06/02/2015

Qui dit quoi, la bataille des bilans a commencé.

 

Maudet.jpg

 

 

On n’a jamais tenu autant de réunions d’informations à la population depuis la nuit des temps.

Très bien, les carougeois ne vont pas s’en plaindre.

Comme par hasard, les élections municipales approchent.

Mais c’est de bonne guerre.

Le bon peuple n’est pas si bête que cela et sera reconnaître les bons bergers qui permettront, à la commune, de passer le cap difficile de la prochaine législature.

Mais juste une remarque sur la sécurité.

(En aparté pour notre espion adoré PM, Bertrand Buchs n’a pas été à la séance du PLR mais était bien présent à la séance communale).

Si Carouge a vu une nette diminution des épisodes violents et des cambriolages sur cette dernière année, c’est grâce à qui ????

A Pierre Maudet et à personne d’autre, car les chiffres sont têtus et ils sont les mêmes pour tout le territoire du canton.

C’est la politique de la droite en matière de sécurité qui a porté ses fruits et ce n’est en tout cas pas la politique de la gauche.

Et si Carouge a pu appliquer rapidement les directives de Pierre Maudet et collaborer étroitement avec ses services, c’est grâce à un homme, le conseiller administratif Aebi qui lors de la dernière législature a mis en place les caméras de surveillance (motion PDC et nous entendons encore les remarques outrées de nos camarades) et qui a fait augmenter significativement le nombre de policier municipaux.

Vouloir récolter les lauriers, c’est bien, mais un peu d’objectivité c’est encore mieux.


Aebi.jpg


 

06:45 | Lien permanent | Commentaires (16) | La griffe orange

03/02/2015

Une belle équipe.

PDC Carouge.jpg

L'équipe qui gagne et qui va gagner

06:54 | Lien permanent | Commentaires (47) | La griffe orange

29/01/2015

Excellente nouvelle.

 

communaute.jpg



Hier, lors de sa séance hebdomadaire, le Conseil d’Etat a décidé de créer un nouvel instrument de gestion communale.

La communauté de communes.

Le PDC Carouge est ravi, car cela fait des années qu’il réclame une mutualisation des dépenses communales.

Pourquoi faire seul ce que nous pouvons faire à plusieurs.

Nous avons déjà déposé deux motions allant dans ce sens, pour un projet de nouveau théâtre intercommunal et pour un espace pour que nos jeunes puissent se retrouver ensemble.

Nous avons repris cette idée dans notre programme.

Nous vous en avons déjà parlé et si nous avons la chance d’avoir Bertrand Buchs élu au CA, il se mettra immédiatement en contact avec les communes limitrophes pour commencer à travailler ensemble, sur le projet d’une piscine couverte (à Carouge), sur le projet d’une nouvelle patinoire (avec Lancy) ou sur notre belle idée d’une halte ferroviaire à Val d’Arve associée à un téléphérique urbain reliant Veyrier et les Grands-Esserts à Carouge.

La communauté des communes étant le premier pas avant une possibilité de fusion.

Cela promet d’être passionnant.

 

12:18 | Lien permanent | Commentaires (37) | La griffe orange

27/01/2015

Sommes-nous prêts ?

 

Tempête2.jpg

 

Franc fort, déflation, délocalisation, licenciement…

Les finances carougeoises sont-elle prêtes à affronter la tempête !

Vous connaissez la réponse : Absolument pas.

A force d’avoir augmenté les charges, la taille des services, le clinquant et le paraître, sans baisser la dette et autofinancer les investissements, l’hiver va être rude.

En avril, il va falloir choisir.

Conserver une majorité de gauche au CA et aller droit dans le mur ou choisir une majorité de droite.

La prochaine législature ne sera pas facile et il ne faudra pas chercher à plaire.

Du sérieux dans les fiances.

Des prestations pour la population et uniquement pour la population.

Nous vous avons déjà démontré que sans augmentation des impôts nous pouvions conserver les acquis sociaux.

 

Votez pour la gauche et vous verrez vos impôts augmenter.

 

07:07 | Lien permanent | Commentaires (22) | La griffe orange

26/01/2015

Insupportable...

 

tram 12.jpg

 

Comment font les habitants de la rue Ancienne et de la rue Saint-Victor pour dormir ?

Le bruit des trams est proprement insupportable.

A chaque courbe, un terrible crissement se fait entendre. Pire que le supplice de la craie sur le tableau noir.

Les habitants se sont déjà plaints. La vitesse des trams a été diminuée mais cette mesure ne sert strictement à rien contre le bruit.

Il faut trouver une solution.

Nous allons intervenir, une nouvelle fois lors du Conseil municipal de jeudi prochain.

 

06:30 | Lien permanent | Commentaires (9) | La griffe orange

22/01/2015

Notre programme.

 

pdccarouge150115.pdf



FINANCES : STOP AU GASPILLAGE DES DENIERS PUBLICS

Assainissons les finances communales en créant plus de projets

intercommunaux et en adaptant les subventions aux besoins des

Carougeois !

 

SECURITE : STOP AU LAXISME

Mettons plus d’agents municipaux dans la rue. Plus de communication

avec les Carougeois c'est une meilleure lutte contre les

nuisances sonores et le vandalisme.

 

LOGEMENT : STOP AUX PASSE-DROITS

Arrêtons les attributions farfelues, gérons équitablement et

efficacement les logements communaux, en toute transparence.

Activons les projets de logements prévus sur notre commune!

 

MOBILITE : STOP A LA GABEGIE

Prenons réellement en compte les besoins des Carougeois et des

commerçants dans les schémas de circulation de la commune.

Mettons fin aux aménagements pharamineux, inefficaces et dangereux.

Demandons une halte ferroviaire du CEVA au Val d’Arve !

 

EMPLOI : STOP A L’ABANDON DES CAROUGEOIS

Allégeons la taxe professionnelle pour les entreprises qui assument

leur rôle citoyen en matière de formation d’apprentis et d’engagement

de chômeurs carougeois.

 

06:11 | Lien permanent | Commentaires (15) | La griffe orange

16/01/2015

Exposition d’aviculture

Faisan.jpg

Depuis hier nous profitons des chants de la basse-cour à Carouge.

Les animaux de la ferme sont venus nous rendre visite à la place de Sardaigne.

Le réveil au chant du coq rappelle des souvenirs pas si lointains.

Mais au fait…connaissez-vous la basse-cour carougeoise ?

Ce fût l’une des premières sociétés à être créée en 1940.

Les restrictions et le rationnement incitèrent les possesseurs de petits jardins à élever poules, lapins et pigeons.

Aujourd’hui, c’est la dernière société avicole à Genève.

Vous découvrirez également ce qu’est l’aviculture sportive.

Venez nombreux faire un passage à l’exposition.

Les pures races seront de la partie.

Les festivités ont débuté hier et se termineront dimanche à 18h.

Toujours dans une ambiance festive « à la carougeoise ».

Une visite différente avec un coté rural de notre belle cité.

Bref, si après cela vous ne venez pas avec vos chérubins…

 

Soyez les bienvenus et vive Carouge.

 

11:45 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (9) | La griffe orange

16/12/2014

Nous sommes vraiment trop riches.

 

grenouille.jpg

Ce soir nous allons devoir, lors du Conseil municipal, voter sur une proposition du Conseil administratif de créer une gouille à grenouilles à Grange-Collomb, derrière le bâtiment du centre culturel.

Coût de l’histoire 80 000 francs.

L’intérêt ? Suivre les recommandations de Pro Natura et faire de la pédagogie.

Dans un lieu où personne ne vient à part les promeneurs de chiens.

En résumé bonne nouvelle en ces temps de Noël, Carouge est riche.

Juste pour la gouverne du CA : Pro Natura finance à 100 % la création de ces gouilles.

Probablement à bien moins cher que 80 000 francs.

06:58 | Lien permanent | Commentaires (27) | La griffe orange

12/12/2014

A Carouge c’est le marché de Noël

82003827_o.jpg

 

Venez nombreux faire un passage au marché de Noël de Carouge.

Les festivités débutent ce jour à 11h et se termineront dimanche à 18h.

Les artisans sont là tout comme les animations.

Des sonneurs de cloche, des clowns, des orgues de barbarie, du Gospel, le père Noël seront présents pour vous accueillir.

Toujours dans une ambiance festive « à la carougeoise ».

La musique municipale sera derrière ses instruments le samedi matin.

Il y aura également une crèche vivante à ne pas manquer le samedi et le dimanche devant l’église Ste-Croix.

Pour nos chérubins il y aura aussi des poneys sur la place du Théâtre de Carouge.

Le Fournil vous offrira un chocolat chaud pour patienter  à la place de l’Octroi en attendant la calèche le dimanche entre 11h et 16h.

Une visite différente de notre belle cité.

Bref, si après la lecture de ce programme vous n’êtes pas convaincu…

 

Soyez les bienvenus et vive Carouge.

12:12 | Lien permanent | Commentaires (10) | La griffe orange

10/12/2014

Grogne aux Acacias

 

caroubier.jpg

 

Une pétition qui récolte presque 400 signatures en 3 jours !

Pas mal du tout.

Mais pourquoi ? 

Les nouveaux aménagements urbains du quartier Caroubiers-Léopard ont totalement déstructuré la fluidité, l’équilibre des transports, la déserte et l’accessibilité aux commerces.

Laissons la parole aux pétitionnaires :

« Les commerces de proximité, répondant à une demande et à un besoin, constituent des lieux de services et d’échanges au bénéfice de la population, tout en offrant l’occasion de se rencontrer et de se constituer une identité donnant par conséquent une âme au quartier, en opposition à ces zones dortoirs si mornes dont nous ne voulons pas. Les commerces sont sinistrés par ses travaux et leur viabilité est en danger.

Quant aux intentions écologiques du projet, ses conséquences vont à l’encontre des objectifs escomptés. En effet, les nouveaux flux de circulation induits par ces aménagements, augmentent la densité de la circulation, en contraignant les habitants à contourner des immeubles pour accéder à leur domicile ou à leur parking. Ainsi, les accès auparavant directs sont supprimés.

La circulation cycliste à contre-sens de la circulation automobile est périlleuse, voire extrêmement dangereuse, tant pour les cyclistes que pour les conducteurs d’engins motorisés. L’étroitesse d’une voie unique de circulation accentue la dangerosité pour tous les types d’utilisateurs.

Enfin, la suppression d’un nombre élevé de places de stationnement, est non seulement au bénéfice de trottoirs gigantesques inadéquats aux besoins du quartier, mais prétérite plus encore la sécurité. Il est dommage, de ne pas avoir envisagé une circulation cycliste en site propre.

Pour terminer, c’est avec stupeur et consternation, que la population a découvert, sans aucune information préalable, l’arrivée de bulldozers, le vendredi 28 novembre 2014 au matin, mandaté par la commune pour supprimer le peu de places encore à disposition de la population.

Les utilisateurs peuvent s’interroger sur l’utilité de l’achat d’un macaron, au vu du nombre de places de stationnement décroissant au fil des mois, voire des semaines. Ces fameux macarons ne nous laisseraient-ils pas un goût amer ? 

Pour ces différents raisons, nous, signataires de la présente pétition, exigeons :

 

  • l’arrêt immédiat de tous les travaux modifiant la situation existant jusqu’à ce 28 courant,

  • le rétablissement des espaces disponibles à des places de parking (situation antérieure au28.11.14),

  • l’écoute de nos besoins et la concertation des différents utilisateurs,

  • le respect des deniers publics. »

  • On connait déjà la réponse du CA, mais le Conseil municipal a voté !

  • Oui mais Monsieur le Conseiller administratif  Walder nous a certifié que TOUTES les personnes concernées, c’est-à-dire,  les commerçants,  les grandes entreprises, les associations d’habitants avaient été entendus et que toutes  et tous approuvaient les changements.

    Cela ne semble franchement pas être le cas.

    Pour vous faire une idée, prenez votre voiture et allez faire un tour dans le quartier. Pas triste et faite gaffe car vous avez une chance sur deux de finir à contre-sens.

    Et surtout ne vous fiez pas au GPS.

    Allez courage, le 1er JUIN 2015, ON CHANGE D’EQUIPE.

 

06:35 | Lien permanent | Commentaires (13) | La griffe orange

01/12/2014

Plus on a de l'argent, plus on le dépense.

 

depenses.jpg

Excellent article du Matin Dimanche (30 novembre 2014) sur les finances des communes genevoises.

Elles croulent sous les millions, et ne pouvant mettre l’argent de côté, elles s’inventent des tâches.

Les charges augmentent donc de façon exponentielle.

A Carouge plus de 87 % en 10 ans pour une augmentation de la population de seulement 17 %.

Et la journaliste, Madame Eckert, de conclure : « Plan-les-Ouates (l’horlogerie) ou Carouge (les banques) ont dépensé sans compter. Ici, dix nouveaux ronds-points ; là un nouveau centre sportif et administratif ; ici, la création d’un service d’urbanisme totalement redondant avec les tâches du canton... »

Ah notre service d’urbanisme, le nec plus ultra. Mieux que le canton, des salaires de conseillers d’Etat, et des études tout azimut.

Sans oublier notre service culturel...

On ne mouche pas du coude à Carouge.

Etrange il nous semble que sans augmentation des impôts on ne pouvait plus rien faire dans notre bonne commune.

Alors que fait-t-on, pour éviter de poser la question d’une baisse d’impôts ?

On dépense :

Subventions : 53 % plus élevées que la moyenne pour Meyrin, Onex, Lancy et Vernier, charges de personnels : 21 % plus élevées par rapport à ces 4 communes, biens et marchandises : 70 % au-dessus, culture et des loisirs : 31 %.

Et pendant ce temps la dette monte parce que nous n’arrivons pas à autofinancer nos investissements.

Notre capacité d’autofinancement des investissements (qui signifie une augmentation de l’endettement s’il est en dessous de 100 %) est de 58.9 (considéré comme insuffisant par la surveillance des communes) (comme comparaison : Lancy 72.6, Meyrin 76.7, Onex 174.3 et Vernier 192).

Clairement, il va falloir changer d’équipe l’année prochaine.

Le PDC s’engage à maîtriser le budget, à réduire la dette et à augmenter notre capacité d’autofinancement.

06:25 | Lien permanent | Commentaires (23) | La griffe orange

28/11/2014

Enfin une bonne nouvelle, la patinoire ouvre samedi.

 

patinoire2.jpg

 

12h tapantes, pleins d’étoiles à la place de Sardaigne, Sarah Meier, championne d’Europe et Stéphane Lambiel qui est juste champion du monde et médaillé olympique.

 Il faut le dire : La patinoire de Carouge surfe sur la vague d’un immense  succès depuis plusieurs années.

Une belle réussite de l’ancien CA libéral Jean-Pierre Aebi, non sans un soutien inconditionnel du PDC.

L’objectif était simple : promouvoir un sport qui n’est pas accessible à tous.

Réunir jeunes et moins jeunes sur des patins ou bien autour d’une fondue.

Même si à l’époque, les Verts et leur profond sentiment de sauveur de la planète n’en voulaient pas trop.

Trop polluant et trop cher, qu’ils disaient…

Et puis d’autres grincheux se plaignaient du prix.

Mais quand vous voyez le bonheur des gamins, vous avez compris que c’est gagné.

L’investissement en valait la peine.

Bref maintenant elle est là et bien là.

Alors tous à la patinoire, elle le vaut bien.

 

11:19 | Lien permanent | Commentaires (6) | La griffe orange

20/11/2014

Récompense pour services rendus à la Patrie...

 

décorations.jpg

La Place du Marché était en effervescence l’autre soir.

Cela bruissait, complotait, se fâchait, s’interpolait, les platanes en étaient tout interloqués.

La cause : l’attribution en urgence, façon TGV, d’un 4 pièces à une conseillère administrative, bientôt émérite.

Dossier déposé la veille de la réunion de la fondation du Vieux-Carouge, discuté le lendemain et décision dans la foulée.

Ça c’est vraiment de l’efficacité pur porc.

Probablement pour services rendus à la Patrie reconnaissante.

Pourquoi pas…

Juste deux questions :

Combien de dossiers en attente ?

L’urgence était-elle avérée ?

Vu les réactions, on peut en douter…

Le prix : 1200, réévalué à 1600 (sans les charges).

 

06:52 | Lien permanent | Commentaires (106) | La griffe orange

18/11/2014

Pour une halte ferroviaire au Val d'Arve.

 

CEVA.png

 

Le PDC vient de déposer, sur le bureau du Conseil municipal, une motion demandant la construction d’une halte ferroviaire, sur le tracé du CEVA, au Val d’Arve.

Pourquoi faire cette proposition maintenant ?

L’idée a déjà été discutée, d’une façon informelle, avec la même réponse : trop tard, impossible, trop proche de la gare de Champel ou de Carouge-Bachet.

Réponse un peu courte quand on peut voir tous les jours, en sortant de la gare de Cornavin, la halte de Sécheron qui n’est qu’à quelques centaines de mètres de la gare principale.

Les organisations internationales sont-elles plus importantes que Carouge !

Nous sommes convaincus qu’il faut que notre idée soit étudiée pendant les travaux du CEVA et pas après.

La présence d’une halte au Val d’Arve est nécessaire et naturelle.

Elle est logique quand on connait le développement à moyen terme de cette région de Carouge et celui du plateau de Vessy avec le projet des Grand Esserts.

Le Grand Conseil a déjà attiré l’attention du Conseil d’Etat sur les problèmes de transports publics que va engendrer la construction de ce nouveau quartier. La voirie est trop étroite pour pouvoir absorber des nouveaux usagers. Les bus ne peuvent déjà plus circuler aux heures de pointe et la porte d’entrée sur Carouge, qui est le Rondeau, est saturée.

La création d’une halte permettrait de mieux régler les problèmes de transports avec une ligne rapide entre Veyrier, les Grands Esserts et Carouge.

Cette halte permettrait également aux carougeois de se rendre rapidement d’un point à l’autre du canton et aux usagers des zones de sports et de détente du Bout du Monde de se déplacer sans leurs voitures.

Une proposition simple qui permet d’aller dans le sens d’une vraie politique de la Mobilité.

 

06:16 | Lien permanent | Commentaires (16) | La griffe orange

31/10/2014

Quid du Théâtre de Carouge.

 

théâtre2.jpg

 

Le Conseil d’Etat vient de tirer les oreilles des communes.

Trop lentes pour faire des propositions afin de mieux répartir les tâches entre les communes et le canton.

Que cela ne tienne, Monsieur Longchamp a présenté 30 mesures. Les CA ont un mois pour donner leurs réponses.

Résultat des courses ; un changement de paradigme au niveau culturel.

La Comédie de Genève et le Grand Théâtre deviennent des institutions dépendant du canton.

Mais rien sur le théâtre de Carouge.

De nouveau, dans la tête de nos 7 sages, le théâtre de création se résume à la Comédie, paquebot ivre, promis à un échouage sur le site de la gare des Eaux-Vives.

Si le CE avait été finaud, il aurait piqué le Théâtre de Carouge (institution saine et dynamique) et laissé à sa fausse copine, la Ville de Genève, la Comédie.

Parce que s’il veut faire des économies, il est mal parti.

Une question reste malheureusement sans réponse.

Si le canton redistribue les cartes, que va devenir la subvention du théâtre de Carouge ?

Si nous savons lire entre les lignes (et oui Anastase nous savons le faire), ce qui n’est pas cantonal doit être financé à 100 % par les communes.

Donc de facto le Théâtre de Carouge a deux solutions, soit dépendre que de Carouge (doublement de la subvention communale) ou devient le Théâtre de toutes les communes et la subvention sera versée par le fond intercommunal.

Il est donc essentiel que ce point soit éclairci le plus vite possible.

06:39 | Lien permanent | Commentaires (16) | La griffe orange