PDC Carouge - Page 2

  • Lutter contre les îlots de chaleur : le PDC dépose une motion

    Imprimer

    carte.jpg

    Le réchauffement climatique qui se produit à l’échelle de la planète n’épargne pas notre pays. Rien qu’à Genève, notre canton a enregistré ces dernières semaines des températures très élevées et un nombre croissant d’épisodes caniculaires. Ces fortes chaleurs ont un fort impact sur les habitants du canton, en termes de qualité de vie et de santé (malaise, déshydratation, pollution, etc.).

    Le phénomène des îlots de chaleur, avec des températures diurnes et nocturnes sensiblement plus élevées dans les villes que dans les zones rurales, accentuent ces problèmes. Ses causes sont multiples : conditions météorologiques évidemment, mais aussi contexte géographique, topographie des localités, caractère minéral des villes et densité du bâti contribuent à l’augmentation des températures. La densité de la couverture végétale est elle aussi significative.

    Menée conjointement par l’Université de Genève, GE-21, la Haute école du paysage, d’ingénierie et d’architecture du canton de Genève (HEPIA), Plante et Cité suisse et la Ville de Genève, le projet « Nos Arbres » traite précisément de l’importance de cette couverture végétale.

     

    Les constats

    Le projet « Nos Arbres » est construit autour de cinq questions fondamentales :

    • Existe-t-il trop, ou trop peu, d’arbres sur le canton de Genève ?
    • Où faudrait-il planter des arbres en priorité́ ?
    • Faudrait-il privilégier de nombreux petits arbres ou quelques grands?
    • Quelles espèces et essences faudrait-il privilégie pour les futures plantations ?
    • Comment améliorer la manière de planter des arbres ?

     

    Le projet souligne les rôles importants joués par les arbres :

    • Espaces de détente
    • Lutte contre la pollution (filtre des poussières et des micropolluants[1]) et le bruit
    • Beauté des paysages
    • Abri de moult espèces animales etc…
    • Atténuation des effets des îlots de chaleur (Évapotranspiration : évaporation directe de l’eau du sol et transpiration des végétaux ; création d’ombrage et limitation de la réverbération du rayonnement solaire sur les murs des bâtiments et les chaussées ; réduction de la température en ville jusqu’à 3 degrés).

     

     

    Que planter ?

    Pour atteindre ce taux de 25%, chaque commune devrait planter 80 arbres moyens et 20 grands arbres sur une période de 15 ans. Alors que planter ? De nombreux arbres ? De petits arbres et quelques grands spécimens ?

    Les grandes espèces sont plus efficaces pour lutter contre les îlots de chaleur, mais sachant qu’un grand arbre a besoin d’une fosse de 9 m3 (rayon : 9 m ; profondeur : 2 m), les espèces dépendront de chaque lieu concerné.

    L’étude recommande cependant de choisir des essences capables de s’adapter aux futurs changements climatiques (soit + 3-4 degrés de plus selon le modèle intermédiaire du GIEC et de maintenir une représentation diversifiée des espèces (en cas de maladies), en favorisant des espèces indigènes si possible.

     

    Comment planter ?

    L’étude donne quelques pistes pour réussir les opérations de végétalisation, notamment planter simultanément des petits et des grands arbres, avec des espèces variées, favoriser les essences indigènes, favoriser les produits issus de pépiniéristes locaux et sélectionner les espaces susceptibles de s’adapter au réchauffement climatiques.

    Mais pas que !  Il n’y a pas que les arbres…pour lutter contre les îlots de chaleur :  la couleur des constructions est aussi importante, la multiplication des points d’eau.

    La diminution des surfaces vitrées, rehaussement des tours et bouches de refroidissement et d’aération, places publiques en sol terreux sont également importants dans cette lutte.

     

    En résumé…

    La nécessité de (re)végétaliser les endroits à haute densité d’habitations et/ou d’activités ne fait aujourd’hui plus débat, pour améliorer la qualité de vie des habitants, lutter contre les pollutions et les îlots de chaleur. Notre projet de motion a pour but d’ancrer dans le fonctionnement de Carouge des actions qui vont dans ce sens.

     

    [1] A titre de comparaison, un hêtre de 25 m de haut, avec une couronne de 15 m, absorbe autant de CO2 que
    celui produit par 800 logements

    Lien permanent 10 commentaires
  • Service de l’urbanisme : il y a quelqu’un ???

    Imprimer

    06-googleearth_6_-800x600.jpg

    Allo ! Service de l’urbanisme de Carouge ?......pas de réponse !

    Que se passe-t-il à Carouge ?

    Tous les employés du service de l’urbanisme partent les uns après les autres.

    Pourtant il y a du boulot…trop peut-être ?

    Pourtant il y a de l’enjeux…trop peut-être ?

    Mais alors que se passe-t-il ?

    Tout le monde se pose la question !

    Le Conseiller Administratif qui est aux manettes a-t-il un costume trop grand pour lui ?

    Possible voire probable quand on observe sa gestion de deniers lors des discussions sur les budgets…

    Pardon il ne gère plus rien !

    Heureusement, le Conseil Municipal a repris la main…OUF

    Pour Carouge, les enjeux urbanistiques sont énormes.

    La règle d’or à appliquer c’est : compétences, compétences et compétences !

    Il semble que l’oiseau rare a été trouvé.

    Bonne chance et tous nos vœux de réussite à cette personne.

    Mais attention car avec notre melon vert, l’or peut se transformer en eau de boudin…

    Si jamais cela devait arriver et bien nous avons une solution…

    Nous ferons comme avec les budgets et nous reprendrons les rennes.

    Lien permanent 2 commentaires
  • Merci aux sapeurs pompiers !!!

    Imprimer

    IMG_20190830_221020.jpg

    L’ambiance était chaude et un peu humide lors de l’édition 2019 de la Vogue de Carouge, ce week-end.

    Et ce n’était pas la faute de la friteuse de l’Amicale des sapeurs-pompiers qui a bouillonné tout le week-end, ni celles des membres du Cartel des sociétés carougeoises qui ont mouillé leur chemise comme chaque année pour réussir cet évènement incontournable.

    Cette fois-ci l’ambiance a été agrémentée par un feu de bois qui aurait fait pâlir celui du premier août et qui en quelques heures a réduit en cendres la couverture du bâtiment du Musée.

    Tout le monde est d’accord pour dire que le clou de cette édition a été l’épatante mise en œuvre de moyens et des efforts de nos Sapeurs-pompiers et des SIS qui, dès la première alerte jusqu’au bout de la nuit, on sut contenir l’incendie à deux pas de la grande tente et garantir ainsi la sécurité d’un week-end si populaire et si important.

    L’attraction d’empilement de cageots des pompiers qui avait tant de succès parmi les jeunes a pris cette fois une tournure de film d’action qui doit nous rappeler que bien qu’éternelle, la Ville est délicate et précieuse comme une œuvre d’art.

    Et que les charpentes du vieux Carouge, la hauteur des tours, les crues de l’Arve ou les caprices industriels et chimiques de la ZI de la Praille sont autant de dangers que son Administration doit savoir saisir pour bien les maîtriser.

    Mais cette péripétie nous rappelle surtout combien la brigade communale des Pompiers est importante pour tous ses citoyens.

    Souvent questionnée, souvent sous-estimée, toujours appréciée, elle mérite le soutien de tous avec un grand BRAVO et que l’on en fasse le point de départ d’une véritable politique communale de gestion des risques majeurs.

    Lien permanent 0 commentaire
  • C’EST LA VOGUE

    Imprimer

    Vogue-De-Carouge.jpg

    Une splendide banderole en face de l’église nous l’annonce fièrement depuis quelques jours.

    Celle-là même que nous aurions dû voir l’année dernière déjà…

    Mais le Conseil Administratif n’y voyait pas d’intérêt donc on est passé dessus.

    Mais revenons sur le rendez-vous carougeois de la fin de l’été…la vogue.

    C’est la fête que nous offre les légendaires sociétés carougeoises.

    Une organisation bénévole menée de main de maître par une superbe équipe.

    Et pour leur engagement, déjà un immense MERCI !!!

    C’est grâce à des gens comme eux que Carouge est adorée dans le canton.

    Il y aura des attractions pour tous et pour tous les âges.

    Cette édition innove avec un espace P’tit Loups au parc Cottier.

    Carrousels, château gonflable, stand de maquillage seront à disposition de nos petits chérubins.

    Et comme toujours une magnifique ambiance.

    La mythique place de Sardaigne vous attend avec ses stands et ses musiques.

    Côté gastronomie, le désormais traditionnel restaurant de la Vogue, maintenant appelé « Restogourmand » vous attends avec son équipe de bénévoles.

    Soyez tranquille, la pluie a déjà annoncé son absence.

    Donc aucune excuse pour ne pas y aller !

    Tous à la vogue !

    Le début des festivités est programmé le vendredi 30 août et la fin le dimanche 1er septembre.

    Une dernière petite suggestion : passez au tir au canon essayer cette spécialité que les carougeois perpétuent avec passion et plaisir.

    Lien permanent 2 commentaires
  • A Berne on craint le Vert carougeois

    Imprimer

    rond-central-terrain-football-stade-boca-juniors.jpg

    Vendredi, les Stelliens se sont dignement inclinés 0-1 contre les Bernois de Young-Boys, doubles champions de Suisse, malgré un penalty dérobé qui aurait pu leur donner un avantage au score et pourquoi pas retourner le résultat final.

    La partie n’a pas été facile pour les Bernois qui, pour arracher la victoire, ont dégusté la pelouse à la saveur aigre-doux du stade de la Fontenette.

    Les Bernois ignoraient que Carouge était une ville verte et fleurie et que ses stades qui font l’objet d’un soin particulier de la part de ses élu(e)s sont parmi les zones vertes les plus étendues mais ronceuses de la commune.

    C’est que le vert prolifère à Carouge, il est partout, ici et là.

    Il bourgeonne, s’étend et se répand, parfois il est même envahissant et irritant.

    Pourtant, dans la capitale fédérale, on ferait bien de s’habituer au Vert Carougeois.

    Car bientôt, ils pourraient s'en rappeler lors d’affrontements réguliers à domicile.

    Au grand bonheur des Carougeois, grands supporters de ses représentants à l'extérieur…

    Lien permanent 1 commentaire
  • Promotions ou fête des écoles ?

    Imprimer

    blog.jpg

    Quelques pédagogues dans leurs bureaux ont jugé terriblement contre-productif pour quelques élèves de continuer à appeler cette fête les "promotions".

    Car ce terme engendrerait et cela sans aucun doute des frustrations, des replis sur soi et pire encore…

    En résumé les cahiers au feu, le prof et la Dirlo au milieu.

    Mais revenons aux promos…euh pardon…à la fête des écoles.

    Sacrés souvenirs d’enfance.

    Un moment magique dans la vie d’un gosse.

    Et encore mieux ces 7 dernières années, puisque grâce au PDC, les manèges seront gratuits toute la journée.

    Plus de soucis pour les familles à petits revenus.

    Les autos tamponneuses et les carrousels à l’œil.

    Merci qui ?

    Lien permanent 1 commentaire
  • VIVE NOS POMPIERS

    Imprimer

    blog.jpg

    Tout le monde le sait, il y a une semaine le ciel nous est tombé sur la tête.

    Et cela pourrait recommencer avec le dérèglement climatique.

    Chutes d’arbres, caves inondées, tuiles cassées…

    Bref ! le chaos total !

    Mais heureusement les Sapeurs-Pompiers de Carouge sont là.

    Et nous voulons féliciter nos dévoués Carougeois.

    Ceux que tout le monde adore mais que peu rejoigne.

    Pourtant, ils se démènent pour nous.

    Pour preuve, samedi passé lors de la tempête de 17h ils étaient tous sur le pont.

    Jusqu’au petit matin du jour d’après…

    Toujours atteignable (pas comme le canton), toujours agréable (pas comme le canton).

     

    Un grand MERCI à eux pour leur dévouement.

    Bon…on n’espère pas à bientôt

    Lien permanent 1 commentaire
  • Bravo aux nageurs du Carouge Natation

    Imprimer

    téléchargement.jpg

    Bientôt Carouge s’équipera d’une infrastructure extraordinaire dédié aux sports aquatiques avec un nouveau bassin de 33m spécialement pensé pour assurer l’avenir de son équipe de Water-polo en Ligue Nationale A.

    Mené de main ferme par son Président, le Carouge Natation recèle de ressources insoupçonnées dans d’autres disciplines aussi.

    À commencer par ses nageurs sportifs qui malgré leur modeste bassin d’entrainement de seulement 25 mètres savent se faire remarquer aussi lorsqu’ils s’élancent dans les grands bassins de 50 mètres des autres clubs du pays.

    C’est ainsi que lors du dernier Championnat romand d’été qui s’est tenu à la piscine des Vernets les 1 et 2 Juin, le Carouge Natation a raflé pas moins de 24 médailles, dont 6 d’or et 6 d’argent, se plaçant à la 5ème place des clubs romands.

    Et ce malgré un nombre moins important de compétiteurs que les clubs concurrents.

    Ces résultats ont été obtenus dans des classes d’âge allant de 8 à 19 ans !

    Sans nuls doutes, la relève est bien présente en natation comme dans d’autres sports qui animent la vie de Carouge et qui la font connaitre partout en Suisse.

    Et cette relève n’attend qu’un peu plus de soutien.

    A la fois de la part des Carougeoises et Carougeois autour des bassins mais aussi de leurs autorités pour obtenir des aides matérielles et financières pour les propulser au plus haut des podiums suisses.

    Le sport est trop souvent l’enfant pauvre à Carouge.

    Ces jeunes méritent mieux.

    Unissons-nous à eux.

    Allez hop !!!

    Lien permanent 0 commentaire
  • Le PUS

    Imprimer

    181008_plan_wifi.png

    Le quoi ?

    La puce ?

    Non le PUS…ça gratte aussi mais différemment.

    On parle du Plan d'Utilisation du Sol.

    Au départ c’est une idée de notre Conseiller Administratif inspirée par la Corée du nord qui disait à peu près ceci…

    Dorénavant c’est moi, et moi seul, qui vais décider…qui pourra ouvrir des commerces dans le Vieux Carouge !

    Les propriétaires et les commerçants n’auront qu’à obéir !!!

    Ma politique de promotion économique ne fonctionne pas, alors voilà !

    Mais Monsieur le Conseiller Administratif, elle ne peut pas fonctionner, il n’y en a pas !!!

     

    Heureusement, à Carouge, il y a encore des gens qui pensent…pour Carouge et pour le bien commun.

    Ils se sont donc rencontrés et ont décidé de prendre le dossier en main pour trouver un consensus qui soit...

    Bon pour les commerçants.

    Bon pour les propriétaires.

    Bref…bon pour les Carougeois.

     

    Donc un grand merci à :

    Anne Hiltpold qui a su ramener son cher collègue du CA à la raison.

    Julien Barro et Stephane Barthassat.

    Céline Zuber qui a fait un travail titanesque.

    Didier ProdHom qui a su calmer quelques dogmes.

    Patrick Mutzenberg

     

    Ils ont proposé de tout reprendre et d’enlever le côté inquisiteur et big brother de la version originale élaborée par notre Torquemada Carougeois.

    Que ce fut difficile…2 ans de boulot.

     

    Le résultat :

    Les commerces ouverts au public (arcades chaudes) restent ainsi et ils ne peuvent pas devenir des arcades non ouvertes au public (arcades froides).

    Le Conseiller Administratif ne pourra pas décider quel commerce ouvre et comment.

    Un exemple : la commune ne pourra pas empêcher un opticien de remettre son commerce à une librairie. Par contre, une pharmacie ne pourra pas devenir un cabinet d’avocats sans autorisation spéciale.

     

    Protéger le tissu commercial du Vieux Carouge OUI !

    Une dictature administrative envers les commerces NON !

     

    Comme dirait l’autre … mission accomplie !

    Lien permanent 1 commentaire
  • Cour des comptes et Carouge : bis repetita

    Imprimer

    -Oq95rQf_400x400.jpg

    Après le scandale du service travaux voirie et la visite du procureur dans l’administration Carougeoise.

    Après la gestion rocambolesque des ressources humaines.

    Après des attributions d’appartements aux collègues…n’est-ce pas Mme Von.

    Après la gestion calamiteuse (pardon…la non-gestion) du théâtre des amis.

    Après le refus du budget de la commune notamment par les partis dogmatiques qui sont à l’exécutif.

    A ce propos, saviez-vous que les 2 Conseillers Administratifs de gauche vont consulter cette même Mme Von pour savoir si le budget lui sied et sinon…

    On le change fissa !

     

    Après tout cela on pensait que nos 3 grâces allaient faire tout juste.

    Et bien non.

    La cour des comptes a établi un rapport au sujet d’Etoile Carouge et de son ancienne équipe dirigeante qui n’est pas réjouissant…

    Dans celui-ci, nous avons la démonstration que la commune ne vérifie rien … Ou pire peut-être qu’elle ne veut pas vérifier!

    Que l’on donne des subventions comme ça et vogue la galère.

     

    Pour ceux qui ne l’aurait pas lu, voici des extraits du rapport de la Cour des Comptes…

    Une absence de contrat de prestations.

    Il est surprenant, compte tenu du montant des subventions versées, que la Ville de Carouge n’ait pas établi de contrat de prestations avec Étoile Carouge afin de définir les conditions liées à son soutien par écrit et s'assurer qu'elles soient bien respectées.

     

    Pourtant, le PDC le demande depuis 10 ans…. Mme Von (tient encore elle…) nous riait à la figure et Mme Lammar disait qu’elle était dessus ! Il semble plutôt qu’elle s’était assise dessus. Toutefois, quand elle veut, elle peut ! Cela a pris 3 mois pour réaliser le contrat de prestation du Chat Noir…

    Bizarre, comme c’est bizarre

     

    Un audit en 2017 qui n’a rien révélé

    À noter que la Ville de Carouge a mandaté une fiduciaire pour effectuer un audit spécial en 2017. Ce dernier n’a cependant, de manière surprenante, pas permis de relever les lacunes soulevées par la Cour dans ce courrier.

     

    Le PDC s’était déjà étonné que la même société fiduciaire, qui a réalisé plusieurs audits à Carouge, n’avait pas de remarques particulières. Donc, soit la fiduciaire n’est pas compétente ; soit on lui a demandé clairement de ne pas se focaliser sur…comment dire…ce qui pourrait déranger !

    Bref…quand on voit le résultat…on tremble.

     

    Finalement que déduisons-nous de tout cela :

    • On nous ment.
    • Il n’y a pas de vérifications par les services de la commune.
    • On distribue des subventions comme ça et puis c’est tout.
    • Plus personne ne dirige quoi que ce soit.

     

    Et puis après…on augmente les impôts.

     

    Le PDC va demander un audit du service financier afin de connaitre enfin la vérité sur les subventions accordées par la commune.

     

    NOUS AGISSONS, VOUS GAGNEZ

    Lien permanent 13 commentaires
  • Voie verte, cette fois on bosse

    Imprimer

    vva.jpg

    Lors du dernier Conseil Municipal, le PDC a, cette fois, pris en considération la délibération au sujet de la voie verte.

    Cette fois car la dernière fois ce ne fut pas le cas.

    Et oui…

    Nous avions eu une réaction d’humeur suite aux mauvaises volontés de certains groupes concernant l’élaboration du budget.

    Mais, contrairement à d’autres partis, le PDC Carouge n’a pas Machiavel comme livre de chevet mais plutôt Montaigne.

    A bon Montaigne ?

    Oui Montaigne !

    Et cela veut dire que, pour le PDC Carouge, le bien commun est un Trésor qui doit passer avant les ambitions des uns et des autres.

    Ainsi, nous faisons la démonstration (une fois de plus diront certains) que nous sommes capables de faire notre autocritique et de renverser la vapeur pour mieux prendre de l'élan.

    Un élan qui sera nécessaire pour faire un bon travail sur un sujet très important pour Carouge et le Canton.

    Lien permanent 4 commentaires
  • Voyage du Conseil Municipal de Carouge ou Les Verts Carougeois… la vérité si je mens

    Imprimer

    Consommation-CO2.jpg

    Réunion au sommet chez les verts Carougeois…. Comment faire pour que l’on parle de nous ???

    • Prendre le taxi et dépenser des fortunes aux frais des contribuables pour faire moins d’un kilomètre comme la magistrate verte de la Ville de Genève ?

    Continuer d’augmenter les embouteillages OUI ; en parler NONNNNN !

     

    • Prendre l’avion pour aller bosser aux quatre coins du globe ?

    Continuer de se déplacer en avion OUI ; changer de boulot pour être en accord avec ses visions politiques NONNNNNNN !

     

    • Mais pourquoi ne parlerait-on pas d’un très haut membre des verts Genevois et Carougeois qui prend Easyjet pour se rendre dans sa résidence secondaire de l’autre côté des Pyrénées ?

    Continuer d’augmenter l’empreinte carbone OUI ; dire pourquoi…NONNNNN surtout pas !

     

    • Et dire que beaucoup d’entre nous voyagent souvent en avion pour les vacances alors que de petites virées en vélos au Salève feraient l’affaire…selon certains élus verts Carougeois…

    Mais vous êtes fous… le Japon, la Colombie, l’Afrique…c’est compliqué en vélo et puis le Salève…bof !

     

    EUREKA, cria un vert Carougeois…

    On va appeler la tribune et dire qu’un vilain garnement va organiser le voyage du Conseil Municipal au Portugal… et qu’ils vont prendre l’avion (horreur, malheur).

    Et nous, les verts, on va faire croire que nous boycottons ce voyage à cause de l’avion.

    Ça tombe bien les jeunes viennent de manifester en faveur de l’environnement, la journaliste va tomber dans le panneau.

    Et vlan ! Ça c’est de la communication…

    Cela leur apprendra à ne pas être totalement d’accord avec nous au sujet du budget…

    Mais attention…. Il ne faut surtout pas dire à la journaliste que lors des derniers voyages, on était aussi dans l’avion et qu’on ne les avait jamais boycottés…car si cela se sait… on va passer pour des…

     

    Désolé les copains…ça se sait ! Et vous passé pour des…

     

    On sait aussi que chez les verts Carougeois c’est : faites ce que je dis, pas ce que je fais.

    On sait également que si l’on vote pour les verts à Genève, on ne vote pas écolo mais on vote EXTRÊME GAUCHE.

    Vous voulez une preuve...Les verts n’ont pas déposé de projet à Berne pour réguler les vols Low Cost…

    CQFD

    Lien permanent 9 commentaires
  • Exposition cantonale d’aviculture

    Imprimer

    blog.png

     

    Aujourd’hui, les poules, les lapins, les canards, les faisans et bien d’autres animaux sont venus nous rendre visite.

    Ils seront tous là pour votre plus grand bonheur.

    Plus de 800 animaux qui seront présentés au public.

    Mais attention…que des animaux de basse-cour.

    Au fait…connaissez-vous la basse-cour carougeoise ?

    Ce fût l’une des premières sociétés à être créée en 1940.

    Les restrictions et le rationnement incitèrent les possesseurs de petits jardins à élever poules, lapins et pigeons.

    Aujourd’hui, c’est la dernière société avicole à Genève.

    Et grâce à ces éleveurs qui protègent et préservent ces espèces, nous pouvons profiter de passer un moment convivial en famille.

    C’est un retour à la nature l’espace d’un long weekend.

    Une visite différente avec un coté rural de notre belle cité.

    Alors ne manquer surtout pas cette 86ème édition.

    Soyez les bienvenus à la place de Sardaigne jusqu’à dimanche.

    Lien permanent 0 commentaire
  • Pour Carouge, un vœux pour 2019, un parmi tant d'autres

    Imprimer

    blog.jpg

    Une Ville de Carouge paisible…

    Sans travaux ni barrières

    Sans chicanes ni trous.

    Sans chausse-trappe ni cul de basse fosse.

    La rue de Veyrier, la rue Ancienne, la rue St Victor et la rue Caroline enfin terminées.

    Et ceci pour au moins 3 mois d’affilées ! (quel doux rêve).

    Un accès pas trop compliqué au parking de Sardaigne.

    Une rue du Collège qui respire un peu.

    Un quartier des épinettes qui va dans le bons sens…unique bien sûr.

    Bref un rêve qui semble impossible pour cette législature.

    Mais comme le PDC aime Carouge, les Carougeois et aussi ceux qui aimeraient y venir…

    Nous avons une idée.

    Simplement planifier les travaux un tout petit peu à l’avance.

    Obliger les régies d’états à se parler avant les travaux, voire ne pas les autoriser !

    Mais on connait la chanson…

    C’est urgent…

    C’est pas possible…

    On savait pas…

    Pourtant il y a une solution…

    Planifier !!! Car planifier c’est prévoir

    Lien permanent 0 commentaire
  • Une gestion hasardeuse ?!

    Imprimer

    blog.jpg

    Lors du dernier budget nous avions annoncé que nous serions ni optimistes, ni pessimistes mais tragiques….

    Et bien voilà la tragédie est en train d’arriver !

    Nous avions pourtant averti tout le monde et particulièrement certains conseillers administratifs que…

    Sans stratégie...il n’y a pas de plans.

    Sans tactique…il n’y a aucune façon ni moyen d’y parvenir.

     

    Le PDC s’était déjà exprimé pour déplorer un processus et des choix hasardeux du Conseiller administratif en charge des finances.

     

    Certains conseillers administratifs continuent à se mentir…ainsi qu’aux autres.

    Bien que...comme disait Nietzsche... il y a une innocence dans le mensonge qui est signe de bonne foi, pour le coup…proposer des économies de budget à budget, personne n’est dupe, même pas la bonne foi !

     

    Pire encore, on les avait prévenu qu’il fallait limiter les dépenses, qu’une grande entreprise (un grand fumeur japonais) nous avait quitté et que cela allait diminuer les recettes.

    Réponse du Conseiller administratif en charge des finances : « Tout a été pris en considération ! »

    Question du PDC : « Ah oui tout ? »

    Et les salaires des cadres qui eux ne paieront plus d’impôts sur Carouge…c’est budgété ?

    Réponse du Conseiller administratif en charge des finances : « Heuuuu, tout a été pris en considération ! »

     

    Dans un mois nous aurons les comptes rendus pour 2017 et nous avons peur que le résultat soit : Heuuuu.

    Car nous pensons que le résultat sera horrible avec plusieurs millions, oui plusieurs millions de déficit !

     

    Tout cela montre que les CA de gauche n’ont pas de vision politique pour Carouge.

    Que le bateau n’a pas de capitaine.

    C’est vogue la galère !

    Et de nouveau le seul remède proposé sera…il faut augmenter les impôts…et oui quant on ne sait pas gérer, on fait payer les autres, c’est bien connu !

    L’heure est grave et nous posons la question.

    Faut- il une mise sous tutelle du CA  pour le bien des carougeois !

    Si rien ne s’améliore nous ferons cette proposition.

     

    Lien permanent 16 commentaires