avait tout fait pour botter le derrière des gueux qui avaient osé les mettre au pilori.

Robespierre, Danton et  St Just (alias Nicolas, Stéphanie et Janine) se mirent alors à couper !

Et vlan on réduit les subventions pour certaines associations carougeoises mais attention  pas toutes ! On ne va pas toucher aux camarades quand-même.

Et re-vlan on diminue d’un tiers des mécanismes salariaux des employés de la ville !

Pour tous me direz –vous ?   Ben Oui ! Mais maintenant que vous nous en parlez, il semble qu’il existe un petit mais, un tout petit mais !

Il semblerait que pour 2014 tous les chefs de services et seulement les chefs de services aient été augmentés d’une classe, comme cela d’un coup de baguette magique.  Ceci signifie  une beau cadeau. Ben oui, il faut bien savoir donner un su-sucre après avoir tiré les oreilles.

Et les autres ? Les simples employés. Et bien niet ! Rien du tout ! Circulez, il n’y a rien à voir.

D’où le fameux proverbe de gauche : on ne prête qu’aux copains, euh pardon qu’aux riches.

Mais petite question, comment ont fini Robespierre, Danton  et  St Just ?

 

06:38 | Lien permanent | Commentaires (37) | La griffe orange

01/05/2014

La droite fait une politique des petits copains, la gauche jamais...

 

copains.jpeg

 

Et oui, c’est la vérité puisque madame Von Haller l’a annoncé publiquement dans la « Tribune de Genève ».

Elle a modernisé et professionnalisé l’administration et a mis fin à la politique des petit copains de la droite.

Donc acte.

Mardi dernier, lors du Conseil municipal, nous avons voulu en savoir plus.

Nous avons demandé à madame Von Haller de nous donner des exemples concrets.

Et bien nous attendons toujours, car la réponse a été plus qu’évasive.

Voilà comment on énonce  les grandes vérités.

Des légendes urbaines.

Cela démontre que lorsque qu’on n’a pas grand-chose à défendre comme bilan, on se défausse sur les autres.

Restons bons joueurs et félicitons Madame Von Haller pour sa décision de ne pas briguer un 4ème mandat.

Sur ce sujet, nous sommes 100 % en accord avec elle.

 

06:42 | Lien permanent | Commentaires (29) | La griffe orange

07/04/2014

La grande braderie.

 

Braderie.jpg

 

Vous connaissez !

Chaque année, des dizaines de carougeois vident leur grenier ou leur cave et viennent vous proposer leurs coups de cœur.

Les rues de Carouge sont en fête.

L’ambiance est plus que géniale.

Bref une fin de semaine comme on les aime.

C’était, car le Conseil Administratif, plus calviniste que Calvin, a décidé de restreindre la voilure.

Cela ne faisait pas net, tout ce peuple sur la voie publique.

Et puis tout ce boulot, l’organisation, la surveillance, la remise en ordre, crevant de chez crevant.

Alors dès cette année, place de Sardaigne et mail des promenades.

C’est tout.

Dans la série : Vous avez aimé mais pas encore tout vu, après la célèbre et mythique suppression de la fête de la musique, ne ratez pas : la grande petite braderie ou comment plomber l’ambiance.

 

06:35 | Lien permanent | Commentaires (16) | La griffe orange