28/05/2015

C'est tout chaud, tout beau...

vélospot.jpg

 

Après des années de discussion, de débats, enfin les vélos en libre service arrivent.

Non pas ceux que les communes, les TPG et l’Etat veulent mettre en place, les fameux Vélibs, mais les Vélospots.

Cela ne coûte rien aux communes ou à l’Etat et il ne faut pas construire des stations en dur. Il suffit d’une carte ou de votre téléphone et c’est parti Ginette.

Les lieux de prise en charge ou de dépose seront listés sur le site internet et seront principalement devant des restaurants ou hôtels.

Merci au TCS et à la société Vélospot d’avoir pris cette initiative.

Ce matin nous vous dévoilons, en exclusivité, la première station carougeoise située devant l’auberge communale.

Souvent l’initiative privée fonctionne mieux que le lourd char étatique…

 

velospot2.jpg

 

Tiens, tiens, Carouge roule ou Genève roule n’est pas partenaire !

Aucune annonce lors du dernier conseil municipal.

Mais que fait la police municipale contre cet acte anarchiste ?

Nos seigneurs ont-ils été consultés ?

Bigre l’auberge communale appartient à la commune.

On se marre, les provélos pris de vitesse par le TCS.

Le petit sourire du matin.

06:41 | Lien permanent | Commentaires (8) | La griffe orange

27/05/2015

Merci beaucoup

57af4dfa54b37b771d676ac8b10ff749.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi passé lors du Conseil municipal, nous avons fait notre déclaration sur les comptes 2014 de la commune.

Et comme souvent on nous accuse d’être négatifs, de toujours critiquer, de ne jamais positiver. Et bien cette fois nous allons décerner ….. Des bravos, des félicitations et des mercis!

 

"D’abord un immense bravo à la population carougeoise d’avoir sanctionné et d’avoir remis les idées en place à notre cher Conseil Administratif lors du mémorable vote du budget. Car sans ce vote nous aurions eu une hausse d’impôt non justifiée et qui plus est, aucune analyse des charges n’aurait été faite. Analyse que nous avions demandée mais qui était selon la gauche carougeoise impossible.

 

Nous voulons également féliciter Mme Lammar d'avoir eu l’intelligence de laisser de côté une partie de son dogme et d’être revenue à des réalités comptables plus en adéquation pour une ville comme Carouge.

 

Pour finir, un merci à la Cour des comptes qui a permis la très attendue réorganisation du Services voirie, espaces verts et matériel. Réorganisation qui permettra dans le futur plusieurs centaines de milliers de francs d’économie par an. Dommage qu’une fois encore il a fallu une intervention extérieure à l’administration pour que cela bouge. Force est de constater que l’adage « gouverner c’est prévoir » a un peu mal à la patte à Carouge. Même si on a bon espoir pour une partie du nouveau Conseil Administratif."

 

 

Vous voyez, on peut le faire.

09:21 | Lien permanent | Commentaires (6) | La griffe orange

21/05/2015

MERCI

NAK_3232.jpgNAK_3251.jpg

 

Ce soir, le duo dynamique Buchs-Barthassat sévira pour la dernière fois au Conseil municipal de Carouge.

Nous voulons profiter de leur dernier match dans cette formation (et quel match, comptes 2014, nouvelle piscine couverte !) pour les remercier.

 

Avec l’écoute et l’aide précieuse de Dominique Barbuzzi, notre président, Bertrand Buchs et Stéphane Barthassat ont tout donné ces quatre dernières années pour le PDC et la commune. MERCI !

 

Stéphane continuera à distiller son humour (qui a dit vache ?) cette législature et prendra la tête d’une nouvelle équipe. Nous lui souhaitons bon courage.

 

Mais nous voulons dire un petit mot spécial à Bertrand Buchs qui laisse sa place :

 

Ton génie de la communication fracassante.

Ton obsession du tram : lève-tôt pour écouter les grincements, réparer les distributeurs de billets et militer pour le retour du 13.

Ton obsession (bis) de la supériorité mondiale du Théâtre de Carouge.

Tes siestes réparatrices quand le débat s’enlise.

Ton travail complémentaire entre la députation et la commune qui t’a valu ton surnom préféré, le député dépité

Ton amour bien caché de la gauche carougeoise.

Ta gentillesse et ta disponibilité pour nos troupes.

Ta faculté à récupérer en 5 heures de sommeil la fatigue d’une journée sur tous les fronts.

Bref, liste non exhaustive de tout ce qui a fait de toi notre chef de file préféré toutes ces années.

Bertrand, malgré ton absence au CM, nous comptons sur toi pour continuer à partager avec nous ta vision de Carouge.

Un tout grand merci, bises et poignées de main !

 

Tu vas nous manquer !

07:00 | Lien permanent | Commentaires (10) | La griffe orange

19/05/2015

Une petite erreur!

La Tribune de Genève nous apprenait hier (18.05, article ci-dessous) que l’erreur est informatique, ou peut-être humaine, enfin un peu des deux !

 

C’est ainsi qu’à cause d’une erreur informatique et un manque de contrôle humain, la commune a annoncé des salaires annuels supérieurs à la somme perçue par certains employés. Ces derniers ont logiquement été taxés plus par l’administration fiscale. La commune se retrouve donc in fine à rembourser les impôts payés en trop par les employés.

 

Vous suivez ? Nous, non !

 

Que l’erreur informatique ou humaine existe, nous le comprenons bien. Mais nous avouons être étonnés par ce qui précède et suit l’erreur.

 

On s’explique.

 

Comment se fait-il que les fiches de salaire n’ont pas été contrôlées par plusieurs personnes ? Quel était le processus de contrôle mis en place ?

 

Et maintenant, pourquoi une fiduciaire a été engagée ? L’était-elle déjà et avait-elle la responsabilité des salaires ? Est-ce que le service RH de la commune n’est pas en mesure de faire le contrôle en interne ? 

Ces questions restent pour le moment en suspens et méritent une réponse.

 

Capture d’écran 2015-05-18 à 08.44.06.png

 

09:48 | Lien permanent | Commentaires (8) | La griffe orange

15/05/2015

Enfin !

 

Revue.jpg

 

A la fin de chaque législature, le plus important c’est la REVUE.

Le reste : les vestes, les victoires, les rognes, les sourires, les pleurs, les énervements, les incompréhensions sont des petits riens.

Une seule chose compte : LA REVUE.

Alors le 3 et le 4 juin, à la salle des fêtes, venez nombreux.

Nous sommes certains que ce blog va faire l’objet d’une chanson vacharde, que le député dépité va se faire asticoter et que le dribleur de charme va pousser la chansonnette.

 

On va bien rigoler.

 

06:36 | Lien permanent | Commentaires (3) | La griffe orange

13/05/2015

A quoi sert un commentaire ?

 

commentaire.jpg

 

Franchement pas terribles terribles les commentaires de ce blog.

D’abord une majorité de pseudonymes, montrant le courage politique des uns et des autres.

Et puis très rarement des remarques positives ou négatives qui permettent un bon débat et qui ouvrent des nouvelles perspectives.

On apprend de nos erreurs et non des injures de certains aigris.

Nous avons dès le début refusé de modérer les commentaires pour laisser une liberté de parole qui nous semblait très importante.

Malheureusement des petits trolls, souffrant de priapisme verbal, ont pris domicile sur notre site.

Ils se reconnaîtront.

En fin de compte le propos du blog n’a pas d’importance pour eux. Ils ont le réflexe des policiers américains ; on tire avant de réfléchir.

Nous ne demandons rien, car nous n’attendons rien de ces personnes.

Une nouvelle équipe est en place.

Elle décidera si elle veut poursuivre dans le sens d’une liberté de parole totale ou si elle désire modérer les commentaires.

Mais ne vous faites pas de mourons.

Notre légendaire « mauvaise foi » ne disparaîtra pas.

Allez pour la route, deux sujets en cours d’investigation :

 

  • Est-ce vrai que Madame De Haller a demandé de siéger à la Fondation immobilière ?

  • Pourquoi l’association de l’EMS de Drize présente-t-elle un important déficit dans ces comptes 2014 ?

 

06:37 | Lien permanent | Commentaires (11) | La griffe orange

11/05/2015

Mort aux perdants ?

 

carouge4.jpg

 

En lisant les réactions postées hier au soir par nous courageux anonymes, nous nous rendons compte de la méchanceté gratuite de certains dyspepsiques.

Et pourtant…

L’Entente n’a jamais été aussi solide à Carouge.

Nous progressons clairement entre les deux tours.

Nous n’avons pas été chercher des alliances contre nature et nous nous  sommes tenus droits dans nos bottes.

Nous sommes fiers de notre attitude et de notre campagne.

Ce blog va continuer aussi régulièrement qu’avant.

En informant, nous espérons que le plus grand parti de Carouge, les abstentionnistes, diminue la prochaine fois (68 % des électeurs potentiels).

Quant au blog que nous avons retiré, à la demande de membres de notre parti qui le trouvait trop méchant pour la gauche, il parlait simplement du refus de la gauche de participer, mercredi dernier, à un débat de 45 minutes sur Léman bleu.

Il est vrai que les candidats avaient été avertis 2 jours avant la date, mais les 3 candidats de droite se sont montrés immédiatement disponibles.

Il est aussi vrai que la gauche avait organisé un apéro devant le théâtre.

Mais…

Nous vous laissons faire votre opinion.

 

Bravo à Anne, à Stéphanie et à Nicolas pour leur élection.

Carouge a le CA le plus jeune du canton et c’est un magnifique signe.

La démocratie a gagné.

Nous sommes fiers de pouvoir bénéficier d’un système politique qui permet à toutes et tous de s’exprimer et de pouvoir vivre dans une si belle ville.

 

VIVE CAROUGE.

 

06:36 | Lien permanent | Commentaires (27) | La griffe orange

08/05/2015

Il faut voter...

 

vote.jpg

 

Et oui c’est bien dimanche 10 mai que le deuxième tour des élections, pour l’élection du Conseil administratif, a lieu.

Alors, vous n’avez pas le temps de rêvasser, de penser que la semaine prochaine vous allez prendre une décision, d’imaginer qu’il n’est pas urgent de se déterminer.

Trop tard pour la poste.

 

Donc où vous amenez votre bulletin au service des votations à la route des Acacias et vous le mettez dans la boîte à lettre jusqu’à samedi 12 heures ou vous votez au local de vote dimanche.

 

Aujourd’hui seulement 21 % de votants.

Ridiculement bas.

Il ne faut pas que cette élection soit une loterie.

Alors faites votre choix.

Simple selon votre conviction. Gauche ou Droite.

Pour nous c’est sans hésitation un vote pour le changement.

Un vote pour une meilleure gestion de votre argent.

Un vote pour une meilleure mobilité.

Un vote pour des projets mutualisés avec d’autres communes ou avec des privés.

Un vote pour l’avenir.

 

Un vote pour une majorité de droite.

 

ALORS SANS HESITER, VOTEZ LA LISTE 1

 

12:28 | Lien permanent | Commentaires (25) | La griffe orange

04/05/2015

Haute voltige.

 

haute voltige.png

 

Jeudi dernier, la Conseil administratif nous a donné le résultat des comptes 2014.

Avec un immense sourire d’autosatisfaction, il nous a communiqué un boni de plus d’un million.

Conclusions : « Vous voyez comme nous tenons bien les cordons de la bourse. Nous sommes les champions des finances. »

Mais voilà, à vouloir vaincre sans péril, on risque de se voir attraper les mains dans le pot de confiture.

 

Premièrement : Les charges continuent à croitre de plus de 3 % en 1 an.

Sans aucune raison valable.

Carouge est la commune suburbaine qui à la plus de charges par habitants, 4570 francs en 2013 (Meyrin : 3873 francs, Lancy : 3430 francs, Onex : 2485 francs, Vernier : 2840 francs).

Que propose-t-on pour les diminuer ?

 

Deuxièmement : La dette ne bouge pas, alors que depuis 2 ans on investit que des clopinettes, 9 millions en 2013 et 4,7 millions en 2014.

Donc on ne peut pas ou on ne veut pas rembourser une partie de la dette.

On nous fait un calcul surréaliste sur une dette nette en tenant compte des liquidités, qui comme vous le savez varient fortement d’un mois à l’autre.

Au mois d’avril 2015, la dette se monte à 43 millions et comme les liquidités sont de 17 millions, la dette nette est de 26 millions.

Pour nous la dette réelle est celle qui existe, point.

Clairement, la dette n’est de loin pas stabilisée et elle risque de repartir fortement à la hausse ces prochaines années si les investissements du théâtre et de la piscine se réalisent.

 

Et pour terminer, les rentrées fiscales augmentent fortement de 7 millions entre 2013 et 2014 et la taxe professionnelle de 3 millions.

 

Avec tous ces éléments chanter victoire est franchement ridicule.

 

Petite question : Pourquoi n’a-t-on pas remboursé une partie de la dette (nous aurions pu au moins la diminuer de 5 millions) ?


SANS HESITATION VOTEZ LA LSITE 1, LE 10 MAI.

06:29 | Lien permanent | Commentaires (46) | La griffe orange

30/04/2015

A vous de jouer !

 

 

 

Votez.jpg


La question est simple et la réponse également.

Voulez-vous un Conseil administratif de droite ou de gauche?

Le débat de la « Tribune de Genève » de lundi a permis de poser les bonnes questions sur les finances, la mobilité, les crèches, le logement et la culture.

Etes-vous satisfait(e)s ?

Voulez-vous continuer sur cette voie ?

Il est clair que pour nous, C’EST NON.

Un changement est nécessaire.

Il faut revoir le budget, une diminution des charges est nécessaire, une discussion sur les subventions obligatoire.

Il faut mutualiser les dépenses publiques en discutant avec d’autres communes et des entreprises privées.

Pourquoi une place de crèche à Collonge-Bellerive coûte 21 000 francs et à Carouge 41 000 francs ?

Pourquoi ne pas vouloir partager la construction de crèches avec des entreprises privées? La réponse donnée, à savoir que Carouge n’aura que la moitié des places, est étrange. Ce sont de places de crèches supplémentaires, un point c’est tout.

Pour la mobilité, la solution est de discuter avec l’Etat et de se battre pour que la réforme initiée par la commission des transports du Grand Conseil soit mise en place.

Il faut donc se donner une année pour avoir un plan de mobilité cohérent et non ouvrir et fermer des rues sans programme clair.

 

Maintenant il ne reste plus qu’à voter, SI CES SACRES BULLETINS DE VOTE ARRIVENT !!!!!!

 

SANS HESITATION, LA LISTE 1.

10:58 | Lien permanent | Commentaires (13) | La griffe orange

26/04/2015

Dialogue de sourds

Nous vous laissons lire cet échange entre les TPG et un citoyen carougeois.

La vérité c'est que les rails devraient être changées, des anti-vibrateurs posés et le revêtement changé. Promenez-vous et regarder l'état du bitume.

 

Circulation des trams à Carouge : les tpg s’organisent pour limiter les nuisances

Riverains des lignes 12 et 18, vous subissez régulièrement des nuisances dues au passage des trams en bas de chez vous. Avec la croissance de l’offre des tpg depuis une douzaine d’années, les fréquences de passage des trams ont beaucoup augmenté et vous bénéficiez ainsi d’un tram pour le centre-ville toutes les 5 minutes en moyenne aux heures de pointe. Si cette offre importante est positive pour le développement de votre mobilité, elle entraîne, pour ceux d’entre vous qui sont les plus proches des voies, des nuisances, notamment sonores, potentiellement très désagréables.

Les tpg sont sensibles à cette situation que vous vivez au quotidien. Si ces désagréments étaient déjà connus de l’entreprise et traités sur plusieurs boucles sensibles du réseau, la séance publique qui a été organisée le 28 mai 2014 par les autorités de la Ville de Carouge afin de vous donner la parole sur cette problématique, a réellement permis aux tpg de donner la bonne dimension aux désagréments que vous subissez.

Des actions concrètes immédiates afin d’améliorer votre qualité de vie

Suite à cette séance, les tpg se sont donc organisés afin de mettre en place, dans les meilleurs délais, des actions destinées à diminuer efficacement et durablement ces nuisances sonores dues au passage des trams en bas de chez vous :  

 

1)     Vitesse réduite et limitée à 15 km/h dans le secteur du Vieux-Carouge entre 21H30 et 06H30, depuis le 28 juin 2014 ;

2)     Poursuite des contrôles réguliers de la vitesse des trams – initiés en mars 2014 – en collaboration avec la police municipale carougeoise.

3)     Nouvelle organisation des sorties et rentrées des tramways au dépôt du Bachet-de-Pesay afin de limiter les courses, très tôt le matin et tard le soir, en bas de chez vous, depuis le 28 juin 2014 ;

4)     Nouvelle organisation du remisage des trams au Rondeau de Carouge afin de limiter les courses par Carouge : transit par Palettes et Plainpalais, depuis le 28 juin 2014.

5)     Mandat donné à un bureau spécialisé pour effectuer des mesures de contrôle des niveaux de vibrations provoquées par les tramways, en juin 2014 ;

6)     Mandat donné à un bureau spécialisé pour mesurer les bruits aériens (crissements) provoqués par les tramways, en février 2015 ;

7)     Graissage manuel des rails par un collaborateur des tpg, trois fois par jour ;

8)     Test d’un équipement, installé directement sur les tramways, destiné à graisser automatiquement les rails aux courbes sensibles. Si au terme de la période de test, le système s’avérait probant, il serait installé à plus grande échelle sur les véhicules problématiques.

 

Enfin, pour mieux comprendre : l’émission sonore – ou crissement – provoquée par le tram est inhérente au contact fer contre fer (fer des bogies ou roues du tram contre le fer des rails). Ce bruit est inexistant par temps de pluie et s’accentue avec le retour en période sèche, notamment lorsque le vent souffle.

 

Une prise de conscience pour des actions encore mieux coordonnées entre les services tpg concernés

Toute amélioration sur le réseau des tpg est le résultat des actions coordonnées des différents domaines d’activités concernés de l’entreprise. Il en va de même en ce qui concerne la résolution des problématiques générant des nuisances liées à la circulation des véhicules.

Les réclamations que vous avez adressées aux tpg, par écrit ou lors de la séance publique de 2014, ont encore renforcé cette coordination, essentielle à la résolution rapide du problème de nuisances sonores liées au passage des trams.

Exploitation : les conductrices et conducteurs de tram, qui par le respect scrupuleux des limitations de vitesse et l’adoption d’un style de conduite fluide et anticipatif – notamment en évitant les accélérations et décélérations trop brutales et les accélérations tant qu’une partie de leur véhicule est encore engagée dans une courbe – apportent une pierre essentielle à la résolution des problèmes de nuisances.

Technique : les services de maintenance des véhicules, qui par leurs actions d’entretien préventif et leur réactivité lors d’actions correctives, veillent à mettre à disposition de l’exploitation un matériel roulant en parfait état. Les services techniques étudient, par exemple, la possibilité de mettre en place un système permettant de détecter automatiquement la nécessité de meuler les bandages des bogies des trams (le profilage des roues, en somme) ; un tour mobile pour procéder au meulage, plus pratique, arrivera par ailleurs déjà à l’automne. L’installation d’un système permettant de mesurer le niveau des vibrations directement sur le réseau est également à l’étude.

Infrastructures : les services en charge des infrastructures sur le réseau, notamment les rails, veillent également, en collaboration avec les services techniques, à une maintenance et un entretien conforme, afin de mettre à disposition des infrastructures fixes en parfait état.

En outre, les directeurs de ces domaines et le directeur général des tpg se sont également organisés en une « task force » qui suit de près l’évolution de la situation et veille à une mise en œuvre coordonnée de toutes les actions destinées à diminuer les désagréments que vous vivez.   

Rapport sur les mesures vibratoires : pas de solution efficacement durable

En ce qui concerne les désagréments liés aux vibrations, la problématique est plus complexe. En effet, le rapport relatif aux mesures de contrôle des niveaux de vibrations provoquées par les tramways, ne met pas en évidence de solution idéale permettant de résoudre les problèmes, qui sont de plusieurs ordres : matériel roulant et constructions carougeoises.

Ainsi, et contrairement au ressenti de nombreux riverains, l’émission vibratoire des plus anciennes rames, les « Düwag », est plus forte que celles des plus récentes, les « Cityrunner » et les « Tango ».

Par ailleurs,  sur le tronçon « Armes – Rondeau », bien que le bâtiment Carougeois soit d’apparence homogène, les caractéristiques dynamiques sont fortement hétérogènes d’un bâtiment à l’autre. Dans ce contexte, quel que soit le système anti vibratoire envisagé, il ne serait pas possible d’atténuer de manière satisfaisante et homogène les vibrations ressenties. Au contraire, la situation pourrait même se dégrader dans certains bâtiments.


Monsieur,

 

Nous avons pris connaissance avec grand intérêt de votre très (trop) longue réponse, dont nous pouvons résumer ainsi la substance : on va mettre un peu d'huile dans les rouages mais en gros, ça ne va pas changer, au contraire, ça va aller de mal en pis (et d'ailleurs on s'en fout).

Nous n'avons pas manqué d'apprécier le ton de votre courrier et la bienveillante prise en compte des nuisances. Vous les qualifiez de "potentiellement très désagréables" : panne de dictionnaire, inconscience, ignorance ou simplement je m'en foutisme ? La question est ouverte.

Vous nous voyez très sincèrement désolés de votre impuissance. 

Est-ce la même impuissance qui, il y a quelques mois ou années, faisait dire à tous les spécialistes des transports de la République qu'une ligne directe pour la gare n'était pas réaliste, ni réalisable ? Une mobilisation politique, un peu de ruades dans les brancards et l'impossible est devenu possible. La science et la technique seraient-elles donc soumises à la volonté des hommes ?

Vous nous annoncez des efforts entre 21h30 et 6h30, Et le reste de la journée ? Vibration à gogo ?

La conclusion de votre courrier constitue la cerise sur le gâteau, un peu de surréalisme ne nuit pas: "au contraire la situation pourrait même se dégrader". Bigre ! Quel courage, quelle audace !

Mais avez-vous envisagé un instant que la situation se dégrade aussi avec les habitants ? Que votre réponse soit jugée non seulement insatisfaisante mais de plus suffisante, hautaine et méprisante ? 

Pourquoi ne pas oser les mots qui fâchent: manque de volonté politique, absence de créativité technique, priorités différente et blablabli et patata..

Depuis le néolithique et bien avant l'arrivée du tramway en milieu urbain, l'humain s'est singularisé au royaume du vivant par sa volonté de chercher des solutions à des problèmes concrets et souvent complexes. Silex, gourdins, presse-purée, démocratie, pince à linge, éolienne, énergie solaire, la liste de ces améliorations est heureusement bien plus longue que celle des renoncements paresseux, des coupables abandons.

Nous ne doutons pas que la réponse post-néandertalienne dont vous nous avez gratifiés est un poisson d'avril tardif et vous encourageons à poursuivre vos efforts visant à mieux prendre en compte les demandes des riverains de la rue Ancienne.

Nous vous en remercions par avance et, dans l'attente d'une nouvelle réponse un peu plus XXIe siècle, vous prions de croire, Monsieur, à l'expression de nos salutations joyeuses et vibrantes.

 

_______________________________

 

Daniel Traub

31, rue Ancienne cp 1475 1227 Carouge

022 301 4701 fax 02 -info@traub.name

13:37 | Lien permanent | Commentaires (20) | La griffe orange

23/04/2015

Praille-Acacias-Vernet

 

Etoile.jpg

 

Le nouveau système d’élection, en deux tours, nous donne, pour la première fois, la possibilité d’avoir un vrai débat politique sur les enjeux communaux.

Alors, il faut en profiter et accepter la critique.

Tiens ; aujourd’hui parlons du PAV (Praille-Acacias-Vernet).

On va commencer par une critique positive. Et nous n’avons pas fumé la moquette.

Monsieur Nicolas Walder a fait un très bon boulot sur ce dossier.

Il a défendu la commune de Carouge et surtout il a démontré à l’Etat que rien ne pourrait être fait sans consulter la commune. Et pas seulement à la dernière minute, mais cela dès le début du processus.

Notre souci et il est général, c’est que dans ce dossier, on avance à la vitesse d’un escargot.

Rien n’a changé depuis le vote du grand Conseil.

Aucun appartement n’a été mis sur le marché.

Aucune zone industrielle n’a été créée par la Conseil d’Etat pour pouvoir reclasser les entreprises.

Disons le clairement, rien ne va être fait, si nous continuons dans ce sens avant des dizaines d’années, à part le périmètre de la caserne des Vernets. Simplement parce que les entreprises, qui sont en place, ne veulent pas partir et que rien les y oblige.

Soit, il faut un vison d’ensemble, mais ne pourrions-nous pas déjà commencer à construire dans les périmètres, comme la Marbrerie ou  sur la parcelle de la rue Baylon.

Rien ne nous empêche d’aller de l’avant.

A force de faire des plans et des réunions, nous allons finir par construire que des dossiers.

Allons-y, lançons-nous et montrons que le PAV n’est pas une chimère mais une réalité.


LE 10 MAI, VOTEZ SANS HESITATION LA LISTE 1

 

07:35 | Lien permanent | Commentaires (17) | La griffe orange

22/04/2015

Mais bon sang, pourquoi se présenter au second tour !

 

dettes.jpg

 

C’est la question qui nous a été posée par un journaliste du quotidien « Le Courrier ».

Pour lui, la situation était claire. L’équipe actuelle n’a pas démérité et il reste une place pour la droite.

Fermer les bans.

Nous lui avons simplement répondu que nous avions décidé de donner à la population la possibilité de choisir entre deux projets de gestion de la commune et par là de permettre un débat démocratique.

Bétonner les listes en faisant des accords contre nature est mauvais et contre-productif.

Si nous voulons que la part des abstentionnistes diminue, il faut obligatoirement intéresser et démontrer que la chose publique est passionnante.

Nous l’avons dit, et répéter, depuis des mois que nous ne sommes pas d’accord avec la gestion des finances carougeoises.

Il est donc de notre responsabilité d’attirer l’attention de l’électeur sur ce point.

Juste quelques chiffres pour aujourd’hui (tiré des statistiques de la surveillance des communes).

 Charges par habitant à Carouge 4570 frs (3873 à Meyrin, 3430 à Lancy, 2485 à Onex et 2840 à Vernier).

 

34 communes genevoises n’ont pas de dettes. Carouge est à 2130 frs par habitant. Plus que la ville de Genève (1200).

 

La capacité d’autofinancement des investissements (qui signifie un nouvel endettement s’il est en-dessous de 100 %) est à 58.9 % à Carouge. Ce chiffre est considéré comme notoirement insuffisant par la surveillance des communes.

Par comparaison : Lancy 72.6 %, Meyrin 76.7 %, Onex 174.3 % et Vernier 192 %.

 

Cela fait réfléchir…

 

A demain

 

VOTEZ, SANS HESITATION,  LA LISTE 1 POUR LE CONSEIL ADMINISTRATIF.

06:42 | Lien permanent | Commentaires (40) | La griffe orange

20/04/2015

Vous disiez !

 

Victoire.jpg

Une fessée mémorable, la disparition du parti, sans oublier tous les noms d’oiseaux ou autres dénominations flatteuses.

Vous disiez …

Nous sommes encore là, Anastase.

Et oui encore 5 ans à nous supporter.

Sosof viendra hanter vos nuits avec sa voiture Hello Kity et le papounet continuera à écrire des blogs et à vous chanter des berceuses avec son français approximatif et sa voie nasillarde.

Vous savez pourquoi nous avons fait un superbe score.

Parce que nous avons, pendant 4 ans, communiqué avec les Carougoises et les Carougeois.

Nous nous sommes battus contre la novlangue du CA de gauche.

Nous sommes allés regarder derrière le décor de carton-pâte.

Une superbe équipe, une association qui a su se renouveler.

Dominique Barbuzzi, dit le barbouze des tours, a pendant 10 ans, tous les jours, bossé pour trouver de nouveaux membres, créer un esprit de famille, fait venir des jeunes.

Et ce n’est pas par hasard si Sophie, Julien et Adriano sont élus. Un vent neuf pour le CM et les préoccupations de la jeune génération prises en compte.

Nous allons pouvoir développer des projets pour les familles, pour tous les types de familles.

Merci Dominique.

Merci Stéphane pour ta bonne humeur, ton esprit de répartie, ton énergie.

Un vrai esprit carougeois.

Nous allons faire une campagne d’enfer pendant 3 semaines. Carouge mérite d’avoir un CA de droite.

Depuis 2 ans le CA actuel fait une politique de droite.

Pourquoi préférer la copie. Il faut l’original.

Et puis à toute l’équipe des candidats, un immense merci.

Je n’ai pas depuis longtemps ressenti un tel esprit de famille, une telle joie de vivre.

Et ce n’est pas par hasard que des PLR et des Socialistes sont venus hier soir finir la soirée avec nous.

Car nous savons faire la fête et rire de nous-mêmes.

Aujourd’hui je signe

 

Bertrand Buchs

 

Le 10 mai, sans hésiter, votez la liste 1.

10:06 | Lien permanent | Commentaires (19) | La griffe orange

17/04/2015

Epilogue...

 

artiste.jpg

 

Voilà la campagne s’achève. Quelque soit le résultat de dimanche, nous allons continuer à animer ce blog.

Pas de chance Anastase, Marc, Iappal et tous les autres dyspepsiques qui ont mal supporté le ton de notre rubrique.

Cela fait 4 ans que nous sommes en campagne électorale.

Nous allons nous reposer dimanche et réattaquerons lundi pour cette fois 5 ans.

Vous n’en avez pas fini avec le PDC.

Le PDC gnangnan, c’est fini.

Le PDC girouette c’est fini.

Nous sommes droits dans nos bottes.

C’est ce qui vous a gêné.

La gangrène d’une commune c’est le clientélisme. Les petits arrangements entre copains, l’absence de vision du bien commun.

Nous vous rappelons que l’argent que nous gérons nous a été confié par nos communiers.

Pas pour nous faire plaisir, pas pour aider quelques obscures associations, pas pour promouvoir une administration pléthorique, pas pour construire une mare à canard (80 000 francs), pas pour rénover (7 millions) un bâtiment qui depuis plus de 4 ans ne sert à rien (Grange-Collomb), pas pour complexifier un plan de circulation, pas pour rénover des rues à grands frais avec un mobilier urbain délirant, pas pour vouloir transformer des trottoirs qui sont en bonne état, pas pour mettre les bâtons dans les roues des associations carougeoises qui font la vie de la cité, pas pour créer une union des villes genevoises, pas pour vouloir rendre tout le vieux Carouge piéton, pas pour payer des contrats de quartier, pas pour fournir des appartements à nos CA, pas pour  se répartir les jobs d’été mais simplement pour donner à la population les services dont elle a besoin.

Crèches, sécurité, mobilité, logements, propreté.

Retrouvons le bon sens.

 

Un immense merci à toutes et à tous pour cette campagne électorale. Une première pour beaucoup, une expérience qui restera inoubliable.

Gardons à l’esprit que le Peuple a toujours raison, surtout quand il a tort.

 

Alors pour une dernière fois, votez la liste 2 (enveloppe bleue) et la liste 1 (enveloppe jaune)

07:13 | Lien permanent | Commentaires (50) | La griffe orange