PDC Carouge - Page 15

  • Carouge a bien de la chance...

    krouge.jpg

     

    2ème fin de semaine de fête. Le K Rouge festival vous attend.

    Une première et beaucoup de stress pour les organisateurs.

    Un programme de top de chez top.

    De la bonne musique pendant 3 jours.

    De la bonne humeur pendant 3 jours.

    Du soleil pendant 3 jours.

    Un retour de Vogue en forme de fête de la musique.

    Alors venez nombreux, petits et grands, vous adoucir les mœurs.

  • Alléluia...

    alléluia2.jpg

     

    Le Conseil administratif, après de longues années de doute, a reçu la grâce.

    Il a fallu que 70 % du corps électoral lui tire l’oreille pour qu’il retrouve l’ouïe et entende.

    Hier, nous avons trouvé, dans notre boîte mail, une lettre des nos chers amis.

    Elle nous informe que : «  dans le cadre des travaux préparatifs devant conduire à l’élaboration du budget, le Conseil administratif souhaite mener diverses consultations… »

    Et il convoque chaque parti pour une rencontre et entendre les différentes propositions.

    Alors là, sans aucune ironie, nous disons bravo.

    Même Stéphane Barthassat en est resté sans voix, ce qui fait dire à Anastase qu’un miracle n’arrive jamais seul.

    Nous réclamions cet échange sur le budget depuis 6 ans.

    Chaque année, nous venions avec notre demande.

    Et bien le bon sens fini par payer en politique.

    Un grand merci au CA.

    Nous apprécions.

  • Chouette ambiance...

    jeton.jpg

     

    Quoi de neuf, Docteur !

    Pas grand-chose, tout baigne, les personnes suspectées par le procureur général sont toujours en place.

    Nous imaginons qu’il règne à la Voirie une chaude ambiance de franche camaraderie.

    Ne faudrait-il pas les déplacer dans un autre département en attendant la fin de l’enquête pénale ?

    Quand au Conseil Administratif, il a décidé de ne plus toucher de jetons de présence pendant les concours d’architecture.

    Nous approuvons.

    Mais avant …

    Nous dire que nous le savions et bien c’est faux.

    Nous dire que tous les personnes siégeant dans un concours d’architecture sont défrayées et bien c’est faux.

    Si vous siégez ad personam, comme les architectes privés, les urbanistes privés et le ou la présidente du conseil municipal, c’est juste.

    Si vous siégez comme représentant d’une institution, c’est faux car vous êtes déjà payés pour cela.

    Un architecte représentant l’Etat, un directeur d’école, un cadre supérieur, un CA ne siège pas pour lui, mais représente son employeur ou sa commune.

    Si des jetons lui sont donnés alors il doit obligatoirement les reverser.

    C’est en tous les cas la lecture de la surveillance des communes qui va exiger une délibération pour officialiser ce payement.

    En cas de refus du Conseil municipal, le cas sera transmis au Conseil d’Etat pour décider de sanctions.

    Avant d’en arriver là, il serait plus simple que ces sommes soient rendues à la commune.

  • Un peu de sérénité dans tout ce désordre...

    vogue.jpg

    vogue2.jpg

     

    Dès aujourd’hui, on vogue.

    Incontournable rendez-vous qui marque la fin de l’été et qui était à l’époque la fête paroissiale.

    Qui se rappelle des petites et grandes vogues ?

    Du retour de vogue, la semaine suivante.

    Et surtout des feux d’artifices, du lundi, au Rondeau.

    Et oui, notre bonne vogue comprenait aussi le lundi.

    Il devait en avoir des sévères et de fédérales à cuver.

    Une nouvelle équipe, pleine d’enthousiasme, est prête à vous faire oublier vos soucis.

    Une organisation tip top.

    Des attractions et des stands pour tous les âges.

    Une super bonne occasion pour connaître l’ambiance à la carougeoise.

    N’hésitez pas.

    On vous attend.

    Et peut-être que vous allez rencontrer Anastase !

    Qui sait…

     

  • Du bouillon pour les morts !

    bouillon.jpg

     

    De qui se moque-t-on à Carouge.

    Un service, le plus important de la commune, dysfonctionne gravement.

    Depuis des mois, cette information est connue, puisque les employés en parlent à mi-mot à la commission du personnel et que la rumeur traîne dans les bistrots et sur la Place du Marché.

    Et que fait notre bon Conseil administratif.

    Rien à part pousser son responsable à prendre un congé sans solde en attendant l’âge de sa retraite.

    Venir nous expliquer que tout est sous contrôle, que l’audit de la Cour des comptes est bon est une vaste fumisterie.

    Est-ce que ce service était sous contrôle du CA ?

    Est-ce que nos édiles avaient la pouvoir de faire des réformes et de les imposer ?

    Avaient-ils une quelconque autorité sur les chefs de service ?

    Une République autonome dans la République !

    Et la question le plus importante :

    Pourquoi le CA n’a-t-il pas, lui-même, saisi la Cour des comptes ?

    Banalisation ? Peur des résultats ? Certitudes que tout va s’arranger, sans vague et sans remouds ?

    Au minimum une mauvaise appréciation de la situation.

    Au maximum, une gestion déficiente de la commune.

  • Que va-t-il se passer, aujourd'hui, à Carouge ?

    cour_des_comptes_geneve_zoom945.jpg

     

    Il y a quelques mois, l’UDC avait saisi la Cour des Comptes au sujet de la gestion du personnel de la ville de Carouge.

    Après avoir été menacés de plaintes pour diffamation, par le Conseil administratif, les élus UDC ont maintenu leur demande et ont été entendus par la Cour.

    Celle-ci a décidé de donner suite et de faire rapport.

    Aujourd’hui nous allons savoir.

    Conférence de presse ce matin de la Cour.

    Présentation du rapport au personnel et ce soir au Conseil municipal.

    Dans un même temps, à 19 heures, le Président de la Cour des comptes sera sur le plateau de « Genève à chaud » sur Léman bleu.

    Autant de publicité, ne présage rien de bon.

    Depuis quelques jours, les personnes qui semblent savoir, qui ont entendu dire, qui savent, nous font un tableau apocalyptique de ce rapport.

    Va-t-on vivre une situation proche de celle de La Chaux-de-Fond ?

  • Débrayage...

    greve.jpg

     

    La tension est montée d’un cran à « Partage ».

    Une partie des employés s'est mise en grève.

    Est-il honnête de la part du SIT de faire croire à une possible augmentation de salaires ?

    Nous l’avons dit, on peut être pour ou contre les emplois de solidarité.

    Mais le débat ou la campagne politique doit se faire au parlement ou sur la place publique par le biais d’une initiative.

    Mais venir dire que les conditions de travail sont inacceptables, manipuler des personnes fragiles, est un précédent dangereux qui risque de mettre en danger toutes les structures sociales qui travaillent avec ce type d’emploi.

    Dans cette histoire, il n’y aura que des déçus.

    On est en train de distiller le doute quand à la probité des dirigeants.

    On fait le lit du MCG, qui n’a pas attendu pour se ruer dans la brèche.

    Et bientôt vous allez entendre des mots comme « scandale, incompétence, négrier, voleur d’emploi, sous-enchère salariale, honte… »

    Et les employés dans tout cela…

  • Partage...

    partage.jpg

     

    « L’association Partage est un mauvais employeur. »

    « Des conditions de travail inacceptables. »

    Et cerise sur le gâteau : « C’est la faute à Marc Nobs »

    Cela sent le règlement de compte.

    Cela fait plusieurs années que cette association travaille sur la commune de Carouge.

    Cela fait plusieurs années qu’elle est citée en exemple.

    Elle a même reçu le Prix Suisse de l’Ethique en 2010.

    Lors de la discussion du budget, aucune question, sur la subvention de 420 000 francs versée par la commune, de la part de « A gauche toute ».

    Et brusquement le scandale, la honte.

    Notre commune est complice de négriers ?

    Notre maire, monsieur Walder ne semble pas trop apprécier cette attaque en règle.

    Avec intelligence, il va réunir tout le Conseil municipal pour mettre à plat cette affaire.

    Le problème, c’est qu’une partie de la gauche ne veut plus des emplois de solidarité.

    La question est d’importance.

    Ces emplois servent-ils à soutenir une sous-enchère salariale ou servent-ils à garder dans la vie active des personnes qui ne pourraient pas trouver d’autres emplois pour des raisons médicales ou sociales.

    Une certaine gauche soutient que toutes ces personnes peuvent travailler normalement. Le Conseil d’Etat est d’un avis complètement différent.

    Nous pensons que le CE a raison et nous défendons ces emplois.

    Alors restons sur ce débat et non sur une attaque en règle de « Partage ».

    Nous sommes solidaires de notre ancien Conseiller administratif, Marc Nobs, qui s’est battu pour cette association et qui a accompagné son développement en soutenant ses excellentes initiatives.

  • Un grand Merci...

     

    Carouge2.jpg

    Carouge1.jpg

  • Nous vous l'avions promis...

     

    Fête.jpg


     

    La fête de la musique aura lieu à Carouge les 6, 7 et 8 septembre sur la place de Sardaigne.

    Merci à Sarah Hippolyte Bonzon qui a relevé le défi dès l’annonce de l’annulation de cette fête par nos autorités sous prétextes de faire quelques économies de bouts de chandelles.

    Elle a crée une association « Carouge fête » pour fédérer toutes les bonnes volontés en dehors du contexte politique.

    Vous pouvez déjà aller voir, sur leur page Facebook, le programme qui s’annonce excellent.

    Le PDC vous l’avait promis.

    Sarah, membre de notre comité, l’a fait.

    Nous tenons toujours nos promesses.

    Carouge doit rester la ville de fêtes populaires et non élitaires.

  • Rebelote...

     

    Carouge.jpg

     

    La « Julie » de ce jour nous l’apprend.

    La zone piétonne de Carouge devra attendre.

    Certains opposants ont fait recours.

    En lisant l’article, on a de la peine à comprendre les griefs des antis, mais on a aussi de la peine à saisir les arguments du Conseil administratif.

    Il semble que lors de l’essai de fermeture qui a duré 3 semaines, le chiffre d’affaire des certains commerces a brutalement chuté.

    3 semaines, c’est trop peu pour se faire une religion.

    Ne faudrait-t-il pas prévoir une période test de 6 mois, durant la bonne saison avec un contrôle strict du chiffre d’affaire des commerces ?

    En cas de fortes baisses, la commune pourrait prévoir une compensation comme elle l’a déjà fait suite aux travaux de la rue Jacques-Dalphin.

    Le précédent existe, le mode de calcul existe, rien de compliqué.

    Cette solution permettrait de lever les oppositions, de tester le concept, de suivre le problème des places de parcs (taux d’occupation du parking de Sardaigne).

    Quand à une zone 20, nous n’y croyons pas vu l’échec de la zone 20 de la rue Jacques-Dalphin.

    De toute façon dans cette zone les voitures ne peuvent pas aller plus vite.

     

  • Pour une symétrie des efforts !

    comédie.jpg

     

    Dans une interview, au journal « Le Courrier », le Conseiller administratif de la ville de Genève, Monsieur Kanaan, parle de la Nouvelle Comédie.

    Il en dit tout le bien possible, ce qui est logique.

    Il annonce, avec gourmandise, que le canton payera la moitié de la facture de la construction.

    En voiture Simone !

    Et les frais de fonctionnement ?

    Le PDC Carouge trouve cette annonce malvenue dans le contexte actuel.

    Si cette déclaration est vraie, alors pour une juste symétrie des efforts, il faudrait que le canton paie la moitié de la construction du Nouveau Théâtre de Carouge.

    Si nous nous plaçons sur le plan des frais de fonctionnement, du taux de fréquentation, du rayonnement culturel, alors il n’y a pas photo.

    Le Théâtre de Carouge gagne sur tous les tableaux.

    Actuellement le Théâtre qui est connu à l’étranger, qui fait tourner ses spectacles et qui reçoit des demandes de coproductions de la part de grandes scènes françaises, c’est le Carouge.

    La Comédie ne marche pas.

    Comment va-t-on faire pour que la nouvelle scène, bien plus grande, fonctionne ?

    Cela sent le « gouffre à millions ».

    Le Théâtre de Carouge ne doit pas pâtir de cette volonté d’hégémonie.

    Le Grand conseil vient de voter une nouvelle loi sur la culture.

    Une loi pour le canton et non pour la seule ville de Genève.

  • Parenthèse...

    vacances3.jpg

     

    Trêve estivale, le temps va s’écouler d’une autre façon.

    On va en profiter pour réfléchir au budget 2014.

    Nos trois grâces peuvent partir tranquillement en vacances.

    Elles peuvent nous laisser les clés, on s’occupera de leurs plantes vertes.

    Nous allons veiller sur vous.

    Vous pouvez, les pieds en éventail, faire la sieste.

    Ne ratez pas les visites guidées du Vieux-Carouge, le samedi.

    Faites ce que vous avez envie et revenez-nous en superbe forme pour la rentrée.

    Pour de nouvelles aventures de Super CA qui se bat contre la méchanceté de 70 % des habitants de Gotham Carouge.

    Qui va gagner ?

    Les gentils de gauche ou les méchants de droite ?

    Le suspense est à son comble…

  • Un budget à oublier ?

    page.jpg

     

    Voilà c’est fait. Carouge a son budget.

    Que de temps perdu.

    Dès le début de ce mélodrame, nous avons dit et répété que Carouge pouvait fonctionner sans augmentation des impôts.

    Que des économies étaient possibles sans toucher aux prestations sociales, à la petite enfance, aux investissements et au personnel.

    Grâce à votre soutien, grâce à 70 % des votants, nous avons gagné.

    Le message est passé.

    Le Conseil administratif doit gérer cette commune avec plus de rigueur.

    Le Conseil administratif doit définir des priorités politiques.

    La Conseil administratif doit pourvoir bénéficier de l’aide d’un plan quadriennal.

    Nous avons voté le budget, car le travail demandé a été fait... POUR 2013.

    La Gauche a reconnu que des économies étaient indispensables et possibles.

    Cette prise de conscience devra être confirmée lors de l’élaboration du budget 2014.

    Nous demandons pour la énième fois de pouvoir être associé à ce travail, non pas en commission, mais lors de rencontres informelles à la Marie.

    Il faut pouvoir se dire les choses en face, sans PV et sans langue de bois.

     

    PS :

    Le conseil administratif est malheureusement mauvais perdant. Nous le déplorons. Nous trouvons scandaleux que dans le dernier numéro de VivreCarouge, il soit encarté le communiqué de presse que nous avions publié sur ce blog. Aucune objectivité, un mépris face à la majorité des votants. Nous avons demandé que le comité référendaire puisse répondre à ce « torchon ». Madame De Haller n’en a cure. Les Carougeois et Carougeoises s’en rappelleront en 2015.

    Pour la route, une dernière petite mesquinerie. Les bons remis aux promotions pour pouvoir acheter des livres sont passés de 20 à 15 francs. Sans commentaire.

  • A 21 heures vendredi, sortez votre morniflard...

    porte-monnaie.jpg

     

    Vendredi, journée des promos, vous allez devoir vous serrer la ceinture.

    Vous croyez quoi, bande de renégats, vous qui avez osé vous opposer aux Trois Grâces.

    Vous voulez des économies.

    Alors payez !

    A partir de 21 heures, les carrousels seront payants.

    Raboulez la tune.

    Et si vous avez une famille nombreuse, bien fait pour vous.

    Vous auriez du suivre la politique chinoise, pas plus d’un enfant.

     

    Vous savez, c’est par cette sorte d’économie que l’on sauve un budget.

    Enfin c’est ce que croit la gauche.

    Pour nous, c’est ce genre de mesure incompréhensible qui va nous permettre de gagner en 2015.

    On touche au populaire dans le sens noble du terme.

    Quelque chose pour tous.

     

    Lorsque vous verrez les Conseil administratif, touchez-leur un mot.

    Facile à reconnaître. Ils portent une écharpe au couleur du Canton.