Cour des comptes et Carouge : bis repetita (12/02/2019)

-Oq95rQf_400x400.jpg

Après le scandale du service travaux voirie et la visite du procureur dans l’administration Carougeoise.

Après la gestion rocambolesque des ressources humaines.

Après des attributions d’appartements aux collègues…n’est-ce pas Mme Von.

Après la gestion calamiteuse (pardon…la non-gestion) du théâtre des amis.

Après le refus du budget de la commune notamment par les partis dogmatiques qui sont à l’exécutif.

A ce propos, saviez-vous que les 2 Conseillers Administratifs de gauche vont consulter cette même Mme Von pour savoir si le budget lui sied et sinon…

On le change fissa !

 

Après tout cela on pensait que nos 3 grâces allaient faire tout juste.

Et bien non.

La cour des comptes a établi un rapport au sujet d’Etoile Carouge et de son ancienne équipe dirigeante qui n’est pas réjouissant…

Dans celui-ci, nous avons la démonstration que la commune ne vérifie rien … Ou pire peut-être qu’elle ne veut pas vérifier!

Que l’on donne des subventions comme ça et vogue la galère.

 

Pour ceux qui ne l’aurait pas lu, voici des extraits du rapport de la Cour des Comptes…

Une absence de contrat de prestations.

Il est surprenant, compte tenu du montant des subventions versées, que la Ville de Carouge n’ait pas établi de contrat de prestations avec Étoile Carouge afin de définir les conditions liées à son soutien par écrit et s'assurer qu'elles soient bien respectées.

 

Pourtant, le PDC le demande depuis 10 ans…. Mme Von (tient encore elle…) nous riait à la figure et Mme Lammar disait qu’elle était dessus ! Il semble plutôt qu’elle s’était assise dessus. Toutefois, quand elle veut, elle peut ! Cela a pris 3 mois pour réaliser le contrat de prestation du Chat Noir…

Bizarre, comme c’est bizarre

 

Un audit en 2017 qui n’a rien révélé

À noter que la Ville de Carouge a mandaté une fiduciaire pour effectuer un audit spécial en 2017. Ce dernier n’a cependant, de manière surprenante, pas permis de relever les lacunes soulevées par la Cour dans ce courrier.

 

Le PDC s’était déjà étonné que la même société fiduciaire, qui a réalisé plusieurs audits à Carouge, n’avait pas de remarques particulières. Donc, soit la fiduciaire n’est pas compétente ; soit on lui a demandé clairement de ne pas se focaliser sur…comment dire…ce qui pourrait déranger !

Bref…quand on voit le résultat…on tremble.

 

Finalement que déduisons-nous de tout cela :

 

Et puis après…on augmente les impôts.

 

Le PDC va demander un audit du service financier afin de connaitre enfin la vérité sur les subventions accordées par la commune.

 

NOUS AGISSONS, VOUS GAGNEZ

11:15 | Lien permanent | Commentaires (13) | La griffe orange